L’Allemagne échoue à nouveau en Hongrie

L’Allemagne a concédé samedi son troisième match nul 1-1 d’affilée en Hongrie en Ligue des Nations sans pouvoir dissiper les doutes sur son manque chronique d’efficacité offensive face à des adversaires de tête.

Ce résultat, combiné au nul de l’Italie en Angleterre (0-0), laisse la situation dans ce groupe 3 de Ligue A inchangée : les Italiens restent en tête avec 5 points, devant la Hongrie (4 pts), l’Allemagne (3 pts) et l’Angleterre (2 points).

“On n’a pas avancé assez vite, on a manqué de conviction et on a fait trop d’erreurs”, a reconnu le sélectionneur national Hansi Flick, “déçu” de la performance de son équipe.

Cependant, le match a commencé à cent milles à l’heure avec deux buts dans les dix premières minutes. Zsolt Nagy a fait irruption dans la pleine Puskas Arena avec joie et a battu Manuel Neuer à la 6e minute.

Mais l’euphorie des 65.000 spectateurs s’est vite refroidie : d’une formidable envolée en profondeur du défenseur central Niko Schlotterbeck, Jonas Hofmann, le milieu offensif de Mönchengladbach, a effacé d’un coup le gardien hongrois et a égalisé (1-1, 9e).

Le jeu est resté équilibré mais a progressivement perdu de son élan. En grandissant lentement, les Allemands ont oublié leurs bases, ce jeu de transition rapide qui est généralement leur marque de fabrique.

– manque de rythme –

Et il aura fallu un autre arrêt phénoménal de Manuel Neuer en fin de première période (44e) pour empêcher les locaux de reprendre l’avantage après un tir rapproché d’Attila Fiola.

Après la pause, le quadruple champion du monde contrôlait le jeu mais peinait à ralentir. Et les jeunes attaquants Jamal Musiala (Bayern) et Kai Havertz (Chelsea) n’ont pas montré leur performance habituelle non plus.

Hofmann a raté une occasion en or pour un doublé en tentant de servir Timo Werner dans la surface de réparation au lieu de tenter sa chance et le ballon a été dévié sur un défenseur en corner (72e).

Les Hongrois, de leur côté, n’ont pas profité de plusieurs erreurs commises par la défense allemande, dont une passe en retrait fatale du Parisien Thilo Kehrer (74e).

Hansi Flick est toujours invaincu après 12 matchs sur le banc, mais son équipe n’est pas un épouvantail avant la Coupe du monde au Qatar en novembre/décembre.

Il doit encore accueillir l’Italie à Mönchengladbach mardi. Lors du match aller à Bologne, les Allemands ont été surpris par une équipe inexpérimentée mais dynamique qui a marqué le premier but avant de concéder le nul 1-1.

Leave a Comment