“J’ai signé à Angers pour briller en Ligue 1 et attirer l’attention de Belmadi”

Abdelli : “Je ne désespère pas de faire partie de l’équipe d’Algérie”

« La CAN 2023, c’est mon objectif, mais je dois d’abord m’affirmer au club »

Il appartient à cette nouvelle génération de joueurs franco-algériens qui affichent leurs liens avec l’Algérie à un stade fructueux de leur carrière. Himad Abdelli, qui vient de signer au SCO Angers pour trois saisons, déclare sa flamme aux Verts. Formé au Havre AC et handicapé par une blessure en début de saison, ce prometteur milieu de terrain polyvalent a tout de même réussi à inscrire 3 buts pour 1 passe décisive en Ligue 2 française. En pleine ascension, Abdelli, qui n’a pas encore 22 ans, est depuis quelque temps dans le radar de Djamel Belmadi. Dans l’interview, Himad nous parle de ses ambitions pour la nouvelle saison avec Angers en Ligue 1 française et son objectif d’être promu en équipe nationale algérienne au plus vite.

Himad, tu termines une assez bonne saison personnellement, mais collectivement tu as raté une promotion avec Le Havre. Parlez-nous en un peu ?

On a raté de peu le retour en Ligue 1, il fallait faire les playoffs et finir 6e du tableau, mais bon, c’était très serré comme toujours en Ligue 2. Quant à moi, je pense avoir ma mission bien remplie cette année. Je suis revenu d’une blessure et j’ai quand même pu récupérer ma place et j’ai aussi obtenu de bonnes statistiques.

On a entendu dire que la FAF vous suivait, avez-vous été en contact à ce sujet ?

non En ce moment, comme tout le monde, j’entends parler de cette éventualité dans la presse. Bien que mon nom soit finalement revenu en force en tant que choix potentiel, je pense que la blessure qui m’avait longtemps éloigné des terrains m’a éloigné des plans de l’entraîneur national.

Nous avons également appris que Djamel Belmadi surveille vos performances et que votre nom figure sur une liste de joueurs potentiellement éligibles…

C’est une très bonne chose pour moi de savoir que le coach me suit, c’est un plaisir et un grand honneur pour moi, mais pour le moment il ne faut rien précipiter, d’autant plus que je n’ai jamais eu d’appel officiel du fédération. Ça veut dire que ça me donne plus de confiance et une envie d’avancer, Inch’Allah.

Dans ta tête c’est fini, c’est décidé, tu joues pour l’Algérie…

Il est clair. Cette décision n’est pas nouvelle. J’attends un clin d’œil de l’entraîneur Djamel Belmadi, mais cela dépend de mes performances dans mon club.

D’autant plus que tu as rejoint un club de Ligue 1, le SCO Angers, où tu joueras les trois prochaines saisons, non ?

En fait, c’est un choix mûrement réfléchi. C’est le bon club pour développer et améliorer mes qualités. C’est aussi une étape dans ma carrière. Ça me permet de voir encore plus clairement ce que je vaux vraiment au niveau de la Ligue 1.

Et aussi tenter de convaincre Belmadi en s’imposant à Angers…

Ici pourquoi pas. En fait, c’est le but. Je travaille constamment pour y parvenir inch’Allah. C’est vrai que les places en sélection coûtent cher, mais je sais qu’avec du sérieux et de la persévérance cela deviendra possible.

Qu’est-ce que ça fait d’être soutenu et suivi par de nombreux Algériens sur les réseaux sociaux ?

C’est merveilleux ! C’est vraiment spécial d’être suivi par des supporters algériens si je n’ai pas encore porté ce maillot national. Nous sentons qu’ils ont toujours notre dos et leur lien avec l’équipe nationale est tout simplement unique. Ils suivent tous les joueurs susceptibles de faire partie de l’équipe nationale. Franchement c’est incroyable !

Connaissez-vous des joueurs algériens ?

Je connais Mehdi Boudjemaa, c’est un bon ami et un ami. J’espère qu’il sera sélectionné car j’ai appris qu’il resterait sur la liste élargie du sélectionneur national. Je connais aussi Larouci, qui s’est également entraîné avec moi au Havre AC.

Connaissez-vous Zinédine Ferhat ?

Oh oui, bien sûr Zinou a beaucoup joué avec nous au Havre. C’est un très bon joueur avec des qualités humaines exceptionnelles. Il est un bon ami.

Alors peut-être qu’un jour tu te retrouveras dans l’équipe nationale algérienne…

Je l’espère. Nous avons déjà tissé de bons liens entre nous et ce lien ne fera que se renforcer, Inch’Allah, si un jour nous nous retrouvons dans l’équipe algérienne.

Vous avez certainement suivi l’élimination de l’équipe nationale contre le Cameroun, comment l’avez-vous vécue et que pensez-vous de cette déception ?

J’étais très triste comme tout Algérien. Pour en revenir à l’élimination de l’équipe nationale contre le Cameroun : je pense qu’on a perdu au niveau du jeu, à mon avis trop d’erreurs d’arbitrage. Je pense que tout le monde le sait. Maintenant, nous devons aller de l’avant et ne pas nous focaliser sur le passé. Il faut bien récupérer et viser la prochaine CAN 2023.

Après tout, la Coupe d’Afrique des Nations 2023 est votre objectif, d’autant plus qu’elle se jouera en fin de saison prochaine. Un commentaire ?

C’est vrai que c’est un honneur pour chaque Algérien de jouer pour moi pour son pays, c’est un but. La seule chose que je sais, c’est qu’il faut d’abord passer au club avec Angers SCO pour espérer être sélectionné.

Interview réalisée par Moumen Ait KACI Ali


Publié dans:
Belmadi Djamel
Himad Abdelli

Leave a Comment