l’équipe de France U17 avec trois Ultramarines sur le toit

Les Bleuets ont remporté le Championnat d’Europe de football des moins de 17 ans. C’est la troisième fois qu’ils remportent ce concours après 2004 et 2015. On compte trois joueurs étrangers dans cette génération dorée : Mathys Tel et Jeanuël Belocian de la Guadeloupe et Warren Zaïre-Emery du Martiniquais.

Il est l’étoile montante et capitaine de cette équipe de France U17. Mathys Tel est un pur produit de l’INF Clairefontaine et du Club de Montrouge en région parisienne. Né à Sarcelles en région parisienne en 2005, l’attaquant du Stade Rennais originaire de Guadeloupe a disputé son premier match professionnel à l’âge de 16 ans, trois mois et un jour. Ce faisant, il devient le plus jeune joueur du Stade Rennais à débuter en Ligue 1. Et pourtant l’Antillais avait été repéré comme défenseur central en région parisienne. Joueur précoce, il a disputé sept apparitions en Ligue 1 et deux en Ligue Europa cette saison, dont une contre le club anglais de Tottenham Hotspur. “Mathys a une maturité supérieure par rapport aux autres joueurs du même âge : il a une qualité athlétique et une bonne intelligence de jeu.explique Bruno Genesio, l’entraîneur du Stade Rennais.

Attaquant capable d’évoluer à n’importe quel poste sur la ligne de mêlée, le Guadeloupéen excelle par sa puissance, sa rapidité et sa capacité à répéter les efforts. Ce fan inconditionnel de Thierry Henry a une capacité déconcertante à éliminer un adversaire en tête-à-tête, et c’est un tueur devant le but. Ce n’est pas pour rien qu’on lui prédit un avenir de top player. “SalutAujourd’hui, il est encore difficile de dire où il pourrait avoir la meilleure carrière, mais je pense que c’est toujours dans le domaine offensif. A un moment je pense qu’il va se positionner à la 10ème place, juste derrière l’attaquant. Ce sera son poste de prédilection où il pourra clairement exprimer tout son potentiel (…)” s’aventure Gadiri, le président de la société Become Someone, qui gère les intérêts de la Guadeloupe, au média footmercato. Mathys Tel, 17 ans, était attendu à cet Euro 2022 et il a répondu en inscrivant trois buts dont un magnifique 25 yards dans la lucarne face à la Bulgarie. Il a aussi fourni une aide et il est le meilleur marqueur des Bleuets dans la compétition.

Warren Zaïre-Emery n’a que 16 ans. Le milieu de terrain, d’origine martiniquaise, est considéré comme l’un des meilleurs joueurs des Bleuets et est aussi le plus jeune de l’effectif. Actuellement au centre de formation du PSG. “C’est le plus grand talent du centre (…) Il est plus mature que Xavi Simons et Edouart Michut, qui jouent parfois avec les pros.”, a déclaré Mathieu Bodmer, ancien joueur parisien. Dans le cadre des U19 parisiens, Warren a déjà eu l’occasion de s’entraîner chez les pros. Warren Zaïre-Emery a laissé briller son talent alors qu’il n’était même pas titularisé sur la place verte en tant que titulaire au début de ce Championnat d’Europe, notamment contre la Pologne et les Pays-Bas. Et c’est léger.

Milieu de terrain en convalescence, le numéro 6 français a été l’une des pierres angulaires du système de jeu français. Sa capacité à changer de tempo, sa vision au-dessus de la moyenne et sa capacité à toujours se projeter vers l’avant démontrent une parfaite maîtrise du football pour son jeune âge. L’Antillais est également proche de signer son premier contrat professionnel avec le PSG. Auteur de deux buts durant la compétition, il a prouvé que sa réputation de joueur talentueux n’était pas usurpée. Il est la révélation de ce tournoi.

Dans la famille Belocian on connaissait le grand frère Wilhem : champion d’Europe en salle (2021) et champion du monde junior (2014) sur 110 mètres haies. Il faut croire qu’être champion est dans l’ADN de cette famille guadeloupéenne. Jeanuël Belocian se fait un nom et comment ! Champion d’Europe U17 avec la France, il peut évoluer en tant que défenseur central, milieu défensif ou relayeur. Un vrai coup d’éclat si l’on considère que l’arrière gauche des Bleuets, né aux Abymes en Guadeloupe en 2005, a évolué cette saison en National 3 et en U19 du Stade Rennais, son club formateur. L’ancien joueur du club guadeloupéen de l’Association Castel Jeunes puis du Stade Lamentinois a été repéré très tôt en 2016.

En 2019, il signe son premier contrat d’aspirant. Après deux ans au Pôle Espoir du CREPS Antilles-Guyane, il intègre le centre de formation Rouge et Noir en juillet 2020. Le gaucher deviendra professionnel avec l’équipe de Bretagne en 2021. Jeanuël Belocian a signé jusqu’en 2024. L’entraîneur de l’équipe première du Stade Rennais Bruno Genesio l’a lâché dans les 11 dernières minutes de la rencontre face au FC Metz en Ligue 1 le 20 mars dernier. Avec ce titre continental, Jeanuël marche dans les pas de son grand frère et porte encore plus haut le nom du Belocien.

Leave a Comment