L’équipe type de L1 – Jour 36 (après Nantes-Rennes) – Football

Double buteur, le monégasque lillois Aurlien Tchouamni est élu joueur du jour. Les Troyens Giulian Biancone et Yasser Larouci et le Lensois Seko Fofana ont également excellé ce week-end en disputant la 36e édition de l’équipe définitive Maxifoot.

L'

Tchouamni était lillois standard.

Comme les saisons précédentes, Maxifoot monte son équipe type après chaque journée de championnat. Les meilleurs “onze” et sept remplaçants seront sélectionnés en fonction de leurs performances. Les titulaires obtiennent trois points, les remplaçants obtiennent un point.

Rappel des résultats de cette 36ème journée (06/05/2022 au 08/05/2022) : Lille 1-2 Monaco, Brest 0-1 Strasbourg, Metz 3-2 Lyon, Clermont 2-1 Montpellier, Angers 4-1 Bordeaux, 1-2 Reims, Lorient 0-3 Marseille, Paris SG – Troyes 2:2 + jeux en retard à partir du 05/11/2022 : Nice 4-2 Saint-Tienne, Nantes 2-1 Rennes.

Par rapport à l’article publié le 8 mai 2022, le Nantais Nicolas Pallois et le Niois Andy Delort intègrent l’équipe standard au détriment du Mongasque Benot Badiashile et du Marseillais Bamba Dieng. Les deux hommes prennent les places de Marquinhos et Cengiznder sur le banc.

Remplaçant:

12. Anthony Mandréa (Angers)
13. Kevin Danso (objectif)
14. Benoît Badiashile (Monaco)
15. Boubacar Traoré (Metz)
16. Bamba Dieng (Marseille)
17. Kévin Gameiro (Strasbourg)
18. Moussa Dembélé (Lyon)

En détail:

Joueur du jour : Aurlien Tchouamni (Monaco)

Le milieu de terrain de l’AS Monaco vient de mourir à l’écran. Plein de confiance, comme l’a prouvé son centre de buteur, l’international français a été crucial pour l’ASM. Après une tête latérale sur corner (26e) et une frappe au-dessus (31e), il ne manquait pas le but pour ouvrir le tir au but d’une frappe du gauche dans l’entrée de surface (42e). Dans le deuxième tiers, il remit son équipe en tête d’une frappe puissante des 30 mètres (75′). En plus de son double pack, il a été précis dans le jeu et très bon défensivement. Un jeu complet !

Matz Sels (Strasbourg)

Si Strasbourg a laissé Brest avec les trois points, c’est grâce à Gameiro, mais aussi et surtout à son gardien belge. Passant Newcastle, le videur est resté fermement sur sa ligne et a été crucial dans les moments chauds de son équipe, réalisant notamment un excellent arrêt sur un tir courbe de Belaili. Encore un but pour lui.

Valentin Rongier (Marseille)

Avec la force de jeu habituelle, l’ailier droit ou le milieu de terrain était omniprésent ! Il était souvent disponible entre les lignes pour faciliter la circulation, voire pour tenter sa chance même lorsque son tir était bloqué à l’entrée de la surface. A noter toutefois un manque de couverture qui a failli profiter à Laporte juste avant la pause.

Nicolas Pallois (Nantes)

Le défenseur nantais a enchaîné avec une autre belle performance samedi dernier en finale de la Coupe de France. Ajoutant à son travail défensif toujours aussi impressionnant, il a relevé les tribunes avec une belle frappe du gauche pour donner la victoire à son équipe. Un vrai but d’attaquant qui a valu à Beaujoire une standing ovation pendant quelques minutes.

Julien Biancone (Troyes)

Difficile mais toujours à la limite. L’ancien défenseur central monégasque a eu beaucoup de travail devant Neymar et Mbappé et s’en est plutôt bien sorti dans l’ensemble. Au fil des minutes, il parvient à vaincre physiquement ses deux adversaires, peu dangereux dans ce duel. Une belle petite réalisation.

Yasser Larouci (Troyes)

L’arrière gauche algérien, ralenti par les blessures depuis son arrivée, a fait une très grosse impression sur sa piste. Tel un bulldozer, il n’a cessé de provoquer Hakimi, qui, comme Nuno Mendes, a terminé le match avec un énorme mal de tête. Cependant, on peut lui reprocher d’avoir tendance à en faire trop alors que les solutions proposées existaient.

