Les chiffres impressionnants de Philippe Clément à la tête de l’AS Monaco

L’entraîneur de l’AS Monaco, qui a pris les rênes de l’équipe première en janvier, a réussi à terminer la saison en beauté, faisant de lui l’un des techniciens les plus performants de l’histoire du club.

Dans un tourbillon. La capacité de l’AS Monaco à s’assurer une place sur le podium de la Ligue 1 tient en grande partie à une fin de saison époustouflante et à un retournement de situation impressionnant au match retour sous la houlette de Philippe Clément. Arrivé début janvier, le technicien belge a travaillé patiemment avec son groupe et en a récolté les fruits dans le sprint final.

Nous avons créé cette mentalité gagnante. Cela ne vient pas de nulle part, il faut y travailler à chaque entraînement et à chaque match, et tous les joueurs s’y sont tenus, qu’ils aient eu beaucoup de temps de jeu ou non. C’est la base de tous les grands clubs. Nous avons fait preuve de beaucoup de solidarité, nous avons cru en nos qualités et il faut donc commencer par la préparation. En tout cas, mes joueurs peuvent en être fiers.

Philippe ClemensEntraîneur de l’AS Monaco

La meilleure série du Big 5

Avec neuf victoires et un match nul lors des dix dernières journées de la saison, l’AS Monaco a facilement signé la meilleure séquence du top cinq européen, lui offrant un incroyable retour sur le podium. C’est aussi le 29e fois dans son histoire que le club a terminé dans les trois premiers, un record dans l’élite.

Le meilleur ratio de victoires en Ligue 1

Hors intérimaires, Philippe Clément est donc le manager de l’AS Monaco avec le taux de victoire le plus élevé dans l’élite, avec 12 victoires en 19 matchs, soit une moyenne de 63,2%. Il est aussi celui qui a le meilleur ratio de points par match à 2,11 (12 victoires, 4 nuls, 3 défaites), à égalité de points avec Claudio Ranieri (2012-2014) qui a ramené et fait revenir le club dans l’élite de la ligue. 2e de L1 la saison suivante.

Une défense renforcée

Pour parvenir à de tels résultats, Philippe Clément, qui avait remporté les trois derniers championnats de Belgique avec le KRC Genk et le Club de Bruges, n’a pas dérogé à sa philosophie de jeu offensif, avec 36 buts marqués en 19 matchs (1,9 par match). Mais l’entraîneur monégasque a aussi renforcé sa défense, qui n’a encaissé que 17 buts, soit 6 de moins qu’au match aller. La Patte Clément !

Leave a Comment