La prolongation de Téji Savanier en bonne voie, Florent Mollet sur le départ

Le milieu de terrain, arrivé en 2018, s’apprête à quitter le club montpelliérain si Téji Savanier pouvait prolonger son contrat.

Pendant quatre saisons, il électrise la Mosson. A ses emportements, même à ses emportements. Aujourd’hui Florent Mollet quitte Montpellier. Le milieu de terrain, 30 ans et à égalité jusqu’en 2023, s’apprête à prendre une autre direction après avoir atteint une nouvelle dimension.

“On bouge avec un club auquel il a donné son aval. On attend maintenant un retour”, assure le président Laurent Nicollin, qui rejette la trace nantaise.

Son éventuel transfert ne surprendra personne. Florent Mollet, arrivé en même temps que les attaquants Andy Delort et Gaëtan Laborde en 2018, a transformé l’animation offensive montpelliéraine mais a peu à peu perdu son influence. Passé à droite cette saison, le milieu de terrain (126 matches de Ligue 1, 21 buts) a vécu un peu plus dans l’ombre de Téji Savanier, promu capitaine et meneur de jeu.

Une porte ouverte pour Cabella ?

Le départ de l’ancien messin formé à Dijon (2016-18) ouvre-t-il la porte à un élargissement de Rémy Cabella au profil similaire ? “J’ai rencontré Rémy. Il veut rester, mais il y a des contraintes financières et sportives. On verra si on peut résoudre certains problèmes”, a déclaré le président montpelliérain.

Cabella est le premier champion français à endosser le maillot de Montpellier. Le milieu de terrain de 32 ans, limogé après l’invasion de l’Ukraine par Krasnodar (2019-22), a rapidement séduit l’entraîneur Olivier Dall’Oglio.

Savanier, renouvellement à venir

Le sort de Téji Savanier, pierre angulaire de l’équipe et de l’intersaison, n’inquiète pas Laurent Nicollin. « On ne panique pas pour Téji, qui est sous contrat. Il est attaché au club, on est attaché à lui. Il n’y a pas de raison qu’on ne réussisse pas. .” Championship Day”, il est patient.

Savanier, engagé jusqu’en juin 2023, mène depuis janvier d’âpres négociations autour d’une prolongation imminente et nécessaire.

“Chacun a ses priorités. On cherche un latéral droit, un latéral gauche, on veut allonger Joris et donc Téji. Après on verra même si c’est possible de reprendre un poste de garde”, précise l’entraîneur montpelliérain surpris. “Je veux prendre un numéro 6 sportif, mais on le met où ?”

Joris Chotard, 20 ans, boucle une saison pleine. Il a changé de statut deux ans après des débuts réussis en Ligue 1. Jusqu’à ce qu’il rejoigne l’équipe de France Espoir aux côtés de Camavinga, Caqueret, Thuram… “Je suis plus dans une discussion pour prolonger Joris que pour le vendre”, confie Laurent Nicollin.

Maouassa dans le viseur

Montpellier poursuit les négociations pour recruter deux nouveaux latéraux. Ex-Nîmes : Faitout Maouassa (23 ans) l’intéresse, mais le flanc gauche formé à Rennes est sous contrat à Bruges. Et dans les monuments de Lille.

Deux autres questions restent sans réponse. Celle du gardien, celle de l’attaquant. Le gardien national suisse Jonas Omlin (28 ans) et l’attaquant anglais Stephy Mavididi (24 ans), arrivés ensemble à l’été 2020 avec un contrat de quatre ans, naviguent dans les mêmes eaux. “Nous avions un accord avec Jonas lorsqu’il a signé avec nous. Son arrivée pourrait être un tremplin pour lui. Mais s’il veut rester, nous sommes heureux de le garder.”

“De son côté, Stephy veut regarder ailleurs et revenir en Angleterre. S’il a la possibilité de trouver un club anglais, nous ne le bloquerons pas. Nous ne sommes pas obsédés par la vente de l’un ou de l’autre. Si nous ne le faisons pas vendre.” Stephy, nous aurons sécurisé le recrutement de l’attaquant.”

Montpellier ne veut tout simplement pas attendre le 1er septembre et la fin du mercato pour faire quelque chose de nouveau.

Centre de formation : Reuzeau à De Taddeo

Bertrand Reuzeau revient dans l’Hérault. L’ancien défenseur de Montpellier (1991-96) s’apprête à succéder à la tête du centre de formation de Grammont à Francis De Taddéo, parti à Metz.

Reuzeau, 56 ans, s’est forgé une réputation flatteuse auprès des jeunes. Après une formation à Sochaux, Saint-Etienne et Sedan, il a dirigé le centre de formation du PSG pendant 11 ans (2005-2016), puis Monaco à deux reprises (2016-18, 2019-22).

Ancien latéral droit, formé à Laval, a été sacré champion d’Europe Espoir en 1988 aux côtés de Cantona, Paille, Guérin, Blanc…

Après une saison à Lille (1990-91), il s’installe à Montpellier pour succéder à Pascal Baills. où il revient.

Leave a Comment