Le FC Nantes pourra-t-il jouer sur plusieurs fronts ?

Cette saison, le FC Nantes a surpris la France en battant l’OGC Nice en Coupe Nationale au Stade de France. Avec ce couronnement, l’équipe d’Antoine Kombouaré aura la lourde tâche de représenter la France en Ligue Europa la saison prochaine. Un point fastidieux.

Alors qu’on s’attendait à voir le PSG, Monaco, Marseille et peut-être Rennes s’affronter pour le trophée, c’est finalement le FC Nantes qui a réussi à décrocher le titre de vainqueur de la Coupe de France. Les Canaris ont ainsi terminé une saison plutôt moyenne en Ligue 1. Uber mange et un parcours héroïque en Coupe de France.

Le FC Nantes, une force collective

Si quelques individualités se dégagent du collectif nantais, c’est la force collective qui a fait la différence pour le bien des Canaris cette saison. En fait, cela est devenu très évident lors des performances XXL de l’équipe contre de grandes équipes comme le PSG.

L’équipe kombouaré aime jouer en bloc bas et bondir très vite vers l’avant une fois le ballon récupéré. Un jeu facilité par les flèches devant, notamment Kolo Muani et Moses Simon. Au milieu de terrain, Ludovic Blas joue parfaitement le rôle de transition entre la défense et l’attaque nantaise.

Kombouaré a su mêler une saison remarquable entre les joueurs confirmés et les jeunes avec l’intégration du jeune Quentin Merlin auteur.

Alban Lafont est la sensation de la saison dans les buts. Le gardien de 23 ans est l’un des meilleurs gardiens cette saison. Le dernier mur de Nantes a sauvé plusieurs fois son équipe. Et devant lui se développe une défense solide, emmenée par Nicolas Palois.

Joueurs clés à quitter pendant le mercato

Cependant, certaines individualités se dégagent de ce collectif. Ce sont les joueurs qui ont soulevé le FC Nantes cette saison. C’est donc le cas de Ludovic Blas, auteur de 10 buts et 5 passes décisives. Nicolas Palois a été tout simplement précieux et héroïque en défense tout au long de la saison. Enfin, Lafont a multiplié les performances XXL aux portes de Nantes.

Si l’on pourrait penser que la principale difficulté pour Nantes est de garder ces grands joueurs, la direction du club préfère les abandonner. Blas, qui est courtisé par l’Olympique Lyonnais, se dit toujours optimiste quant à son avenir et préfère se donner le temps de la réflexion. Kolo Muani s’est déjà engagé à l’Eintracht Francfort.

Il faut dire que le club aura du mal à trouver des remplaçants aux joueurs moulés dans le système kombuaré pour si bien faire cette saison.

Logiquement, cette politique du club peut surprendre. Nantes prépare-t-il correctement la saison prochaine ?

Le rôle du kombouaré

Mais le 1ah Côté que Valdemar Kita a complété, c’est la situation de l’entraîneur Kombouaré. Ce dernier, qui a menacé d’abandonner le navire, a reçu des garanties de son président, notamment en matière de recrutement. L’ancien entraîneur du PSG était donc convaincu de poursuivre l’aventure en Loire Atlantique.

Antoine Kombouaré, ancien joueur du FC Nantes, a réussi à façonner son groupe comme il le souhaitait. Le Kanak est largement tributaire du jeu nantais cette saison. Dans ce collectif, il pouvait compter sur des artistes de haut niveau qui lui donnaient quelque chose en retour.

La perte de ces joueurs clés à l’intersaison pourrait faire douter de la capacité du FC Nantes à bien faire la saison prochaine. En effet, cette attitude nantaise confirme le légendaire désintérêt des clubs français pour la C2.

Pourtant, une bonne performance en Ligue Europa offre une manne financière non négligeable. Mais le gros problème des clubs français, c’est le manque de profondeur des berges. En fait, il n’est pas facile d’aligner des joueurs qui ont joué 90 minutes jeudi et s’attendre à ce qu’ils soient en bonne forme physique samedi ou dimanche.

Un effectif à développer

Et là est le grand point d’interrogation pour le FC Nantes. Antoine Kombouaré et ses hommes pourront-ils jouer sur plusieurs fronts ? Car la Coupe de France s’ajoute à la Ligue 1 Uber Eats et à la Ligue Europa. Les Nantais vont donc se retrouver dans 3 grandes compétitions physiquement exigeantes.

Il est difficile, voire impossible, de bien faire en compétition sans profondeur de banc. Ce qui nécessite alors des investissements pour enrichir un effectif généralement amputé pour la Ligue 1.

Même si le FC Nantes a remporté la Coupe de France, ce n’est pas facile pour une équipe dont le budget 2021 était de 65 M€ de rivaliser avec des clubs anglais, allemands, espagnols et autres…

Et ce n’est pas la tendance actuelle de la direction qui devrait prouver le contraire. Il est vrai que le président a annoncé des arrivées. Mais Nantes peut-il se payer le luxe de se séparer consciemment de ses anciens ? Qui viendra remplacer Blas, Lafont, Muani et les autres qui pourraient suivre ?

La question mérite d’être posée si l’on mesure le niveau moyen indiqué par l’équipe de Kombouaré. Même si Nantes devait remporter la Coupe de France au final, les Canaris devront forcément élever le niveau la saison prochaine pour ne pas alourdir leur saison. En effet, des erreurs de casting et de timing pourraient laisser le club ligérien peiner à survivre en 2022.


Leave a Comment