Le métier d’Olivier Létang ne tient qu’à un fil !

Si la saison 2020/21 a été un conte de fées autour d’un titre de champion de France, la saison qui vient de s’achever par une triste 10ème place au classement de Ligue 1 laisse derrière elle malgré un joli 1/8. Finale de la Ligue des champions perdue contre Chelsea. Ce n’est clairement pas l’objectif de Merlyn Partners, le fonds d’investissement luxembourgeois qui a repris le club fin 2020.

Qu’est-ce qui vient après cette annonce ?

Sportif et en coulisses, rien ne s’est passé comme prévu. Entre les résultats décevants, les frasques et la longue suspension de Sylvain Armand, le responsable du recrutement, les décisions (notamment concernant le mercato) qu’Olivier Létang n’a pas toujours compris au sein du club nordiste, les récentes querelles entre ce dernier et l’ancien club manager Christophe Galtier à travers les médias, coup de poker raté d’Hatem Ben Arfa, qui a eu une altercation avec Jocelyn Gourvennec, il y a eu de nombreux dysfonctionnements et l’infortuné entraîneur du LOSC a dû faire face à tout ce joyeux gâchis.

Olivier Letang sur la sellette

Aujourd’hui, l’actuel président du LOSC est de plus en plus isolé au sein du club, ne parlant même plus à certains staffs. Apparemment il pourrait servir de fusible, puisque selon nos informations sa position est plus que jamais menacée, même s’il ne laisse rien passer. Un audit récent au sein du club, mené par Alessandro Barnaba, un associé de Maarten Petermann et membre de Merlyn Partners, a confirmé la tendance d’un “problème de letang” au sein du club. Par ailleurs, certains agents nous ont également indiqué que le président du LOSC a filtré ses appels et n’a répondu qu’à une poignée d’entre eux, lui qui est d’ordinaire sur tous les fronts alors que débute le mercato estival.

Entre gros lavages estivaux (plusieurs cadres pourraient être sacrifiés pour sauver les caisses), rumeurs en coulisses de rachat du club qui circulent et équipe à reconstituer, les projets du LOSC sont énormes et nombreux. Merlyn Partners doit donc prendre des décisions rapides et prendre des décisions sérieuses. Reste donc à savoir qui dirigera le club dans les prochaines semaines et qui siégera sur le banc lillois la saison prochaine. L’audit mené par Barnaba a également montré qu’il n’y avait aucun problème avec Jocelyn Gourvennec et qu’il avait le soutien des cadres de l’équipe. Lille bientôt sans président, mais toujours avec l’entraîneur actuel ? Réponse probablement dans les prochains jours.

Leave a Comment