Les enduros ont tenu bon à Latrecey

13h précises, le dimanche 5 juin, tandis que le 21 juine L’Enduro de Latrecey a commencé il y a seulement quelques heures, les organisateurs du moto club local ont presque tout arrêté. Emportée par la tempête, la piste de 85 km a subi de gros dégâts, mais le savoir-faire des organisateurs et le courage des pilotes ont finalement prévalu pour clore l’épreuve.

Le Suisse Jonathan Rossé est un habitué des enduros de Haute-Marne et notamment de ceux de Latrecey. Il est de nouveau monté sur la plus haute marche du podium de Ligue 1 dimanche 5 juin, devant le Français Cédric Yerli (MC Belfaux) qui lui a pourtant offert une rude concurrence. « Lorsque nous nous sommes dirigés vers le dernier tour et qu’il restait quatre spéciales à disputer, les deux pilotes n’étaient qu’à cinq secondes d’écart », se souvient Damien Demangeot, secrétaire du Moto Club de Latrecey et responsable de la sécurité sur l’événement. Autant dire que rien n’était décidé… Surtout au vu des conditions dans lesquelles les pilotes devaient terminer la compétition, sur des pistes et des spéciales sévèrement impactées par les conditions météo.

Car c’est là que les organisateurs ont ressenti le plus d’inquiétude lorsqu’un violent orage a frappé Latrecey et ses environs à midi pile. Le pessimisme était de rigueur même au sein du PC, comme le suggérait alors Damien Demangeot, miné par la situation. “On est sur le point d’arrêter la course”, annonce le chef de la sécurité. La Ligue 1, la classe reine, n’avait bouclé qu’un tour à l’époque, tandis que les Ligue 2 et 3 n’avaient disputé qu’un tour spécial. “Suffisant pour un classement officiel”, répète involontairement le leader du MCL. En prolongeant un peu l’officialisation de la décision, les organisateurs ont finalement pris la bonne décision : « On roule ! »

Les Suisses en force

La compétition ne pouvait que subir les aléas de ce passage orageux : liaisons devenues quasiment impraticables et épreuves spéciales qui se transformaient en spectacle de funambules pour les pilotes les plus courageux.

« Il y a eu plus d’abandons que d’habitude, souvent à cause du découragement. Il faut dire qu’au bout du compte, certains ont passé plus de huit heures en selle », assure Damien Demangeot.

Mais la motivation de la majorité des participants l’emportait sur la facilité de perturbation. « Évidemment, nous devons tirer notre chapeau aux coureurs, mais aussi à tous nos bénévoles qui ont fait en sorte que l’événement se poursuive. Ils ont peu à peu modifié le parcours, contournant les passages impossibles à franchir. L’occasion de démontrer le savoir-faire organisationnel du Moto Club de Latrecey. L’équipe est à l’affût depuis près de 40 ans et l’a encore prouvé.

Au bout du compte, le Suisse Jonathan Rossé a finalement tenu bon dans l’épreuve reine, laissant son concurrent Cédric Yerli à distance. Son compatriote Ruedi Herger s’est imposé en Ligue 2, où le premier Français Clément Locatelli (MC Haut-Saônois) a terminé quatrième, à deux pas du seul pilote local en course, Baptiste Fleuriot, neuvième au général et cinquième Français. Enfin, en Ligue 3, Rolf Enz complétait ce jour-là la domination de la Suisse, tandis que le premier Français Thomas Laby (MC VAL de Vergy) montait sur la troisième marche du podium.

Laurent Genin

Trois questions à Baptiste Fleuriot : « Pas question d’arrêter ! »

Baptiste Fleuriot a été le seul représentant local du Moto Club de Latrecey à reprendre le guidon de l’Enduro organisé par son club le dimanche 5 juin. Pour sa première année de compétition, le Haut-Marnais a terminé une très honorable 9e place de Ligue 2 après une journée compliquée par les conditions météo.

