l’affaire Idrissa Gueye en quatre actes

Il fait les gros titres dans le monde entier. Le milieu de terrain sénégalais du Paris Saint Germain Idrissa Gueye aurait refusé de jouer face à Montpellier samedi 14 mai à cause du flocage aux couleurs du drapeau gay. Un “événement” qui a évidemment fait réagir divers acteurs : politiques, associations, compatriotes, clubs… Retour sur l’affaire de la semaine.

L’absence de Gueye de l’effectif parisien

Alors que le Paris Saint Germain s’apprête à se rendre à Montpellier samedi, un joueur est convoqué mais ne se présente pas quelques heures avant le match : Idrissa Gueye. Pourtant, le Sénégalais présent en tribune a été l’un des éléments clés de Mauricio Pochettino cette saison. Au lendemain de la victoire du PSG à La Mosson (4-0) dans un Lors de la 37e journée de Ligue 1 placée sous le signe de la lutte contre l’homophobie, les médias ont appris que le joueur n’était pas présent dans le staff car il avait refusé de faire don d’un maillot avec le numéro floqué aux couleurs arc-en-ciel du ciel à la communauté LGBT. porter.

Un an plus tôt, le 17 mai 2021, le joueur avait fait une réclamation pour gastro-entérite pour ne pas avoir joué ce jour-là. Cette fois, il a été supprimé à sa demande, par exemple “raisons personnelles” et pas physiquement, a expliqué l’entraîneur Mauricio Pochettino en conférence de presse.

Désapprobation en chaîne, le PSG prend ses distances avec son joueur

“Il l’a fait l’année dernière. Il y a peu de doute sur ses intentions.” C’est par ces mots que Bertrand Lambert, président de Panam Boyz et Girlz United, un club ouvert à la diversité, a répondu à l’affaire auprès de l’AFP. Une fois la Newscast, l’information dépassait la portée de l’athlète. Roxana Maracineanuaujourd’hui ancien délégué du ministre des sports, retrouvé “regrettable” ce boycott. Surtout, une réaction était attendue : celle du club.

Près de 48 heures après les événements, lundi soir, le PSG a pris ses distances avec les agissements de son joueur dans un communiqué : Idrissa Gueye n’était pas dans le groupe pour des raisons individuelles et personnelles.Elle a fondé le Capital Club. Et pour rappel : “Le PSG a toujours eu à cœur de lutter contre toutes les formes de discrimination et l’a encore fait ce week-end.”

Le Sénégal soutient son champion

Idrissa Gueye, champion d’Afrique avec le Sénégal en début d’année, est devenu un héros dans le pays. Et cet acte n’a manifestement pas porté atteinte à sa réputation dans le pays. Au contraire. L’homosexualité est punie dans le pays à majorité musulmane d’un à cinq ans de prison et d’une amende de 152 à plus de 2 000 euros. Il a été défendu jusqu’aux plus hautes sphères de l’État. À commencer par le président Macky Sall demandant sur Twitter à quoi le “opinions religieuses” être respecté par Gueye. Le ministre des Sports Matar Bâ a également pris la défense du joueur des Lions de la Teranga lors d’une conférence de presse lundi : “Si vous signez, c’est pour jouer au football, pas pour promouvoir quoi que ce soit ou mettre de côté vos convictions.”

Au-delà de la politique, ses coéquipiers l’ont soutenu sur les réseaux sociaux. Abdou Diallo, son coéquipier du PSG, a posté une photo aux côtés d’Idrissa Gueye, écrivant : “Nous savons tous qui vous êtes”. Idem pour le milieu de terrain de Crystal Palace Cheikhou Kouyaté, qui a un “Champion au grand coeur, champion dans son comportement, champion dans sa générosité‘ et d’ajouter qu’il “restera un champion à ses yeux”. Ce dernier s’est aussi attiré les foudres des supporters des Aigles qui appellent Kouyaté avec ces messages de soutien “Ne jouez pas le dernier match”.

Idrissa Gueye convoqué par le Conseil d’éthique de la FFF

Quatre jours après l’absence du joueur de Montpellier, la Fédération française de football a décidé de réagir par l’intermédiaire de son conseil national d’éthique mercredi. Il s’adresse directement au joueur, l’appelle et lui demande d’expliquer son refus de participer. “Sou ces spéculations ne sont pas fondées et nous vous invitons à prendre la parole immédiatement pour faire taire ces rumeurs. Par exemple, nous vous invitons à joindre à votre message une photo de vous portant le maillot en question.le CNE a avisé le joueur dans une lettre.

Le Comité est également catégorique : “Dans ce cas, nous vous demandons de reconnaître l’importance de votre geste et l’erreur très grave commise.écrit le comité d’éthique. En refusant de participer à cette action collective, vous reconnaissez en fait un comportement discriminatoire, le refus de l’autre, et pas seulement envers la communauté LGBTQI+.

Leave a Comment