Le récapitulatif complet de la saison des joueurs ayant quitté le TFC l’été dernier

Alors que la saison 2021-2022 touche à sa fin un peu partout en Europe, la rédaction du site LesViolets.Com vous propose de faire le point sur les performances des joueurs ayant quitté le TFC à l’été 2021. Les destins sont variés : si certains jeunes ont été déçus, les anciens joueurs les plus célèbres ont, en règle générale, réussi leur année.

ÉVALUATION POSITIVE

Lors de sa première saison en Bundesliga Manu Koné est très bien sorti. Blessé au genou en début de saison, il devient rapidement incontesté dans l’entrejeu du Borussia Mönchengladbach et réalise une prestation remarquée, notamment contre le FC Bayern Munich en Coupe DFB. Malgré la saison très moyenne de son club, ces performances lui ont ouvert la porte aux espoirs qu’il va découvrir à partir de ce mois de juin. La Juve, Manchester United ou l’Atlético de Madrid aimeraient le ramener.
29 matchs du TCC (2 376 minutes), 3 buts, 1 passe décisive.

A quelques dizaines de kilomètres de Koné, avec le Bayer Leverkusen, Amine Adli également intégré avec succès en Allemagne. Confronté à une concurrence féroce, il a utilisé les blessures et les bonnes performances de Bellarabi pour gagner du temps de jeu avant d’être ralenti par une blessure. Il doit être plus déterminé maintenant pour gagner avec Bayer en Ligue des champions l’année prochaine.
34 matchs TCC (1 843 minutes), 4 buts, 4 passes décisives.

Il n’est pas le plus psychique des pitchouns, cependant Kelvin Amian bien adapté à la Serie A. Aligné tantôt sur le flanc droit, tantôt sur l’axe droit en défense à 3 de La Spezia, il s’est même imposé comme l’une des belles surprises de la saison du club et a travaillé pour le conserver. En Italie, la rumeur veut que la Lazio, le Betis Séville ou Valence seraient venus le surveiller en fin de saison.
33 matchs du TCC (2 738 minutes), 1 but, 1 passe décisive.

Son prêt au FC Copenhague jusqu’en janvier a échoué avec trois mandats courts. Maintenant à Austin en MLS, Ruben Gabrielsen est un tenant du titre incontesté et participe à la bonne saison de son club, actuellement vice-champion de la Conférence Ouest. Il a également conquis les fans qui le considèrent comme l’un des leaders de l’équipe.
Avec Copenhague : 7 matchs du TCC (333 minutes).
Avec Austin : 15 matchs TCC (1 127 minutes), 2 buts.

Après quelques semaines de remise en forme Steven Moreira s’est imposé comme le champion en titre du Columbus Crew de la MLS. Son club a terminé la saison 2021 (la MLS se déroule sur l’année civile) dans le ventre mou et navigue dans la seconde moitié du tableau cette année, classé 9e sur 14. Moreira est l’un des meilleurs arrières droits de la ligue, selon les données.
21 matchs TCC (1 651 minutes), 3 passes décisives.

Vakoun Bayo a quitté le Celtic pour La Gantoise en juillet 2021. Pourtant, il y joue très peu et rejoint Charleroi en prêt en janvier. Là, il a parfaitement récupéré et frappé si fort, notamment d’une tête, qu’il a convaincu le club d’exercer l’option d’achat de 1,5 million d’euros incluse dans le deal. Il ne lui reste plus qu’à s’installer durablement dans le même club, mais il est bien parti.
Avec La Gantoise : 7 matchs du TCC (196 minutes).
Avec Charleroi : 16 matchs du TCC (1 197 minutes), 11 buts, 2 passes décisives.

Ethymios Koulouris avait touché le fond à la fin de son aventure toulousaine, mentalement aussi. De retour dans le modeste club grec d’Atromitos, où il a marqué une saison de 25 buts en 2018/2019, il s’est très bien remis. Silencieux jusqu’en novembre, il a fini par enchaîner les buts et s’est révélé précieux dans le jeu jusqu’à retrouver le groupe de la sélection grecque en mars dernier. Ayant sauvé son club de la relégation, il pourrait figurer cet été.
33 matchs TCC (2 911 minutes), 14 buts, 2 passes décisives.

Après 6 bons mois à Châteauroux l’an dernier, Kalidou Sidibé confirmé en Ligue 2 avec QRM. Incontesté au milieu, donnant parfois un coup de main en défense centrale, il a été élu à deux reprises Joueur du mois par les supporters du club. Malgré une seconde partie de saison difficile pour Quevilly-Rouen, les Normands ont réussi à se sauver en barrages face à Villefranche Beaujolais. Le natif de Montreuil, qui s’est déjà ouvert la porte à un départ et risque de susciter quelques envies cet été, a un contrat d’un an avec le TFC.
32 matchs TCC (2 636 minutes), 5 buts, 2 passes décisives.

De retour au TFC en janvier après une belle saison en prêt à Estudiantes, en Argentine Augustin Rogel a finalement rejoint définitivement le La Plata Club cet hiver. Il est considéré comme l’un des meilleurs défenseurs centraux du pays. Son club se porte très bien puisqu’il a écrémé son groupe de Copa Libertadores et jouera en huitièmes de finale. Son contrat expire fin 2022 et il pourrait attirer de plus grands clubs. A titre indicatif, le site Transfermarkt estimait sa valorisation à 900 000 € fin 2020, lors de ses derniers mois au TFC ; il l’estime désormais à 4,5 millions d’euros.
20 matchs du TCC (1 721 minutes), 6 buts.

