Les exposants ivoiriens épatent le public

Le Directeur Général du Conseil Coton-Anacarde (CCA), Dr. Adama Coulibaly et les agro-transformateurs ivoiriens présents à Paris ont pu démontrer la capacité de la Côte d’Ivoire à transformer des matières premières agricoles telles que le café, le cacao, la noix de cajou, les céréales, l’attiéké, etc. mondial pour conquérir des marchés. Et si l’on s’en tient à la foule devant les tribunes estampillées Côte d’Ivoire, on peut prédire que les conséquences seront fructueuses.

Les échanges entre exposants et participants ont permis de faire connaître les produits des Ivoiriens

















Selon la présidente des exposants à Paris, qui a exposé des huiles essentielles (à base d’akpi, de fenugrec, etc.) ainsi que des bijoux et des pagnes ivoiriens tissés, Mme Boko Fatou, « les échanges entre les exposants et les participants ont fait connaître nos produits. . Et nous avons pu nouer des partenariats qui, espérons-le, feront avancer toute la Côte d’Ivoire. » en Afrique (Opeia) et promoteur du projet Attiéké d’Or, semoule de manioc stockable pendant deux ans, leur « projet cadre bien avec celui de Ministère de la Culture et de la Francophonie et campagne initiée par la Représentation permanente de la Côte d’Ivoire auprès de l’Unesco pour l’inscription d’Attiéké au patrimoine mondial.

Les femmes, un pilier sûr de la chaîne de production

Mme Coulibaly Aliman, coordinatrice de Misola Côte d’Ivoire, spécialisée dans la transformation des produits agricoles, a présenté une gamme diversifiée de céréales pour les enfants et les personnes âgées, ainsi que des semoules telles que le fonio, la perche, le mil, etc. Avec le soutien du Conseil Café-Cacao sous la direction d’Yves Brahima Koné a également fait un bon clin d’œil au café et au cacao ivoiriens. Le chocolatier ivoirien Axel Emmanuel Gbaou, fabricant du “meilleur chocolat du monde”, a déclaré avoir “fait le choix de travailler avec des femmes, transformatrices ou planteuses pour promouvoir le cacao ivoirien et s’engager dans l’autonomisation des femmes”.

Pour le café, le stand du catalogue Maria Dion Gokan était toujours plein avec son café tonkpi. Les participants ont pu découvrir des infusions de feuilles de caféier, des savons et gommages à base de café et différentes saveurs de cerises de café. Outre les exposants, des artistes ivoiriens ont également manifesté leur présence de très belle manière, avec le groupe Zaouli (musique et danse déjà classé au patrimoine mondial de l’UNESCO) et le peintre Soro Penaha, qui a présenté ses oeuvres et celles de ses confrères artistes. .

La mode ivoirienne avec des matières locales originales a également convaincu le public lors de la soirée de gala. La styliste Nadia Druide et ses mannequins ont su présenter la diversité culturelle de la Côte d’Ivoire avec des tenues originales. Au total, la Semaine africaine 2022, dont le comité d’organisation était présidé par SE Mme Bakayoko-Ly Ramata, a été un grand succès. La Côte d’Ivoire et son Président, parrain de ladite semaine, ont été mis à l’honneur et l’édition 2022 a battu des records de fréquentation.

Leave a Comment