“J’y serai la saison prochaine et je m’y prépare”, assure Genesio

Alors que le Stade Rennais terminait sa saison à la 4e place de la Ligue 1 et se qualifiait directement pour la prochaine phase de poules de la Ligue Europa, quel est le bilan sportif du club breton et à quoi peut-on s’attendre pour la saison prochaine ? Des réponses, notamment avec l’entraîneur Bruno Genesio.

Le bilan sportif : “Le classement reflète la saison”, assure Genesio

“Il est très bon”, déclarent l’entraîneur Bruno Genesio et le directeur sportif Florian Maurice. L’objectif du début de saison, se qualifier pour une compétition européenne et si possible pour une compétition meilleure que cette année avec la conférence de la Ligue Europa, a été atteint. Avec cette 4e place, Rennes se qualifie pour la Ligue Europa et jouera en Europe pour la cinquième saison consécutive l’an prochain. En cinq saisons consécutives en Europe, seul le PSG a réussi cet exploit en Ligue 1, montrant que le club breton continue de poser des jalons. Le Stade Rennais a même connu une saison record : record de points marqués (68), buts (82 en Ligue 1, 101 toutes compétitions confondues), victoires (20 en L1) et aussi le plus beau match de l’histoire du club toutes saisons confondues. Élu meilleur entraîneur de Ligue 1 avec des performances individuelles reconnues comme Martin Terrier dans l’équipe type UNFP ou Bruno Genesio.

Malgré tout, les Rennais ont raté de peu la Ligue des champions. Déception? “Oui et non” pour Genesio, “car je pense qu’on est à notre place et si on prend les budgets comme référence, on est même au-dessus de notre place (NDLR : Rennes a le 7e budget avec 110 millions d’euros). Le classement reflète Nous avons eu des moments exceptionnels en termes de jeu durant la saison avec de grosses victoires, mais aussi trop de temps faibles et trop de défaites. Le match que nous avons joué nous a peut-être coûté les points manquants, mais nous ne nous sommes jamais reniés”.

Changements à venir : Genesio étendu ? “Nous discuterons”

Pour la prochaine saison, le Stade Rennais veut continuer à être ludiquement ambitieux et continu : “On va continuer à jouer comme ça, avec la volonté de produire un maximum de jeu avec beaucoup de courses, de mouvements et de répétitions d’efforts profils des joueurs que l’on recherche”. pour ira dans ce sens”, annonce Bruno Genesio, occupé à préparer la saison prochaine, signe que l’entraîneur breton, sous contrat jusqu’en 2023, sera toujours là. “Quoi qu’il arrive, je serai là la saison prochaine et prépare moi pour ça Je suis bien ici. Je fais du bon travail avec la famille Pinault et ” Florian, tu sais, avec qui j’ai une relation personnelle. Nous formons un couple. L’ambiance de travail n’est pas sereine car nous sommes sous pression pour obtenir des résultats, mais on peut se dire d’autres choses et sans penser à avancer ouvertement. Je suis totalement épanouie”. Au point de refuser toute demande ? “C’est possible, oui, mais je ne suis pas vraiment carriériste et comme je dis pour les joueurs, ça ne va pas forcément mieux ailleurs.”

Les discussions sur une prolongation de contrat sont en cours et pourraient se terminer rapidement, même si Genesio est légèrement retardé. “Ce que je veux, c’est faire avancer un club et une équipe. Maintenant que la saison est terminée, nous allons en discuter. J’attends toujours des réponses sur ce que nous allons faire et par quels moyens.” .

Le mercato à venir : un gardien n°1, un défenseur central, un milieu de terrain…

Côté départ, Jonas Martin n’a pas été renouvelé à l’issue de son contrat, notamment pour permettre à la progéniture de Lesley Ugochukwu, formée au club. Les gros dossiers seront les prolongations de contrat ou non des cadres Hamari Traoré, le capitaine, et Benjamin Bourigeaud, le vice-capitaine, qui sont sous contrat jusqu’en 2023, comme Flavien Tait, qui ce lundi l’a prolongé jusqu’en 2024 (plus un an de plus). facultatif). Traoré et Bourigeaud, qui ont tout connu du club depuis 5 ans (victoire en Coupe de France, qualification en Championnat d’Europe, Ligue des Champions), veulent jouer à l’étranger. Si la tendance est au départ, le Stade Rennais veut le garder et a fait des offres correspondantes. Traoré est suivi par Brendford en Premier League. Benjamin Bourigeaud en pleine réflexion figure notamment dans une liste de buts de Leicester et des deux clubs de la Roma, la Roma et la Lazio, mais une piste parmi d’autres pour le moment. L’avenir des deux joueurs pourrait prendre du temps en fonction des offres.

Le club rennais s’attend également à ce que Nayef Aguerd et Martin Terrier soient attaqués mais compte bien les garder tandis que Serhou Guirassy, ​​relégué sur le banc une grande partie de la saison, pourrait trouver une échappatoire pour faire place au prometteur. jeune Mathys Tel (17 ans). et Matthis Abline (19 ans).

Côté signature, la priorité sera de recruter un gardien numéro 1, un quatrième défenseur central absent en seconde partie de saison et un milieu de terrain à la fois punché et expérimenté. Notamment, les performances d’Alfred Gomis dans les buts n’ont logiquement pas été jugées assez décisives depuis son passage il y a deux ans. Quelques noms comme Benjamin Lecomte ou Walter Benitez sont sortis en fin de contrat à Nice sans être confirmés. L’attaque est a priori le secteur où les déplacements sont les plus restreints. Rennes est déjà bien soigné, notamment Jérémy Doku et Kamaldeen Sulemana sont quasiment absents cette saison pour cause de blessures.

Finances : une augmentation marginale du budget, avec le soutien des Pinault

Le Stade Rennais a beaucoup investi l’été dernier avec près de 80 M€ d’achats (pour Laborde, Majer, Sulemana, Badé, Santamaria…), partiellement compensés par 45 M€ de ventes (dont Camavinga au Real Madrid pour 30 M€). Le budget de 110 millions d’euros est en augmentation marginale. Si les investissements ne s’annoncent pas aussi massifs et qu’une grosse vente n’est pas attendue, les responsables bretons savent qu’ils pourront toujours compter sur la famille Pinault pour boucler un transfert ou une prolongation de contrat comme celui de Bourigeaud, idole du club et des supporters. par exemple. L’actionnaire est très satisfait de la saison et surtout de l’image que renvoie le club avec ses réalisations et la fierté du public.

Leave a Comment