“Jouez à ce jeu à 1000%”

Quel travail avez-vous fait avec votre groupe depuis jeudi ?

Seulement régénération et récupération. Je réalise également des entretiens individuels et collectifs. Rien de plus que de préparer un match trois jours après le dernier. On travaille sur tout ce qui fait la richesse de notre métier, en utilisant les forces en présence pour réparer au mieux les joueurs, les préparer au mieux pour que demain (dimanche) à 19h ils aient les idées claires. C’est le travail du staff technique et médical, les analystes vidéo. Il y a aussi le soutien infatigable des guides, notamment Loïc (Perrin), Jean-François (Soucasse) et Samuel (Rustem). On fait ça depuis le 15 décembre et ça me permet de travailler dans de très, très bonnes conditions.

Sentez-vous que les joueurs deviennent plus fébriles lorsque le vent est contre vous ?

C’est l’histoire du football. C’est aussi le problème de ces réunions. Ils me diront que tous les jeux valent quelque chose, mais ceux où vous savez que vous n’avez aucun pardon exigent que les joueurs aient les idées claires. Il s’agit de suivre les consignes qu’on leur donne, mais aussi de la dimension psychologique qui est importante. Je suis rassuré de ce côté-là, et je ne vois pas pourquoi j’aurais soudainement peur car mes joueurs échangeaient souvent des points. Ce qui est sûr c’est qu’être coach ASSE ne vous ennuiera pas, au risque de vous surprendre, cela vous donne une impulsion supplémentaire.

Je suis extrêmement déterminé mais il doit exister un autre qualificatif encore plus fort. 

Quelle est l’ambiance avant ce match ?

Je suis très déterminé mais il doit y avoir un autre qualificatif encore plus fort. Je sais que les joueurs le seront aussi, mais avec des idées claires. Les joueurs n’ont jamais rien fait. Demain (dimanche), nous devons jouer un match complet de 94 minutes et montrer que, quoi qu’on en dise, notre équipe a de la qualité. Elle doit se libérer dans ce dernier match. Pour l’instant c’est du 50/50.

LL’idée est-elle de dédramatiser cette rencontre ?

Chacun a sa propre approche du jeu, il est important d’y rejouer demain dimanche à 19h, bien sûr pas avant et surtout pas encore après ! Il faut jouer ce match, savoir le mener techniquement et tactiquement, le maîtriser dans sa globalité. L’AS Saint-Étienne va jouer ce match à 1000%, il faut être prêt à jouer ce match comme si c’était le dernier car notre objectif est de laisser l’ASSE en Ligue 1. C’est pourquoi j’ai été appelé à venir. On a amélioré les stats, mais pas assez pour s’affirmer de front, on a redonné espoir. Demain, c’est le juge de paix.

QQuels joueurs seront indispensables dans ce jeu pour le maintien ?

Je compte sur TOUS les joueurs que j’ai ! Aussi ceux sur le banc parce que l’attitude positive des joueurs sur le banc est quelque chose qui compte. Celui que je vais éliminer doit serrer la main de tous ceux qui entrent. Il doit lui donner son gaz. Sa gratitude de l’avoir évincé, c’est ce qui fait une équipe !

Leave a Comment