Le bilan d’une belle et réussie saison de Ligue 1 – 24/05/2022 à 14:00

Le bilan d'une saison agréable et réussie en Ligue 1

Le bilan d’une saison agréable et réussie en Ligue 1

La prolongation de Kylian Mbappé au Paris Saint-Germain a volé la vedette lors de la dernière journée d’une magnifique saison de Ligue 1. Si l’attaquant parisien était la star absolue, il ne faut pas oublier les autres artistes, ni les équipes qui ont contribué au spectacle.

Il n’y avait pas de timing parfait, mais l’épilogue du feuilleton consacré à l’avenir de Kylian Mbappé a volé la vedette à une dernière journée de Ligue 1 qui s’annonçait passionnante, et elle l’a été. En officialisant le prolongement de son aventure avec le Paris Saint-Germain dans un Parc des Princes bondé à près d’une heure du début du multiplex, le champion du monde est définitivement devenu l’attraction d’une soirée qui rappelle que le pied appartient de plus en plus à la joueurs, ou plutôt aux étoiles. Le n ° 7 parisien a obtenu ce statut après avoir épaulé un PSG collectivement décevant en écrémant une ligue où il a terminé meilleur buteur (28 buts), meilleur passeur (17 buts) et bien sûr, meilleur joueur. Pourtant, Mbappé n’est pas l’arbre qui cache une triste forêt, mais la tête de gondole d’une saison qui n’aura pas été belle que grâce à lui.

La prime du spectacle

Quiconque juge la qualité de ce millésime 2021-2022 en fonction du classement et de l’écart de points entre le champion et son dauphin marseillais (15) se trompe. Personne n’a découvert cette année que le PSG et les autres ne vivent pas dans le même monde – il suffit de regarder les fiches de paie – et qu’une performance comme la saison dernière de Lille n’en évoque pas forcément une autre. Ce manque d’enthousiasme pour le titre ne doit pas occulter tout le reste, surtout le fait que nous ayons eu la meilleure saison de Ligue 1 depuis des lustres en termes de jeu et de plaisir. En témoignent d’abord les chiffres avec un total de 1067 buts marqués, le plus élevé depuis l’exercice 1982-1983 (1090 buts) et pour la troisième fois depuis le début du siècle que la barre des 1000 agriculteurs est dépassée (1033 en 2017-2018 ; 1049 en 2020-2021). Les rumeurs diront que la défense et les gardes n’ont pas toujours brillé, les autres répondront que c’est plutôt le fruit d’une évolution philosophique globale salutaire pour notre championnat.

Il n’y a pas si longtemps, les dimanches soirs étaient un moment presque déprimant pour continuer à lire l’article sur SoFoot.com

Leave a Comment