L’ASSE joue son séjour en Ligue 1 dans ce match retour des barrages

A bout de souffle après une saison éprouvante physiquement et mentalement, Saint-Etienne jouera sa survie en Ligue 1 lors d’un match retour face à Auxerre ce dimanche 29 mai au stade Geoffroy Guichard. Le match affiche complet, 32 000 spectateurs sont attendus.

Après avoir sauvé Evian-Thonon-Gaillard puis Toulouse de la relégation, l’entraîneur Pascal Dupraz cherchera à donner à Saint-Etienne, institution de la Ligue 1 qui va faire son grand retour, Auxerre, un nouvel essai en barrages. Après le match aller de jeudi, qui s’est soldé par un match nul (1-1), le match retour, c’est ce dimanche 29. Le coup d’envoi est donné à 19 heures. LL’ASSE joue son séjour en Ligue 1 dans ce match retour des barrages.

Pour surmonter cet ultime défi et sauver sa saison au bout du compte, l’ASSE, qui a disputé son dernier match à domicile à huis clos face à Reims (1-2), s’est une nouvelle fois appuyée sur un chaudron bouillant et a vendu devant pas moins de 32 000 spectateurs. Et ce malgré la fermeture de la tribune Snella due à l’indiscipline d’un groupe de supporters Ultra pour l’usage répété d’engins pyrotechniques lors de la réception monégasque le 23 avril, interrompant la rencontre à deux reprises.

“Avec Geoffroy-Guichard, les fans agissent vraiment comme un douzième homme. Je verrai dimanche.” En guise d’ultime appel aux Verts, l’entraîneur stéphanois Pascal Dupraz a débuté.

Lors du match aller de jeudi, l’AS Saint-Etienne et l’AJ Auxerre ont fait match nul 1-1, donnant à l’ASSE une légère avance grâce au but extérieur de Zaydou Youssouf.

Mais l’entraîneur stéphanois Pascal Dupraz ne s’emballe pas. “En fait, c’est mieux qu’au début. Nous sommes en barrage à la mi-temps.” a-t-il prévenu en fin de match en Bourgogne.

L’égalisation d’Auxerre en fin de rencontre donne à l’AJA l’espoir de retrouver l’élite après dix ans de purgatoire. Le but de Gaëtan Perrin a de nouveau révélé les faiblesses des Foréziens, qui ont peiné physiquement dans la dernière demi-heure et ont pris trop de retard.

Avec un groupe épuisé, le coach stéphanois est clairement en gestion « Il faut faire le point sur les forces qui sont là, se régénérer, retrouver les sources psychologiques pour que notre équipe soit prête pour ce combat final, car il va se passer beaucoup de choses dans la tête des gens. prévint Dupraz, lui-même très épuisé.

Le jeune milieu de terrain Lucas Gourna sera absent en raison d’une blessure au pied, tout comme le défenseur épuisé Mickaël Nadé. Eliaquim Mangala, suspendu jeudi, revient là où Falaye Sacko, touché à un genou, joue sur une jambe. “Cela tire et ce serait une erreur de ne pas tirer le meilleur parti de notre équipe, en particulier de notre département offensif. Je dois jouer avec certains en termes de temps de jeu pour diverses raisons”, a expliqué l’entraîneur, avouant qu’il s’était creusé la cervelle pour constituer la meilleure équipe possible.

Du côté d’Auxerre Jean-Marc Furlan qui a évoqué jeudi “Un peu d’espoir après un résultat pas terrible”, met une certaine distance. “Ici tout le monde veut la Ligue 1, mais il faut arriver à mettre les joueurs dans une bulle” a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse la veille du match.

« Fin mai, les jambes sont moins bonnes, même si notre fin de match a été solide, mais notre groupe a de l’envie. Soit on gagne à l’extérieur, soit on passe 2-2. Ce sera très important de montrer notre collectif. . Saint-Etienne est très bon en contre. Tout ce qu’on peut faire, c’est se libérer et s’amuser. On n’a pas à s’inquiéter.”il a insisté.

Paradoxalement, jouer ce grand match à l’extérieur est une chance pour l’AJA. « Le Kessel est une atmosphère fabuleuse. Les joueurs doivent s’en servir pour se surpasser.” espérait Furlan.

Leave a Comment