L’Africain 11 de la semaine (du 10 au 17 mai)

JOUEUR DE LA SEMAINE : Youssef En Nesyri (Maroc – FC Séville)

Certains buts sont plus importants que d’autres : le but de Youssef En-Nesyri contre l’Atlético Madrid (1-1) n’a pas fait exception. En égalisant d’une tête à la 85e minute, le Marocain a aussi offert au Séville FC un billet pour la prochaine Ligue des Champions. Une grande satisfaction pour l’ancien académie Mohammed VI, la saison interrompue par une longue blessure.

« Nous sommes là où nous voulons être. Je suis très satisfait du travail de l’équipe, qui s’est battue jusqu’à la dernière minute, a déclaré le héros En-Nesyri après le match. Je remercie le coach pour la confiance qu’il m’a témoignée après la blessure et après tant de matchs sans marquer. Il est important de rester concentré jusqu’à la dernière minute. Je dédie cet objectif à tous les Sevillistas. »

Le 11e Africain de la semaine (4/4/2)

Gardien : Alfred Gomis (Sénégal – Rennes)

Alfred Gomis a bien fait le peu qu’il avait à faire face à l’Olympique de Marseille (2-0) samedi. Après une bonne heure en duel direct avec son compatriote Bamba Dieng, le champion d’Afrique a calmé son équipe. Et donc le natif de Zigunichor a gardé sa cage inviolée pour la dixième fois cette saison.

Latéral droit : Saïd Bakari (Comores – RKC Waalwijk)

Saïd Bakari a réalisé une superbe performance avec deux passes décisives lors de la victoire des siens face à l’AZ Alkmaar (1-3). La CAN s’est déroulée sous les couleurs des Comores Cœlacanthes en début d’année, avec un tour à élimination directe.

Défenseur central : Joseph Aidoo (Ghana – Celta Vigo)

Solide dans les duels et sans faute dans les montées, Joseph Aidoo a assuré la victoire des siens face à Elche (1-0). Passé par la Suède (Hammarby) et la Belgique (Genk), l’international ghanéen depuis juin 2019 a retrouvé les Black Stars ce printemps après avoir été limogé pour la CAN plus tôt dans l’année.

Défenseur central : Nayef Aguerd (Maroc – Rennes)

Nayef Aguerd a vu l’importante victoire du Stade Rennais face à l’Olympique de Marseille (2-0). Plus confiant et régulier que jamais, l’ancien joueur du FUS Rabat a franchi un cap cette saison, comme en témoigne sa place de finaliste pour le prix Marc Vivien Foé du meilleur joueur africain de Ligue 1.

Page de gauche : Fali Candé (Guinée-Bissau – Metz)

Le centre de Fali Candé pour la tête du Camerounais Didier Lamkel Zé en est un parfait exemple. Et cette passe cruciale de l’international bissau-guinéen devrait peser lourd lors des finales du week-end prochain : elle permet aux Grenats de battre Angers (1-0) et les remet devant le chantier des barrages de Saint-Etienne, synonyme d’un possible maintien en ligue 1.

Milieu droit : Hichem Boudaoui (Algérie – Nice)

Hichem Boudaoui était mécontent en finale de la Coupe de France après avoir concédé le penalty fatal, terminant la saison de Ligue 1 sur une note positive. L’international algérien, auteur du but contre Saint-Etienne en fin de match, a poursuivi sur sa lancée en délivrant la passe décisive sur l’unique but niçois contre le LOSC. Le deuxième de la saison pour l’ancien de l’AC Paradou, également auteur de trois buts.

Milieu central : Marshall Munetsi (Zimbabwe – Reims)

La victoire à Saint-Etienne (2-1) dans un Geoffroy-Guichard à huis clos était le cinquième but de la saison du Maréchal Munetsi. L’international zimbabwéen s’est particulièrement illustré avec 71 ballons touchés et 84% de passes réussies. Une blessure a privé cet ancien joueur des Orlando Pirates de la dernière CAN avec les Warriors.

Milieu central : André-Frank Zambo Anguissa (Cameroun – Naples)

Si Naples a terminé Genoa (3-0), André-Frank Zambo Anguissa y est tout sauf un inconnu. Le patron du milieu de terrain, l’international camerounais, a fait une sacrée moisson de ballons, qu’il a presque tous améliorés. Désigné homme du match, le lion indomptable a été largement applaudi par les Tifosi lorsqu’il a été remplacé à la 83e minute.

Milieu gauche : Emmanuel Gyasi (Ghana – La Spezia)

Emmanuel Gyasi est apparu au bon moment pour conclure une action dans la surface et donner à La Spezia un avantage sur l’Udinese qui s’avérerait définitif. Le Ghanéen extrêmement polyvalent (il peut occuper une demi-douzaine de postes) s’est imposé comme l’un des habitués de Thiago Motta et postule chez les Black Stars pour la prochaine Coupe du monde.

Attaquant : Youssef En Nesyri (Maroc – FC Séville)

Certains buts sont plus importants que d’autres : le but de Youssef En-Nesyri contre l’Atlético Madrid (1-1) n’a pas fait exception. En égalisant d’une tête à la 85e minute, le Marocain a aussi offert au Séville FC un billet pour la prochaine Ligue des champions. Une grande satisfaction pour l’ancien académie Mohammed VI, la saison interrompue par une longue blessure.

Attaquant : Taiwo Awoniyi (Nigeria – Union Berlin)

Taiwo Awoniyi termine la saison comme il l’a commencée : en boulet de canon. L’attaquant nigérian a inscrit un doublé lors de la victoire de son équipe face à Bochum (3-2). Avec ce résultat, l’Union Berlin sécurise son ticket pour la prochaine édition de la Ligue Europa. Auteur de la meilleure pratique de sa carrière, le Super Eagle aura inscrit 20 buts et délivré 5 passes décisives en 43 apparitions toutes compétitions confondues.

Leave a Comment