“Incroyable de jouer devant un tel public”

Yannick Cahuzac a pris sa retraite lors du dernier match de la saison et revient sur son parcours en championnat. Son temps lensoise, le public, ses joies, ses fameux cartons rouges, l’actuel ex-capitaine du RC Lens n’a négligé aucun sujet. Morceaux sélectionnés.

La plus grande joie de sa carrière

Difficile de n’en choisir qu’un. Il y a forcément des montées avec le Sporting, du National à la Ligue 2 BKT, puis de la Ligue 2 à la Ligue 1 Uber Eats deux années de suite. Je me souviens aussi d’avoir été promu en Ligue 1 avec Lens, même si c’était particulier car c’était la saison qui ne s’est pas terminée à cause du Covid. Récemment, gagner le derby sur la pelouse de Lille, c’était un peu trop…

Les joueurs avec qui il a noué une forte amitié

Ils sont deux : Jean-Louis Leca et Gilles Cioni ! Nous sommes tous les deux nés avec Jean-Louis en 1985. Nous nous sommes rencontrés à l’âge de 14 ans lorsque nous sommes entrés au centre de formation du Sporting. Nous y avons rencontré Gilles, qui a un an de plus que nous. Cela nous a tout de suite convenu car nous avons les mêmes valeurs, les mêmes centres d’intérêt… Jean-Louis et Gilles font partie des très belles rencontres que j’ai pu faire grâce au football. C’est quand même quelque chose à jouer à Lens avec Jean-Louis, nous qui nous connaissons depuis plus de 20 ans. J’ai aussi signé avec Lens parce que Jean-Louis était là. Finir ma carrière avec lui, c’est super.

Les coéquipiers dont la progression l’a le plus surpris

J’ai joué avec plusieurs jeunes joueurs connus pour leur potentiel : Wahbi Khazri, Florian Thauvin, Alexandre Song… Jeunes, ils étaient déjà au-dessus des autres et après ils ont eu une carrière extraordinaire. J’ai aussi rencontré Seko Fofana à Bastia quand il avait 20 ans. Il appartenait à Manchester City donc c’était une valeur ajoutée pour le Sporting. C’était déjà un grand joueur, très fort. Malgré son jeune âge, il nous a beaucoup apporté.

Sur ces cartons rouges

Je regrette presque tout. Quand on est dans son jeu, on le vit à fond. Je fais tout ce que je fais à fond. Il y a beaucoup de cartes que je regrette, je ne suis pas “fière” d’une carte rouge que j’ai eue. Certains sont expulsés pour une faute tactique, mais j’ai presque exclusivement pris des cartons pour des altercations ou des confrontations avec des adversaires.

Ce qu’il lui reste de ses jours lensoises

Difficile de choisir, tous les matchs de Bollaert ont une telle effervescence, c’est impressionnant ! Même à l’extérieur ! C’est incroyable de pouvoir jouer devant un tel public. Mais le retour après avoir remporté le derby à Lille il y a quelques semaines (1-2 mi-avril) était incroyable… Aussi dans les derbies précédents je retiendrai l’ambiance sur la piste entre l’hôtel et Bollaert…

Leave a Comment