Sébastien Dewest A rejoint OH Louvain, Belgique en prêt il y a un an. Latéral gauche dans une défense à 3, il a réalisé une belle saison, son équipe s’est retrouvée en milieu de tableau après une fin de saison ratée. Dewaest a maintenant une dernière année sur son contrat à Genk mais il ne semble plus le bienvenu là-bas et pourrait rester à Louvain si toutes les parties peuvent s’entendre.
31 matchs TCC (2 752 minutes).

BON ÉQUILIBRE

Libéré par le Tèf deux ans après l’achat pour 8 millions d’euros, Wesley a dit s’est taillé une place dans la rotation lensoise. Cependant, trois blessures musculaires l’ont ralenti et il n’a finalement disputé que 7 matches de Ligue 1. Ses apparitions souvent intéressantes lui ont valu le mérite des Sang et Or, où il semble bien parti pour poursuivre l’aventure. Avec le départ de Kalimuendo il aura certainement une carte à jouer.
23 matchs TCC (751 minutes), 6 buts, 2 passes décisives.

Stéphane Zob est un tenant du titre incontesté à l’AS Béziers (National 2), qu’il a rejoint en janvier dernier. Ses débuts ont été plutôt délicats, avec des stats peu flatteuses (2 buts et 1 passe décisive en 13 journées). Mais le frère de Steve Mvoué a fortement accéléré en mai, avec un triplé contre la réserve nantaise et un doublé contre Angoulême. Pas de quoi permettre au club biterrois, toujours basé en Ligue 2 en 2018/2019, de terminer plus que septième de son Groupe N2.

16 matchs TCC (1 324 minutes), 7 buts, 1 passe décisive.


Après avoir survolé la Ligue 2 au TFC et rejoint un RC Lens avec un collectif huilé et une défense à 3, tout y indiquait
Deiver Machado voulait faire la fête dans le nord. Mais isolé du très bon Frankowski et parfois même de Haidara, le Colombien a été plutôt déçu en début de saison et a dû se contenter de courtes apparitions et de 5 petites titularisations. Pourtant, il a rebondi lors des derniers matchs et pourrait utiliser les futurs départs de Lens pour gravir la hiérarchie des pistons.
22 matchs TCC (512 minutes), 1 passe décisive.

Le choix de Janis Antiste Rejoindre La Spezia était risqué et pour le moment ça ne paye pas. Le Pitchoun a suivi un parcours quasi identique à celui de sa saison au TFC : d’abord largement diffusé par son entraîneur Thiago Motta et auteur d’un beau but contre la Juve (son seul de la saison), puis a quasiment totalement disparu. , avec trois apparitions en 22 matches de championnat. Il a trouvé du temps de jeu en fin de saison mais a laissé les supporters sur leur faim. Né en Toulousain, il n’a que 19 ans et a encore le temps d’éclore.
19 matchs du TCC (838 minutes), 1 but.

Avec Barnsley (Championnat, D2 anglaise), Aaron Leya Iseka a connu une saison en enfer un peu comme celle qu’il a eue au TFC en 2019/2020 : son équipe a terminé 24e sur 24, avec 30 points en 46 matchs, et a bien évidemment été reléguée. A l’automne, Leya Iseka s’était imposée en 11e, souvent excentrique au poste gauche, enchaînant 3 buts en 3 matchs. Mais il a fini par plonger avec son équipe et jouer très peu en seconde partie de saison.
26 matchs du TCC (1 329 minutes), 3 buts.

Après 8 mois de chômage Firmin Mubélé Signé fin février dans un club appelé… CSC 1599 Selimbar. Son équipe a terminé 14e de la D2 roumaine. Le Congolais sortant a de loin la valeur marchande la plus élevée de l’effectif. Une fois qu’il a retrouvé son niveau physique, il a été déterminé et a porté son équipe. Mais en D2 roumaine c’est un minimum pour quelqu’un qui était international congolais il y a trois ans…

7 matchs du TCC (349 minutes), 3 buts, 2 passes décisives.

Prêté au Mans, National, la saison dernière, Mathieu Gonçalves s’est engagé cet été en D2 suisse à Neuchâtel Xamax. S’il est sorti avec un statut de titulaire, l’international français U20 a progressivement perdu sa place à partir de novembre jusqu’à ce qu’il quitte régulièrement le groupe entre la mi-mars et la mi-mai et ne joue pas une minute. Sa massue se terminait dans le ventre mou.
16 matchs TCC (712 minutes).

Prêté dans son pays, au même club que Gonçalves, Samuel Kasongo n’a pas pu apparaître. Il s’est rapidement blessé et n’a guère eu de chance par la suite. Au cours des dernières semaines, il a complètement quitté le groupe. Kasongo n’a peut-être que 19 ans mais cette saison blanche dans un club suisse de D2 rend peu probable une future percée sous la tunique violette.
8 matchs TCC (196 minutes).

Hors contrat à 33 ans l’été dernier, Mauro Goicoechea a mis du temps à récupérer mais a finalement trouvé une chance à domicile en Uruguay. Il y a passé deux mois à se remettre d’une entorse à la cheville et est maintenant le deuxième plus grand gardien de but de Boston River installé dans la première moitié du tableau.

Libéré de son contrat Florence Bloch L’été dernier, il a signé à l’Unionistas de Salamanca, un jeune club espagnol de D3 qui vient de terminer 7e de sa poule. Malheureusement, le gardien a dû se contenter d’une doublure et de trois matchs de ligue mineure en avril. Il n’avait aucune chance dans la Copa del Rey non plus. A priori son contrat expire le mois prochain et il devra peut-être trouver une nouvelle base.

3 matchs du TCC (270 minutes), 3 buts encaissés, 0 clean sheets.

Leave a Comment