League of Nations: Clash of Kings à la recherche d’un rebond entre la France et la Croatie

La Croatie et les Bleus rejouent l’affiche de la finale de la Coupe du monde 2018 après avoir concédé un revers chacun.

La chaleur humide a déjà frappé le stade Poljud de Split. La cachette du mythique Hadjuk Split, sorte de soucoupe faite de béton grisâtre et de tôle usée mi-fermée, sera le théâtre d’un match toujours à part ce lundi soir. UN Croatie – FranceEnième rediffusion de la dernière finale de la Coupe du monde 2018, qui sera sans doute un peu plus chaude que d’habitude.

Pas seulement parce que Torcida, le groupe ultra dédié du club, est censé animer certains des 34 000 sièges. Mais bon parce que cet affrontement fait face à deux cadors, tous deux écorchés. Vendredi, les Bleus se sont inclinés à domicile face au Danemark (1-2) alors que les Croates se sont inclinés face à l’Autriche (0-3) à domicile à Osijek et sans Modric sur le banc.

“Quant aux Croates, le but est de se battrecommencer du bon pied.” Après plusieurs jours passés auprès de sa famille endeuillée, Didier Deschamps a porté le masque dimanche. Le football semble sans espoir, mais comme la vie doit bien continuer, le compétiteur a repris le dessus.

“C’est bien que ce match arrive si tôt”

Avant un nouveau déplacement en Autriche vendredi, puis la réception des Croates lundi prochain, il attend une réaction par la suite “Arrêté parce que ça fait un moment que l’équipe n’a pas perdu”.

Rechute après 20 rencontres sans revers, les bleus, champions en titre, doivent composer. Avec la fatigue de fin de saison, beaucoup de blessures et un système à trois dos qui nécessite des ajustements. mais “Vous devez vous racheter”. “Et c’est bien que ce match arrive si tôt”estimé Presnel Kimpembe, promu capitaine.

Les Croates sont dans la même situation. Un jeu de miroir inquiétant, puisqu’ils n’avaient pas chuté depuis les Championnats d’Europe et là aussi ils ont été éliminés en huitièmes de finale. Mais aussi les Vatreni, les “enflammés”, de la Fifa, qui ont chuté à la 16e place, cherchent un coup de pouce nouvelle génération après la démission d’Ivan Rakitic fin 2020.

Luc ModricIl jette toujours sa dernière danse et fête la sienne ce lundi 150e sélection. Le milieu de terrain soyeux du Real Madrid, en revanche, n’a pas pu rencontrer son partenaire Karim Benzema. Mais dans la ville du palais de Dioclétien, l’un des décors de la série Game of Thrones, deux rois vont bien s’affronter. A la recherche d’un rebond pour demain.

? ???? ?? ???? ????
? Croatie
? Ligue des Nations
⌚️ 20h45
? @M6#CROFRA #ProudToBeBlues pic.twitter.com/OZ6SUIxxnN

— Equipe de France ⭐⭐ (@equipedefrance) 6 juin 2022

Les connexions :

Volume des ventes: Didier Deschamps avait dit que les événements avaient accentué le mouvement. Avec quatre matches en onze jours en fin de saison où “il y a de l’usure et de la fatigue”, le latéral français montrera un tout autre visage lundi.

Les incertitudes qui planent autour de Kylian Mbappé et Karim Benzema, qui ont trotté hier soir, mais aussi Kingsley Coman, Jules Koundé et N’Golo Kanté, qui se sont assis sur le vélo pendant le quart d’heure réservé à la presse, devraient signifier un chiffre d’affaires plus important.

Avec un capitaine inédit : en l’absence de Raphaël Varane, forfait et parti du rallye, avec Hugo Lloris sur le banc, Presnel Kimpembe portera le brassard pour la première fois.

La Croatie est aussi obligée de composer mais “n’a pas autant de ressources” que la France, a déploré son entraîneur Zlatko Dalic, qui a été dépossédé d’Ivan Perisic et fragilisé par des cas de Covid-19 (Petar Musa et Marko Livaja).

Leave a Comment