le temps additionnel coûte 7 points à l’OL

Moussa Dembélé vs Angers (Photo par OLIVIER CHASSIGNOLE / AFP)

L’OL, qui s’était fait remarquer que le dernier quart d’heure était pour lui le plus dur à terminer, le regrettera finalement le plus dans le temps additionnel. Les Lyonnais ont perdu sept points dans ce court laps de temps.

Tout au long de la saison, les critiques se sont abattues sur l’irrégularité de laHUILE Produire du gameplay et du contenu d’un jeu à l’autre, en particulier avec cette capacité à s’écouler physiquement et mentalement au-delà des quinze dernières minutes de jeu. ” Interrogé, Peter Bosch Pendant 38 jours, un problème mental a évoqué plus qu’un problème physique pour expliquer ce mal à Lyon.

“Nous avons toutes les données aujourd’hui, combien de courses, de sprints, de vitesses élevées… Nous pouvons observer tout au long de la saison si la condition physique s’améliore ou non. En fin de match, il est tout à fait normal que les joueurs soient fatigués, mais même alors, si on mène 2 à 0, le joueur peut continuer à sprinter, a expliqué l’entraîneur de course d’orientation dans les colonnes du Progrès. En revanche, si vous avez 0-2 de retard, le langage corporel n’est pas le même. Nos problèmes ne sont jamais venus de la condition physique cette saison. Nous avions les données pour le montrer.”


Un seul changement de résultat en faveur de l’OL cette saison


Les valeurs mesurées ont-elles également attristé Bosz lorsqu’il a vu les points perdus en cours de route à cause des heures supplémentaires? Il reste à espérer pour le Néerlandais que les regrets ne deviendront pas d’autant plus nombreux sinon. Dans une étude examinant les différences de points dans un jeu joué dans les années 90HUILE serait juste européen.

Selon le tableau compilé sur le site de Transfermarkt, le club lyonnais aurait eu 69 points s’il n’y avait pas eu de prolongation. De quoi atteindre la 5e place, puisque le point aurait été perdu après les différents problèmes liés aux supporters, portant le total à 68, soit H. Attacher avec renne selon le même critère. De plus, le temps supplémentaire n’a pas n’a été qu’une seule fois à l’avantage de l’OL. c’était fermé Strasbourg en avril dernier avec le but de Toko-Ekambi qui permettait d’accrocher une égalité… On peut bien sûr dire ce qu’on veut avec les chiffres, mais l’impact visuel tout au long de la saison s’accompagne de nombreuses conséquences selon les comptables.

Leave a Comment