“Je me suis senti évincé de ma direction”



Montbéliard, le 27 septembre 2021. Photo ER/Michael DESPREZ

Montbéliard, le 27 septembre 2021. Photo ER/Michael DESPREZ

Chose très rare, voire extraordinaire, Omar Daf a décidé de partager par écrit son ressenti sur sa situation actuelle au club et sa relation avec Samuel Laurent. Le directeur général a prononcé plusieurs phrases qui ont consterné ceux qui se rapprochent à grands pas du statut d’ex-entraîneur du FCSM.

« Ces derniers jours, j’ai lu des interviews de Samuel Laurent mettant en cause mon intégrité et mon attachement au FC Sochaux-Montbéliard. Je ne voulais pas rendre publics nos différends pour protéger l’institution FCSM, comme je l’ai toujours fait. Mais les récentes déclarations contradictoires et mensongères à mon sujet m’obligent aujourd’hui à œuvrer pour le rétablissement de la vérité », proclame d’abord Omar Daf.

“J’ai toujours exprimé mon souhait à la direction de m’inscrire dans le projet FCSM sur le long terme”

« J’ai toujours exprimé mon souhait de faire partie du projet FCSM auprès de la direction sur le long terme. Au cours des derniers mois, nous avons été en négociation pour prolonger mon contrat d’entraîneur. Ces pourparlers ont abouti à un accord fin avril. Curieusement, depuis ce temps la direction n’a pas trouvé le temps de formaliser cet accord par un contrat rédigé et signé par toutes les parties. En tout cas, je n’avais même pas pensé à quitter le club”, raconte-t-il.

« En fin de saison, suite à notre sortie malheureuse à l’AJ Auxerre avant la montée en L1, le ton de la direction à mon égard a complètement changé. Depuis, le projet sportif est mené sans tenir compte de mon avis ni de mes décisions concernant tant les arrivées que les départs de joueurs dans le cadre du prochain mercato.

“La direction a également tenté à plusieurs reprises de saper mon autorité”

« La direction a également tenté de saper mon autorité à de nombreuses reprises. Au fond, cette attitude ne me surprend pas vraiment, mais elle me touche quand même profondément au vu de mon lien historique avec le club, pour lequel j’ai travaillé pendant 22 ans en tant que joueur, puis en tant qu’entraîneur avec cœur et professionnalisme.

« En effet, dans ce contexte particulier, j’ai été approché par plusieurs clubs de L1 et de L2. Malheureusement, même si y arriver n’a jamais été ma priorité, aujourd’hui dans le poste d’entraîneur je me sens éloigné du projet sportif et poussé à partir par sa direction. Je dois donc envisager toutes les options.

« Nous ne partageons pas les mêmes valeurs ni la même éthique »

Omar Daf conclut : « Je ne tolèrerai en aucun cas que des paroles ou des actions erronées soient portées à mon attention. Au cours de la saison qui vient de s’achever, j’ai compris que travailler avec mon management serait compliqué car nous ne partageons pas les mêmes valeurs ni la même éthique.”

Désormais, dans un climat très tendu, des négociations vont s’engager entre les deux parties pour qu’Omar Daf puisse évoluer dans un autre club, que ce soit Dijon, Bordeaux ou ailleurs en Ligue 1. Car Daf n’a pas encore pris de décision. niveau.

Leave a Comment