JHM Q : Quelles conclusions tirez-vous de cet événement ?
Baptiste Fleuriot (MC Latrecey) : « J’ai terminé 9e de la catégorie Ligue 2. J’ai intégré la L2 pour une première année d’enduro. Il ne fait aucun doute que je vais immédiatement m’inscrire dans la catégorie Queen. Au final, ce dimanche j’ai terminé 5ème du classement général français. Je suis très satisfait. »

JHM Q : Comment avez-vous vécu cette journée ?
BF : “Pour être honnête, c’était compliqué. L’orage qui a éclaté à midi, à la fin du premier tour, a inévitablement redistribué les cartes. Après cela, c’est devenu une catastrophe. Cela rendait la piste et les étapes presque praticables, mais lorsque le soleil est revenu, le club a tout fait pour que la course se poursuive dans les meilleures conditions possibles. Pour moi il était de toute façon hors de question qu’on arrête la compétition. Nous avons travaillé sur le test pendant trois mois. Je ne voulais pas que tout soit gâché en quelques minutes. La plupart des pilotes ont tout fait pour arriver à l’arrivée. »

JHM Q : Allez-vous viser le championnat ?
BF : « Il reste cinq manches pour le championnat du Grand Est et mon métier d’agriculteur m’oblige à limiter les risques à l’approche des récoltes. Je n’ai aucun intérêt à me faire du mal en ce moment. Je devrais participer à deux manches supplémentaires mais avec la même passion. C’est une discipline vraiment intéressante. Nous sommes un peu seuls, dans un cadre magnifique, dans des régions que l’on découvre autrement. Il y a un peu de sentiment
la liberté. »

Collecté par LG

classements

ligue 1

1. J. Rossé (Equipe Tout Terrain Ajoie) 40’29″16 ; 2. C. Yerly (MC Belfaux) 40’32″74 ; 3. K. Michaud (MC Bagnes) 41’59″89 ; 4. T. Zoldos (TT Essoyes) 42’12″65 ; 5. A Pasquier (TCPM) 42’23″46 ; 6. S. Erzer (MC Jurassien) 43’53″41 ; 7. H. Kilchenmann (GTS) 44’01″99; 8. T Lorin (Chaumont Enduro 52) 44’27″83 ; 9. L. Gailland (MC Bagnes) 44’32″33 ; 10. A Verdet (MC Val de Vergy) 45’13″38 ; 11. V Blanchot (MC de Mazel) 45’47″09 ; 12.P Hugot (Chaumont Enduro 52) 46’09″48 ; 13. G. Blonde (Foyer Rural Faulx) 51’30″78 ; 14. R. Claude (Moto Verte Hautes-Vosges Enduro) 58’11″26 ; 15. N. Mougin (Moto Verte Hautes-Vosges Enduro) 1h04’23″94 ; 16. S. Strievi (MC d’Andlau) 1 h 12’57″93 ; 17. M. Michel (champagne Moto Verte Châlons) 1 h 16’38″66 ; 18. N. Petermann (OTT Racing) 1:20:09; 19. B. Michel (Champagne Moto Verte Châlons) 1 h 33’27″61.

