La nuit magique de l’AJ Auxerre – 21/05/2022 à 08h00

La nuit magique de l'AJ Auxerre

La nuit magique de l’AJ Auxerre

En battant Sochaux dans ce qui ressemblait à un match marathon, l’AJ Auxerre s’est donné le droit de rêver. Il rêve d’être monté en Ligue 1 dix ans après son départ. Dans les travées du Stade Abbé-Deschamps, la fête a été magnifique : elle a rappelé que l’équipe Icaunaise n’a rien perdu ou presque de ses superlatifs.

Dans les allées, les préliminaires ressemblent à une grande fête de famille. Certains anciens Ultras ont sorti leur vieux satin usé, d’autres, selon leur âge, leur maillot Playstation floqué Tainio ou Jelen griffé Airness. En tout cas, la consigne de venir en bleu et blanc a été respectée. Comme lors de la dernière journée de Ligue 2 face à Amiens, l’Abbé-Deschamps fait le plein. A l’entrée de la Route de Vaux, les supporters plus ou moins opportunistes peuvent rappeler la devise de leur club : ”

L’AJA est bâtie sur la pierre, l’AJA ne périra pas

“.

Dix ans de Ligue 2, rien de plus ?

Et pourtant, ceux qui ont suivi cette AJA pendant une décennie ont failli abandonner. L’argument ”

Auxerre est un club dont la place est en Ligue 1

» s’était finalement atrophiée et l’équipe d’une petite préfecture de province de près de 30 000 habitants s’était installée, c’est-à-dire reléguée au second plan. Pour la dernière génération de supporters arrivée dans les tribunes de Leclerc, Tennis, Vaux et Guy Roux après l’AJ Auxerre ressemblait à un parcours du combattant où les désillusions s’enchaînaient et où le fatalisme était devenu la religion d’État.

Comme un symbole, quand l’AJA a voulu fêter son dixième anniversaire dans l’antichambre, elle a réalisé sa saison la plus réussie, brisant toutes les statistiques négatives accumulées au fil des années et enchaînant les résultats pour monopoliser les premières places du classement sans interruption. Jusqu’à récolter 74 points et donc participer aux éliminatoires en découvrant l’injustice de ce système absurde, conçu pour offrir aux consommateurs de football un spectacle supplémentaire, au lieu d’assumer vouloir protéger le dix-huitième de Ligue 1, ne coûte que des frais.

Bien mais pas encore grand

Auxerre mériterait-il de monter tout droit ? Sans aucun doute. A-t-il résisté à entrer dans le feu pendant quelques heures de plus ? Au vu de la performance sportive et collective face à Sochaux (offensivement décevante mais régulière dans l’action), lire la suite de l’article sur SoFoot.com

Leave a Comment