Matto Guendouzi (Marseille)

Pour ceux qui s’inquiétaient, rassurez-vous, le milieu de l’OM a encore des jambes. Il a dominé le milieu de terrain tant physiquement que techniquement, obligeant les joueurs de Lorient à commettre de nombreuses fautes pour l’arrêter. Cela n’a pas suffi à l’empêcher de marquer, qui était déjà derrière l’ouverture du score de Dieng avec un bon pressing haut.

Seko Fofana (objectif)

La libération ne pouvait venir que de lui. Le milieu de terrain ivoirien impressionne par sa percée et libère les Lensois en transformant une offre de Ganago d’un centre dans le temps additionnel. Un but qui pourrait peser très lourd dans le sprint final.

Mathias Pereira Lage (Angers)

Un beau match de l’ailier angevin qui n’a cessé de courir face à Bordeaux. Passeur crucial pour Cho en début de match, il a été récompensé en fin de match en inscrivant le quatrième but de son équipe. Une activité mouvementée et certainement son meilleur match de la saison.

Andy Delort (Nice)

Après une première mi-temps ratée, l’attaquant niçois a été monstrueux au retour des vestiaires. Créateur de l’égalisation d’un énorme cracker sur coup franc, l’Algérien a offert un doublé d’un tir bas quelques minutes plus tard. Dans le dernier quart d’heure, il remporte son duel aérien pour laisser Boudaoui inscrire le quatrième but. Une deuxième période normale.

Mohamed Ali Cho (Angers)

En attendant sa sortie et moins bien depuis plusieurs semaines, l’ailier du SCO s’est aussi réveillé face à Bordeaux. Meilleur buteur au service de Pereira Lage, le jeune Angevin a enflammé la défense girondine et est devenu une passe décisive pour Bahoken lors de la troisième victoire de son équipe.