ligue 2

1. R. Herger (FMS) 28’13″27; 2. D. Blättler (ORTP) 28’33″49 ; 3. M. Gasser (MF Frauenkappelen) 28’40″67; 4. C. Locatelli (MC Haut-Saônois) 28’50″39 ; 5. E Gervasoni (Chaumont Enduro 52) 29’04″42 ; 6. R Ronchi (GTS) 29’28″86; 7. S. Maine (maison de campagne Faulx) 29’39″36; 8. R. Pothier (Maison de campagne Faulx) 29’43″49; 9. B. Fleuriot (MC Latrecey) 29’47″94; 10. L. Arnold (MC de Much Armand) 29’54″92; 11ème J Finance (Foyer Rural Faulx) 30’01″43 ; 12. F. Pescay (MC Besançon-Gonsans) 30’08″93 ; 13. O. Colson (Moto Association Aube) 30’09″86 ; 14. Y. Karst (Gazelec Strasbourg) 30’11″67 ; 15. M. Felten (Landhaus Faulx) 30’27″49 ; 16. J. Jammes (Gazelec Strasbourg) 30’38″55 ; 17. A. Tisserand (Moto Verte Hautes-Vosges Enduro) 30’55″58 ​​; 18. S. Munin (MC-Team Jura Cross) 31’02″50 ; 19. F Bel (AS Loisirs Offroad) 31’04″52 ; 20. A. Cougy (MC Venarey-les-Laumes) 31’04″81 ; 21. C.Denis, 31’19″82; 22. A Millière (AS Loisirs Offroad) 31’24″11 ; 23. V. Demetz (MC Riceys et environs) 31’54″62; 24. Q Pouillet (Chaumont Enduro 52) 32’03″68 ; 25. F Bujeau (Chablis Moto Verte) 32’27″19 ; 26. T. Jacquemai (Team EFC Enduro MC) 32’44″61 ; 27. S. Hunziker (FMS) 32’45″48; 28. B. Claude (Moto Verte Hautes-Vosges Enduro) 33’15″25 ; 29. M. Triponney (Amicale Moto des Fins) 33’31″87 ; 30. G. Batisse (MC Riceys et environs) 34’11″03; 31. A Brunner (MC Passwang) 34’20″45 ; 32. H. Zeller (FMS) 34’28″08; 33. A. Doret (Chablis Moto Verte) 36’25″77 ; 34. F. Grossot (Team EFC Enduro MC) 36’41″21 ; 35. T Neukomm (MC Corgemont) 36’59″91 ; 36. L. Perrotey (département moto de La Bressaude) 37’07″55 ; 37. P. Hertgen (Landhaus Faulx) 38’53″36; 38. P. Labourey (Team EFC Enduro MC) 39’07″52 ; 39. D.Favier (Chablis Moto Verte) 39’13″11 ; 40. B. Rota (MC Latrecey) 39’38″66; 41. S. Kälin (MSC Suisse Centrale) 40’44″15; 41. S Ming (ORTP) 40’59″17; 43. V. Gerber (MC par Vieil Armand) 41’47″68 ; 44. J. Frick (MC de Rixheim) 42’03″13 ; 45. M. Boutserin (Moselle MC) 42’06″19 ; 46. ​​T. Albert (Loisirs Motors Sens Tout Terrain) 44’38″32 ; 47. N. Bert (MC de Besançon-Gonsans) 44’50″49 ; 48. M. Noethiger (Foyer Rural Faulx) 44’55″79 ; 49. C. Gegout (Moto Verte Hautes-Vosges Enduro) 46’18″27 ; 50. M. Besse (MC Bagnes) 46’21″28 ; 51. P. Britschgi (ORTP) 47’06″96; 52. S. Frick-Wolf (MC de Rixheim) 47’29″91 ; 53. H. Gentil (MC Val de Vergy) 47’44″25 ; 54. L Cherreau (Enduro Spirit 21) 49’05″37 ; 55. S. Gleize (Sports Moto Nature) 50’15″15; 56. B. Farquet (MC Bagnes) 51’48″02 ; 57. M. Schaub (CET) 51’52″96; 58. C. Buehler (MC Corgemont) 52’07″62; 59. J. Schirmer (Moto Verte Hautes-Vosges Enduro) 52’44″22 ; 60. R. Zavettori (Loisirs Motors Sens Tout Terrain) 54’08″52 ; 61. M. Lechenet (A’S Loisirs Offroad) 54’46″31 ; 62. R. Schulze (MC San) 55’15″46; 63. F. Cauchon (Sports mécaniques de loisirs) 59’07″40 ; 64. D. Bolliger (MC Ruedertal) 59’16″96; 65e JD. Rossé (L’Origal) 1h01’23″72; 66. A. Michalet (Foyer Rural de Faulx) 1 h 07’09″19 ; 67. L. Ruiz (MC Jurassien) 1 h 11’03″16 ; 68. L. Nobs (MCS) 1:11:25:94 ; 69. L. Bacquaert (Chaumont Enduro 52) 1:14:00″82; 70. N. Bessières (Maison de Campagne Faulx) 1 h 29’12″52 ; 71. B. De (GTS) 90’09″56; 72. R. Schimpff (Gazelec Strasbourg) 1 h 34’02″90 ; 73. T. Pitussi (MC Corgémont) 1 h 34’22″14 ; 74. R. Niklaus (CET) 1h 40’29″65.

ligue 1. R. Enz (FMS) 16’04″06; 2. U. Hunziker (GTS) 16’48” ; 3. T.Lamy
(MC Val de Vergy) 21’30″66 ; 4. C. Jacquot (MC Henri IV) 25’46″27 ; 5. A. Besson (MC Latrecey) 33’39″26 ; 6. J. Terrier (MC Henri IV) 43’43″28 ; 7. A. Bertaux (MC par Ravens) 46’34″39 ; 8. R Mestre (MC Latrecey) 56’36″26 ; 9. U. Renggli (Offroad Team Pilatus) 1:11:51:49; 10. L. Schatz (MC Latrecey) 1:14:24:38; 11. U. Jürg (CET) 1:19:54″66; 12. D. Gentien (MC Henri IV) 1 h 25’28″21 ; 13. T. Jossevel (FMA) 1 h 27’07″81.

Leave a Comment