L’attaquant de Ligue 1 des Girondins de Bordeaux

Dimanche, au milieu de nulle part à Angers, Sekou Mara a apporté la seule lueur avec une autre tête sur coup franc de Dilrosun : son troisième but en cinq matchs, après le futile penalty à Lyon (6-1). et le…

Dimanche, au milieu de nulle part à Angers, Sekou Mara a apporté la seule lueur avec une autre tête sur coup franc de Dilrosun : son troisième but en cinq matchs, après le futile penalty à Lyon (6-1). et le départ par un tir bas contre les Verts. L’attaquant, qui aura 20 ans fin juillet, n’en est pas à son coup d’essai. Il y a un an – le 2 mai 2021 – son tir panoramique du gauche lors de son premier passage en L1 avait déjà mis les Girondins dans le précipice d’une série de 11 défaites en 13 matches face à Rennes (1-0). Et les espoirs internationaux (2 sélections) ont récidivé en août face à Angers (1-1).

Coups de rappel

Depuis ? Une saison assez paradoxale : jouer 24 matchs mais avoir le sentiment de ne pas avoir pris toute la place dans la rotation que la fin de saison dernière et la situation économique du club semblaient lui promettre. M’Baye Niang et Alberth Elis (utilisés dans l’Axe en octobre et novembre) sont venus ajouter leurs noms à ceux de Hwang Ui-Jo et Jimmy Briand en lice pour le poste, et les plus jeunes ont dû se contenter de miettes.

Le jeune homme a sa part de responsabilité. D’une source proche du groupe, il est parfois nécessaire de donner des boosters à l’intensité à entraîner. Même lors des matchs neutres à Nice (4-0) fin août ou contre Montpellier le 20 mars (0-2), il n’a pas utilisé toutes ses chances. Cependant, sans dissiper tous les malentendus.

En moyenne, c’est lui qui tire le plus et qui performe avec le plus de pression

“Je ne vois pas les unités de la semaine et je n’ai pas tous les éléments”, a déclaré l’ancien défenseur des Girondins Michel Le Blayo, qui s’est émerveillé de la moindre partie de l’Ile-de-France laissée en opération ces dernières semaines. . Maintenance. “Mais sur le terrain, je trouve qu’à chaque fois qu’il bouge, il dirige le ballon, il presse et il se place devant le but. Cela peut aussi apporter de la fraîcheur à la situation de l’équipe. »

Mara, arrivée au centre de formation bordelais à 15 ans, devait débuter toute la semaine avant Angers. Finalement, il a commencé sur le banc. Au cours des dernières semaines, l’attaquant a tenté de mettre en œuvre le commandement de son environnement : peu importe le nombre de minutes, l’essentiel est que vous les mangiez à fond et ce que vous y mettez.

Il marque un but toutes les 180 minutes en moyenne et est le plus jeune joueur de l’histoire des Girondins à marquer 4 buts en une saison en L1, selon le site de référence Scapulaire.com. C’est l’équipe qui a le plus de tirs au but moyens (3,67 fois en 90 minutes), les courses les plus pressantes (9,4 en 90 minutes) et le troisième taux de tirs cadrés derrière Adli (45%) ou Hwang Ui-Jo a (43,3 % contre 43,8 %). Reste maintenant à approfondir.

chaîne pour durer

Prolongé jusqu’en 2025 (son précédent contrat était lié au club jusqu’en 2023), l’ancien garçon du Paris SG et de l’AC Boulogne-Billancourt a perçu des intérêts de prêt du Havre, Sochaux, Nîmes et du Paris FC lors du mercato d’hiver, tous en L2. Lui et son entourage n’avaient pas réussi parce qu’ils estimaient qu’il n’avait pas offert tout ce qu’il avait et n’étaient pas disposés à quitter le navire pendant leur saison pour leur première année complète avec le groupe professionnel. Ses titularisations – notamment face à Saint-Etienne, où il a disparu après 30 minutes, était moins friand de tacles et ne piétine plus – montrent qu’il n’a pas encore appris à tenir le temps d’un match.

“La régularité peut s’améliorer, mais il faut continuer pour cela”, a déclaré Michel Le Blayo. Pour lui, comme pour d’autres jeunes, la question est de savoir quelle place on veut lui donner. Choisit-on de s’appuyer sur lui et de lui permettre de multiplier les matches, même s’il doit parfois apprendre un peu, ou veut-on simplement le monétiser ? »

Leave a Comment