La saison 2021/2022 en 11 dates (1/2)

Dix jours après l’épilogue de la saison 2021/2022, interrompue à la quatorzième place avec 44 points au compteur, 11 Amiens fait le bilan des dix derniers mois de compétition à travers onze dates inoubliables de ce millésime Amiens SC. Première partie.

17 juin : Hinschberger succède à Tanchot

Après un mois d’hésitation, l’Amiens SC a de nouveau attendu quelques jours avant de reprendre l’entraînement collectif pour enregistrer son changement d’entraînement. Départ Oswald Tanchot, nommé quelques mois plus tôt suite au limogeage de Luka Elsner, laisse place à Philippe Hinschberger. Après une belle saison avec Grenoble, le technicien de 61 ans doit alors incarner le renouveau d’Amiens et le nouveau projet de ” Conquête et ambition sportive conçu par Bernard Joannin. La Moselle est fixée pour deux saisons (plus une optionnelle) puis vient en Picardie pour jouer en Ligue 2 et plus si elles ont des affinités.

24 juillet : Amiens SC débute par une défaite

Après une pré-saison intéressante sinon idyllique, l’Amiens SC a débuté la saison par un bon premier tiers face à Auxerre, l’un des prétendants à la promotion. Les bonnes précautions ont été récompensées par un but de Mickaël Alphonse avant de rentrer dans les vestiaires. Et puis presque rien. Méconnaissables en seconde période, les Amiénois ont perdu leur premier match de la saison. Ce faisant, il a affiché un certain évanouissement qui devrait présager le manque de caractère et de personnalité de l’équipe tout au long de la saison.

14 août : Une première victoire salvatrice

Lanterne rouge Après trois défaites lors de son match d’ouverture, Amiens est allé à Guingamp déjà sous une pression considérable. Toujours en attente de renforts, Philippe Hinscherger a alors aligné une équipe assez expérimentale avec la présence de Jayson Papeau, Amadou Ciss et Jack Lahne au coup d’envoi. Un coup de poker qui en vaut la peine puisque les trois joueurs seront impliqués dans les buts derrière la première victoire de la saison. Une victoire qui ressemblait à une impasse tant l’équipe de l’entraîneur Philippe Hinschberger a souffert tout au long de la rencontre. Un exploit néanmoins précieux pour sortir de la zone rouge et espérer des lendemains plus heureux.

Kader Bamba, qui avait déjà été courtisé quelques mois plus tôt, a rejoint l’Amiens SC le 31 août pour tenter de relancer une équipe en grande difficulté. Romain PECHON – Les 11 HDF

31 août : Un mercato toujours en effervescence sur le gong

Déjà en situation d’échec avec une seule victoire en six jours, Amiens décide d’être très actif dans les dernières heures du mercato estival – avec l’arrivée de Mateo Pavlovic, Kader Bamba, Matthieu Dossevi et quelques jours plus tard Jessy Benet – Dans une tentative de ” ramasser quelque chose » son effectif. ” C’est un recrutement qu’on devrait faire en début de saison. C’est un recrutement qu’on ne fait pas quand on est mieux placé, mais c’est important d’avoir des gens qui connaissent le Championnat, la Ligue 1, la Ligue 2. Ce sont des gars qui nous apportent de l’expérience, de la maturité et des connaissancesjugeait alors Philippe Hinschberger. Ce n’est pas la seule raison pour laquelle nous avons pris du retard sur les équipes de tête.. « Un retard qui s’avérera insurmontable tout au long de la saison.

23 octobre : Valenciennes, la bascule

De retour en zone rouge et toujours à la recherche de sa première victoire à domicile, Amiens s’est offert le scalp de son voisin de Valenciennes au terme d’un match au scénario un peu particulier. Bousculée pendant une bonne demi-heure, miraculeusement grâce au manque de réalisme de Gaëtan Robail, la formation coachée par Philippe Hinschberger a finalement fait basculer le match d’une seule action, un long ballon du fond vers Kader Bamba. Accroché dans la surface de réparation, l’attaquant nantais a ensuite inscrit un penalty transformé par Arnaud Lusamba. Le tout avant de trouver lui-même le chemin des filets avec un coup franc à angle fermé, qu’il a marqué lui-même sur une erreur plutôt douteuse. Amiens a enfin trouvé refuge grâce au seul doublé d’Arnaud Lusamba lors de son passage au club. Grâce à ce succès, Amiens s’offre un peu de répit avant de prendre la direction de Bastia.

20 novembre Lusamba perd le brassard

Nommé capitaine à l’intersaison, Arnaud Lusamba arrive au Havre sans brassard de capitaine, tâche que Philippe Hinschberger préfère confier à Régis Gurtner. ” A un moment donné dans notre situation il faut penser à autre chose et puis cette question du brassard pour Arnaud s’est posée tellement de fois depuis le début de l’année qu’à un moment j’arrive à me demander si elle peut le libérer ou pasa confié l’entraîneur de l’ASC. On en a parlé à Arnaud, j’ai pris cette décision et ce n’est pas du tout une sanction, c’est juste pour qu’il puisse à nouveau se concentrer sur son football et redevenir l’Arnaud Lusamba, que vous connaissez mieux que moi. Peut-être qu’un petit morceau de tissu pesant 5,5 grammes pèse beaucoup sur vos épaules. Mateo Pavlovic était absent pour suspension et a ensuite été installé comme nouveau capitaine du club picard pour le reste de la saison.

Leave a Comment