Classement : Guendouzi sur le podium

1. Mbappé (Paris-SG) : 33 points
2. Clauss (objectif) : 29 points
3. Guendouzi (Marseille) : 25 points
4. Savanier (Montpellier) : 23 points
5. Marquinhos (Paris-SG) : 22 points
6ème Terrier (Rennes) : 21 points
7. Laborde (Montpellier 1 pt., puis Rennes) : 20 points
8. Bourigeaud (Rennes) : 19 points
9. Fofana (objectif) : 17 points
10. Lopes (Lyon) – Caio Henrique (Monaco) – Lafont (Nantes) – Gouiri (Nice) – Hakimi, Messi (Paris-SG) : 16 points
16. Tchouamni (Monaco) – Bentez (Nice) : 15 points
18. Pallois (Nantes) : 14 points
19. Frankowski (Lens) – Todibo (Nice) – Majer, Traor (Rennes) – Ajorque (Strasbourg) : 13 points
24. Boufal (Angers) – Bizot (Brest) – Payet, Gerson, Saliba (Marseille) – Ben Yedder (Monaco) : 12 points
30. Botman (Lille) – Delort (Montpellier 3 points, puis Nice) – Girotto (Nantes) – Dante (Nice) – Neymar, Gueye (Paris-SG) : 11 points
36. Danso (Lens) – Dembele (Lyon) – Disasi (Monaco) – Blas (Nantes) – Abdelhamid (Reims) – Sulemana (Rennes) – Sels, Djiku (Strasbourg) : 10 points
44. Honorat (Brest) – Faivre (Brest 6 points, puis Lyon) – Doucoure (Lens) – David (Lille) – Lukeba, Bruno Guimares, Caqueret (Lyon) – Luan Peres (Marseille) – Thuram-Ulien, Atal (Nice ) ) – Konan (Reims) – Martin, Santamaria, Aguerd (Rennes) – Thomasson (Strasbourg) : 9 points
59. Lucas Paquet (Lyon) – Sakho (Montpellier) – Simon, Kolo Muani (Nantes) – Herrera (Paris-SG) – Rajkovic, Faes (Reims) – Nyamsi (Strasbourg) : 8 points
67. Le Douaron (Brest) – Kalimuendo (Lens) – Lo Jardim (Lille) – Gusto, Toko Ekambi (Lyon) – Rongier, Dieng (Marseille) – Vanderson, Fofana, Diop, Volland (Monaco) – Kluivert, Dolberg (Nice ) ) – Tait (Rennes) – Guilbert, Diallo (Strasbourg) – N’Guessan (Troyes) : 7 points
84. Cabot (Angers) – Bernardoni (Angers 5 points, puis St-Etienne) – Pierre-Gabriel (Brest) – Djoco, Seidu (Clermont-F.) – Gradit (Lens) – Gudmundsson (Lille) – Nder (Marseille) – Centonze, Kouyate (Metz) – Ferri, Omlin (Montpellier) – Chirivella (Nantes) – Nuno Mendes, Verratti, Ramos (Paris-SG) – Guirassy, ​​Omari (Rennes) – Gameiro (Strasbourg) – Larouci ( Troyes) : 6 points
104. Oudin (Bordeaux) – Brassier (Brest) – Leca (Lens) – A. Onana (Lille) – Aouar (Lyon) – Milik, Harit (Marseille) – Traoré (Metz) – Green (St-Etienne) : 5 points
113. Mandrea, Cho, Traor (Angers) – Pembele, A. Elis, Hwang, S. Gregersen (Bordeaux) – Bayo, Rashani, Gastien (Clermont-F.) – Sotoca, Sad (Lens) – Tiago Djal, Renato Sanches (Lille) – Moffi (Lorient) – Emerson (Lyon) – Caleta-Car (Marseille) – B. Badiashile (Monaco) – Souquet, Mavididi (Montpellier) – Ekitike (Reims) – Gomis (Rennes) – Boudebouz, Nordin, Sow , Bouanga, Khazri (St Etienne) – Linard, Sissoko (Strasbourg) – Biancone (Troyes) : 4 points
143. Pereira Lage, Petkovic, Fulgini (Angers) – Guilavogui, Ricardo Mangas, Poussin, Briand, Costil, Mexer (Bordeaux) – Duverne, Belali, M. Satriano, Chardonnet (Brest) – N’Simba, Berthomier (Clermont-F .) – Fonte (Lille) – Mendes, Le Goff, Lauriente (Lorient) – NDombl, Boateng (Lyon) – De La Fuente (Marseille) – Boulaya, Sarr (Metz) – Ristic, Esteve, Germain (Montpellier) – Castelletto, Merlin (Nantes) – Rosario, Bard (Nice) – Kimpembe, Paredes, Danilo Pereira, Donnarumma, Di Mara, Navas, Kehrer, Diallo (Paris-SG) – Touré, Munetsi, Moreto Cassam (Reims) – Truffert (Rennes) – Camara, Trauco (St-Etienne) – Rami, Tardieu, Dingome, Chavalerin (Troyes) : 3 points
192. J. Onana (Bordeaux) – Elik, André (Lille) – Pau Lpez (Marseille) – Golovin (Monaco) – Meling (Rennes) – Perrin (Strasbourg) – Gallon (Troyes) : 2 points
200. Thomas, Mendy, Mangani, Capelle (Angers) – Dilrosun, Adli (Bordeaux) – Mouni, Belkebla, Cardona, Hrelle (Brest) – Dossou, Zedadka (Clermont-F.) – Hadara, David Costa (Lens) – Grbic , Zhegrova, Weah, Yilmaz (Lille) – Kon, Le Fe, Dreyer, Ptrot, Innocent, Monconduit (Lorient) – Shaqiri, Denayer (Lyon) – Pol Lirola, Mandanda (Marseille) – Oukidja, de Prville (Metz) – Gelson Martins, Nbel (Monaco) – Wahi, Mollet (Montpellier) – Lemina, Lotomba, Boudaoui (Nice) – Zeneli (Reims) – Assignon (Rennes) – Kolodziejczak (St-Etienne) – Prcic (Strasbourg) – Kaboré (Troyes) : 1 points

Classement par club : Nice bien installé dans le TOP 5

1. Paris-SG – 159 points
2. Rennes – 151 points
3.Marseille – 111 points
4. Lentille – 106 points
5.Nice – 104 points
6. Lyon – 95 points
7. Monaco – 89 points
8. Strasbourg – 81 points
9. Nantes – 79 points
10. Montpellier – 66 points
11. Brest – 61 points
12. Lille – 57 points
13. Reims – 49 points
14. Problème – 48 points
15.Bordeaux – 43points
16. Saint-Etienne – 33 points
17. Troyes, Clermont-F. – 32 pointes
19. Metz – 25 points
20. Lorient – 19 points

C’était bien l’équipe type de la 36e journée de Ligue 1. Rendez-vous dimanche pour découvrir l’équipe type de la 37e journée !

Leave a Comment