l’ascension de Clément Turpin, premier Français en 36 ans à arbitrer une finale de C1

Il rejoint un club très fermé. Clément Turpin, 40 ans, deviendra le sixième arbitre français à officier lors d’une finale de Ligue des champions, samedi 28 mai. L’affiche de la C1 affronte Liverpool et le Real Madrid au Stade de France cette saison. Turpin rejoint Robert Héliès, Michel Kitabdjian, Robert Wurtz, Georges Konrath et Michel Vautrot, les derniers Tricolores à avoir mené un match de cette ampleur en 1986 dans le monde de l’arbitrage français et international depuis leurs débuts en Pro il y a 14 ans.

Licencié au FC Montceau Bourgogne depuis 1989, il débute comme arbitre vers l’âge de 15 ans. “Je voulais arbitrer samedi après-midi et j’ai joué dimanche parce que je pense qu’à cet âge-là, on a toujours envie de jouer avec ses amis.”, confiait-il en 2018. Jouant du sifflet pour le plaisir, il s’y amuse et décide d’en faire son métier, obtenant sa première licence dès la saison 1997/1998. Au fil des ans, Turpin a gravi les échelons nationaux jusqu’en 2008, année où il a arbitré ses premiers matchs en première division. pour A 26 ans, il devient alors le plus jeune arbitre de Ligue 1.

Deux ans plus tard, en 2010, sa carrière prend une tournure internationale lorsqu’il est sélectionné pour arbitrer les éliminatoires du Championnat d’Europe U21 entre l’Italie et la Hongrie. Depuis, Clément Turpin est régulièrement sélectionné pour les grands internationaux : éliminatoires et matches de poule pour la Ligue Europa 2011 puis la Ligue des champions à partir de 2014.

L’été 2016 a été marqué par son premier passage comme arbitre aux Championnats d’Europe et aux JO avant son investiture deux ans plus tard lors de la Coupe du monde 2018 à la page de Stéphanie Frappart. Début 2018, il était également le quatrième arbitre de la finale de la Ligue des champions et a déjà affronté le Real Madrid contre Liverpool.

Toutes ces nominations font de lui l’un des arbitres français les plus célèbres. Au total, les Montcelliens ont mené 244 matchs de Ligue 1, dont 35 en C1, dont quatre quarts de finale et 26 matchs de Ligue Europa, dont la finale de l’an dernier où Villarreal avait été sacré aux dépens de Manchester United.

Très sollicité dans les années 1970 et 1980 (cinq arbitres français en 15 finales), l’arbitrage français a longtemps disparu des radars de l’UEFA. Samedi au Stade de France, Clément Turpin deviendra le premier arbitre français en 36 ans à arbitrer une finale de Ligue des champions. Une désignation que Pascal Garibian, directeur technique de l’arbitrage à la FFF, a vu d’un très bon oeil “Reconnaissance de l’excellente saison de Clément Turpin” et « Les avancées constantes de l’arbitrage français ».

Pour le principal espoir, qui a été nommé meilleur arbitre de Ligue 1 la saison dernière, c’est cette nomination “un énorme vote de confiance de l’UEFA et un effort de longue haleine”. “Je suis très fier, d’autant plus que la finale aura lieu en France dit Clemens Turpin. Je serai fier de représenter l’arbitrage français et je pense très fort aux 22 000 arbitres français.

Leave a Comment