Le président craint un scénario capital

Metzer est relégué en Ligue 2 depuis plusieurs mois. Maintenant que cette menace est devenue réalité, le club planifie déjà la saison à venir avec les Girondins de Bordeaux et les autres pensionnaires du Championnat. Avec un objectif de reprise à court terme, le président Messin a attisé une peur bien réelle.

Dessin : "FC Metz : Le Président craint un scénario capital"

© Site officiel du FC Metz

Habitués à composer entre l’élite et l’antichambre de l’élite, les Grenats partent en Ligue 2 pour une saison supplémentaire alors qu’ils l’ont fait Fin d’une belle saison l’an dernier. Plusieurs joueurs de l’effectif de la saison qui s’est achevée le week-end dernier sont déjà sur le départ, dont Thomas Delaine, qui a paraphé son contrat avec le voisin strasbourgeois, obligeant la direction à se tourner vers le marché des transferts. Si la montée immédiate en Ligue 1 n’est facile pour aucun club, cela pourrait être un véritable parcours du combattant cette saison.

Moins de places que d’habitude

La saison 2022-2023 s’annonce pleine de nouveautés. Suivant, la coupe du monde entrera dans les débats entre novembre et décembre, obligeant le staff à faire une pause dans ses soucis de club. De plus, avec la rentrée 2023, la Ligue 1 va connaître un changement majeur qui nécessitera des aménagements dès la saison prochaine. À vrai dire, Le championnat de France ne se joue plus entre 20 équipes, mais 18. Bernard Serin, président du FC Metz, a fait part de ses craintes dans une interview. Il craint une concentration du niveau de jeu en cas de relégation de l’ASSE à l’AJ Auxerre, ce qui obligera les trois équipes reléguées à le faire. se battre pour seulement deux places pour l’Elite.

Alors que Bordeaux traverse une période similaire à Metz dans sa quête de la Ligue 1 et se prépare également à son redémarrage, la question de son retour donnera sûrement quelques sueurs froides aux supporters l’année prochaine. Peu de faux pas sont autoriséset seule une saison pleinement réussie donnera à ces équipes l’espoir d’obtenir une place pour un retour en Ligue 1. Si les Verts, les Girondins et les Grenats se disputaient les deux premières placessans même compter sur les actuels pensionnaires de Ligue 2, le bourrage serait très problématique pour plusieurs formations en dessous la montée serait vitale.

Leave a Comment