Le FCGB en crise, Lopez sur le point d’être libéré ?

Dernier de la L1 et relégué, l’avenir de Bordeaux dépend de l’issue du match de l’ASSE ce soir à Nice. Gérard Lopez pourrait même prendre la porte.

Bordeaux suspendu après le résultat de l’ASSE à Nice

Bordeaux pourrait être officiellement relégué en Ligue 2 à partir de ce mercredi 11 mai sans même jouer. De ce fait, les Girondins et leur Président suivront de très près l’issue du match entre l’OGC Nice et l’ASSE et l’Allianz Riviera. Ce choc tardif lors de la 36e journée de Ligue 1 est en effet crucial pour le FCGB, actuelle lanterne rouge du championnat. Si l’AS Saint-Étienne battait Le Gym, les Girondins seraient immédiatement relégués en Ligue 2 avant leurs deux derniers matchs de la saison contre le FC Lorient (14 mai) et le Stade Brestois (21 mai). Les Stéphanois, actuellement 18e et barrage routier, auraient 7 points de plus que Bordeaux, qui serait voué à la relégation en division inférieure.

Compte tenu de cette cote, le club au scapulaire croisera certainement les doigts pour que l’OGC Nice soit le vainqueur de ce match. Ce qui donnerait à l’équipe de David Guion une infime chance d’espérer se retrouver en barrage, leur seule issue. Il faut dire que les Girondins (27 points) ne sont plus maîtres de leur destin. Non seulement ils doivent gagner leurs deux derniers matchs, mais ils doivent aussi espérer que le FC Metz (19e avec 28 points) et l’AS Saint-Étienne (31 points) ne prennent aucun point en fin de saison.

Gérard Lopez viré par le FCGB en cas de relégation en L2 ?

A Bordeaux, le président Gérard Lopez a déjà préparé la descente aux enfers. Il a annoncé qu’il continuerait à diriger le club en Ligue 2. “C’est triste de penser que ce club pourrait sombrer mais si jamais ça arrive, je serai là”il a dit CMR Sports, début mai, après la défaite face à l’OGC Nice (0-1) au Matmut Atlantique. Mais la seule volonté du nouveau président de la Marine et des Blancs ne suffira peut-être pas.

Selon Romain Molina, il pourrait être licencié par les actionnaires majoritaires en raison de problèmes financiers. ” Ça sent le sapin pour Gérard Lopez à Bordeaux, Fortress a compris certaines choses et certains chiffres, on va dire » a appris le journaliste sur son compte Twitter. Pour rappel, l’homme d’affaires hispano-luxembourgeois a acquis Bordeaux en juillet 2021 après avoir quitté King Street.

Leave a Comment