Les 5 joueurs à suivre dans cette finale de l’Euro U17 / Euro U17 / Finale / France-Pays-Bas / SOFOOT.com

  1. SOFTOT.com
  2. // EM U17
  3. // finale
  4. // France-Pays-Bas

Si dans trois ans ces cinq joueurs de la finale du Championnat d’Europe U17 entre la France et les Pays-Bas débutent dans leur club et devant les portes de l’équipe nationale, on peut dire qu’on ne sera pas surpris. Pourquoi ? Parce que vous les avez vus lors de ces Euros, où ils ont brillé jusqu’ici.


06/01/2022 à 18h

PAS CORRECTE

envoi à

  • Lisandro Olmeta
    29 mai 1991. Pascal Olmeta, dans les cages de l’Olympique de Marseille en finale de Ligue des Champions, regarde les cinq attaquants de l’Etoile Rouge de Belgrade inscrire leur tir au but et repartir avec le trophée, les oreilles grandes. Trente et un ans plus tard, son fils Lisanru Olmeta a été bien plus décisif dans ce Championnat d’Europe U17 avec l’équipe de France. Et il vaut mieux le faire deux fois qu’une, car ce n’est qu’en quart de finale qu’il a sauvé l’Allemand Tom Bischof d’un tir cadré avant de le faire avec le Portugais Manuel Mendonça en demi-finale. Mais mettre le pensionnaire de l’AS Monaco sur ces deux arrêts aux tirs au but ferait oublier les nombreux arrêts du jeu. A moins qu’il n’ait hérité de l’imagination de son père, il a les mains bien plantées et sa capacité de lancer se ressaisit sur l’attaquant pour récupérer le ballon. cuir. Appelé à plusieurs reprises pour jouer du blues, Pascal Olmeta n’a jamais eu le moindre choix. L’avenir dira si Lisanru sera la première Olmeta en équipe de France senior.

  • Warren Zaïre-Emery
    Lors de la préparation de sa liste pour cet Euro U17, José Alcocer, le sélectionneur de l’équipe de France, n’a pas hésité à embarquer dans ses valises Warren Zaïre-Emery. Pourtant, le milieu de terrain agile est le seul joueur né en 2006 de cette équipe. Pas de problème pour quelqu’un qui a passé sa vie à se faire surclasser dans les équipes de jeunes du Paris Saint-Germain et en équipe nationale. C’est donc sans surprise qu’il signera son premier contrat professionnel avec le club parisien dans les prochains jours à l’âge de 16 ans. Si les performances de Zaïre-Emery dans la capitale parlent pour lui, son euro a séduit la direction parisienne. Comme son but en chocolat de 25 mètres contre le Portugal en demi-finale.


  • El Chadaille Bitshiabu
    Il y a quelques années, Scottie enchaînait les passages à la radio avec son tube “1m73, 62 kg”. Si El Chadaille Bitshiabu avait préféré le micro aux crampons, il aurait pu chanter “1m96, 95 Kilos”. Vous l’aurez compris, le jeune défenseur du Paris Saint-Germain – qui s’était montré à son avantage lors de la tournée estivale 2021 – n’a pas la même taille que Scottie. Solide en combat un contre un et dans les airs, le mont Bitshiabu n’est pas qu’un physique. C’est aussi un homme qui n’est pas maladroit avec ses pieds qui ont du mal à doubler les attaquants les plus rapides. Et aussi un gars qui possède un sang-froid de fer. Par exemple en tant que sixième tireur qui a offert la victoire aux jeunes Bleus en demi-finale face au Portugal. Après avoir signé son premier contrat professionnel l’été dernier et disputé trois matchs officiels pour le PSG cette saison – dont 5 minutes en Ligue 1 – Bitshiabu s’attend à avoir plus de temps de jeu l’année prochaine. D’autant que même Lionel Messi ne peut pas toujours éviter la façon dont il s’est confié à France Bleu Paris à l’entraînement : “J’ai réussi à l’arrêter une fois. Mais ça reste très, très compliqué. C’est Lionel Messi après tout ! »

  • Matthieu Tél
    Mathys Tel est le brillant espoir du Stade rennais avec sept matches de Ligue 1 cette saison et, à seulement 17 ans, le joueur le plus expérimenté de cette équipe de France des moins de 17 ans. Le Rennais, auteur de trois buts et d’une passe décisive lors de ses deux premiers matches à cet Euro, est silencieux depuis mais nul doute que l’attaquant sera important en finale. Mathys Tel, qui – comme tous les cadres – est resté seul au début du match de poule entre ces deux nations qui s’affrontent en finale, peut cette fois prouver son expérience et ses qualités. Demi-finaliste de Coupe Gambardella avec le club breton au but l’un des plus beaux buts de la compétition à Bobigny, Tel n’a pas pu résister à la loi de SM Caen qui a renversé la SRFC. Si c’est le prix à payer pour l’euro…

  • Jason van Duiven
    Côté néerlandais – car il en faut au moins un – on aurait pu citer Gabriel Misehouy, un habitué de la ligue des jeunes à l’Ajax cette saison. Mais le joueur le plus excitant reste le buteur Jason van Duiven. Comme Mathys Tel, le numéro 9 néerlandais a marqué trois buts jusqu’à présent dans cette phase finale, si cruciale pour le développement de son équipe. Premier buteur des quarts de finale, l’attaquant de 17 ans a permis que orange pour dépasser l’Italie, puis Jason van Duiven a récidivé en demi-finale, où son premier but a aidé la Serbie à terminer. L’attaquant de Batavia, incontournable de son effectif, vient d’une saison stratosphérique avec le PSV Eindhoven U17, marquant 20 buts en seulement 17 matchs et inspirant ses partenaires à 9 reprises. seulement ça !

    Par Clément Barbier et Steven Oliveira

  • Leave a Comment