Jordan Tell sur le maintien de Clermont en Ligue 1 : “Le jeu a parlé”

Jordan Tell est sollicité depuis le début de la première saison de Clermont Foot 63 en Ligue 1 pour jouer la doublure de Mohamed Bayo ou, au mieux, son complément de fin de match pour la deuxième saison consécutive.

prime Dans le sursaut émotionnel de sa première saison en Ligue 1, Clermont Foot a poussé tous les boutons

Enfin défié, même dans ce rôle, du moins ostensiblement au départ, par Pierre-Yves Hamel, arrivé en toute fin de mercato estival, le Guadeloupéen s’est toujours tenu à la hauteur de ses attentes, dépassées de 15 fois (un mandat, moins de 19 minutes par match), où Pascal Gastien l’a interpellé :

“C’est vrai que j’aurais pu partir en début de saison, mais après réflexion, je me suis dit que la meilleure solution était de rester et d’essayer de m’affirmer, définitivement de me prouver que je pouvais retrouver le niveau et le rythme de la Ligue 1. .”

NL {“path”:”mini-registration”,”id”:”MT_Sports_Clermont_Foot”,”accessCode”:”14134389″,”allowGCS”:”true”,”bodyClass”:”ripo_generic”,”contextLevel”:”KEEP_ALL “,”filterMotsCles”:”1|11|18|19|17123″,”gabarit”:”generic”,”hasEssentiel”:”true”,”idArticle”:”4134389″,”idArticlesList”:”4134389″, “idDepartement”:”282″,”idZone”:”30603″,”motsCles”:”1|11|18|19|17123″,”premium”:”true”,”pubs”:”banniere_haute|article”, “site”:”MT”,”sousDomain”:”www”,”tagsArticle”:”#MaintienClermontFoot2022″,”urlTitle”:”jordan-tell-on-le-maintien-du-clermont-foot-en-ligue- 1-le-jeu-a-parlé”}

Son décompte quantifié pour un départ de la capitale arverne lors du mercato hivernal fait état d’une passe cruciale (lors de la première journée à Bordeaux où, à peine servi par Rashani, il attirera l’attention de Dossou sur le deuxième but de Clermont) et d’un but (d’une tête dans la journée 22 victoire contre Rennes sur un centre de… Rashani).

prime Elbasan Rashani : “Je pense que ce maintien avec Clermont Foot est la plus grande réussite de ma carrière”

Loin de tout raconter sur ses performances, la plupart de ses 277 minutes de jeu ont été très correctes : “Je ne me souviens que de bonnes choses”, assure l’attaquant. J’avais déjà connu la Ligue 1 avec Caen (5 matchs) et Rennes (6 matchs) donc ce n’était pas nouveau pour moi. Mais le fait de la retrouver avec Clermont quand le club, la ville, la découvre est une toute autre folie ! Pour ma part, je suis content de ce que j’ai fait et je pense que le but contre Rennes n’était pas un accident, c’est une satisfaction après tout le travail effectué avec toute l’équipe. »

3 buts avec Grenoble

Malgré tout ce que Clermont a sorti en janvier, il finira la saison à Grenoble en rez-de-chaussée : « Mon objectif était aussi de préserver le club. Je connaissais déjà quelques joueurs là-bas, donc l’intégration s’est faite un peu plus vite. C’est un bon groupe, il fallait juste retrouver la confiance pour la fin de saison. »

“Ça va plutôt bien avec Clermont depuis quelques semaines, donc je voulais continuer et ramener cette énergie à Grenoble. J’ai été déterminant dans certains matchs (3 buts en 12 matchs), j’ai pu aider le club à rester en Ligue 2. J’en avais besoin en fin de saison. »

Grimpe ensuite une partie du maintien du CF63, que la Guadeloupe (ici contre Strasbourg, le 19 janvier) estime « avoir fait partie de cette aventure. »

Une fin de saison qui a vu ses ex-coéquipiers gagner leur vie dans l’élite du football français durant cette période à Clermont. Un maintien fêté par l’ancien Clermontois :

« C’est une très bonne chose. Pour la ville, pour le club, pour tous mes coéquipiers, un peloton super coordonné qui a permis à chacun de ne pas perdre le focus pour garder l’objectif en tête. Et je pense que c’est mérité. On avait déjà montré en première partie de saison qu’on avait la capacité et la qualité de jeu. En fait, le jeu parlait pour Clermont. »

prime Le Stade Gabriel Montpied en construction pour la deuxième saison de Clermont Foot en Ligue 1

Et la personne concernée ensuite. “Le jeu, la philosophie de l’entraîneur Pascal Gastien, absolument acceptée par tous les joueurs, en fin de saison, ça l’a emporté. Et c’est justifié, car tout le monde ne le pensait pas au départ. Je suis vraiment content d’avoir fait partie de cette aventure. »

Jean Philippe Béal

Leave a Comment