Jonathan Clauss : du rêve à la réalité

Le 25 mars dernier, le grand public découvrait une nouvelle venue dans le groupe de Didier Deschamps. Jonathan Clauss entre en jeu dans les derniers instants de la rencontre face à la Côte d’Ivoire, honorant sa première sélection en équipe de France à 29 ans. Dire qu’il y a deux ans l’équipe évoluait encore en deuxième division allemande…

Rejeté du centre de formation de Strasbourg à l’âge de 18 ans, l’Alsacien voit ses rêves anéantis et met sa carrière entre parenthèses. Il renoue avec le bas de l’échelle, plus précisément à partir du sixième échelon du football outre-Rhin. Il poursuit son ascension à Raon-l’Étape puis à Avranches avant de signer son premier contrat professionnel à presque 25 ans avec Quevilly-Rouen, promu en Ligue 2. A Bielefeld, il devient alors l’un des artisans de la promotion de la Bundesliga.

Approché par Lens, alors à la lutte pour la montée en Ligue 1, il s’est engagé sans hésitation avant même de connaître le destin sportif du club artésien. Une affaire de coeur qui paye. Destiné à jouer la doublure occasionnelle, le rookie saute sur sa chance et brûle la courtoisie de la compétition. Dans le système de jeu de Franck Haise, qui sied parfaitement à ses qualités, il prend tout son sens dans un rôle de piston. En moins de deux saisons, il s’est imposé comme l’un des défenseurs les plus cruciaux des grands Championnats d’Europe, répétant inlassablement les efforts dans son couloir droit jusqu’à ce qu’il émerge dans l’équipe par excellence de L1 en 2021 et 2022.

Et si l’histoire est belle, elle n’est pas encore terminée. La volonté de renouveau tactique de Didier Deschamps l’amène à se pencher sur le cas du joueur des Sang et Or plein de fraîcheur et de volonté. Dans son profil, le formateur voit la possibilité de pallier le manque de travailleurs qualifiés à ce poste. Confié par le groupe et rassuré sur sa légitimité, Jonathan Clauss dépasse son émerveillement de faire désormais partie de l’élite. Doyen d’âge à débuter avec les Bleus depuis Steve Savidan, il a été fustigé par le public chez ses rivaux lillois pour sa première titularisation face à l’Afrique du Sud mais a répondu sur le terrain en se montrant au niveau requis.

Deschamps insiste et, avec cette nouvelle série de convocations, confirme qu’il inclura Clauss dans son projet à moyen terme, à condition qu’il digère son statut. Un projet qui débouchera concrètement sur une Coupe du monde dans quelques mois, dix ans après qu’il ait recommencé à croire en ses rêves.

Leave a Comment