Il est trop tard pour les Girondins de Bordeaux, relégués en Ligue 2 malgré leur victoire 4-2

Avec Junior Mwanga, 19 ans, sur l’axe droit…

Avec Junior Mwanga, 19 ans, dans l’axe droit de la défense centrale et Sekou Mara devant avec Hwang, David Guion avait joué prudemment la carte des jeunes, mais un brin de jeunesse, de fraîcheur, flottait encore sur le jeu bordelais, sous la forme de le rythme dans le jeu direct, d’engagement. Avec une première grosse occasion dès la 4eet minute Hwang n’a pas réussi à contrôler un centre de Kwateng. Et une seconde plus tard, quand le Sud-Coréen, pas très content hier, n’a pas assez poussé son centre vers Mara, il s’est lancé seul au deuxième poteau (6e minute).et).

Mwanga, solide derrière, a joué vite. Ignatenko (flanc droit) en a fait de même pour un magnifique milieu qui s’est échappé vers Mangas, qui s’est transformé au second poteau en arrière de la défense (14e minute).et0:1), si loin derrière que la VAR a dû confirmer le but.

Repousser les démons

Jeunesse et fraîcheur aussi, quand Ignatenko frappe si fort au même endroit que Bizot lâche avant Mara. Affamé à la recherche de son coéquipier, l’international U20 a senti le coup et a bondi à la 2e placeet porte (32et).

Le problème, c’est que les Girondins ont parfois été fidèles à leurs erreurs d’une équipe sans défense, venant deux minutes après chacun de ces deux buts. Après un centre de Del Castillo, Mounié Mwanga a surjoué la volée pour porter le score à 1-1 (16e minute).et). Puis Belaïli bondit trop statiquement devant Guilavogui sur un corner de Del Castillo (34et).

Les Girondins se sont partiellement accrochés à leurs faiblesses en tant qu’équipe sans défense

Kwateng devenait de plus en plus faible dans ses fonctions défensives, Ignatenko et Guilavogui manquaient de vivacité, Dilrosun tenait moins le ballon et Poussin sauvait Belaïli (37e minute).et), après l’avoir fait devant Cardona, a débuté entre Marcelo et Ahmedhodzic (30et).

mara affamé

Bordeaux a souvent échoué dans ces cas. Cette fois, il a riposté avant la pause et a raté deux grosses occasions, manquant Dilrosun, accroché avant son duel direct avec Bizot dans une ouverture de Kwateng et Guilavogui d’une tête venant d’en haut après un centre parfait de Mara (42et).

Y a-t-il eu une sorte de sortie dans ce dernier jeu? Loin de la peur de l’enjeu, du déroulement cauchemardesque de cette saison, parfois dans le surcroît de sportivité ? Ou était-ce l’engagement relatif de l’adversaire qui ne jouait rien et pensait aux vacances ? Bordeaux plutôt que dans les 2et moitié et a marqué sur ses rares assauts. D’abord une copie de 2et : Dilrosun frappe, pas très fort mais mal contré par Bizot, juste devant les pieds de Mara (2-3, 72et). Et deux minutes plus tard pas d’égalisation brestoise, mais le 4et de Dilrosun, échappé seul dans les défenses criblées de Brest.

Les Girondins ont tenu bon et Bakwa, entré en jeu en fin de partie avec Briand et Louis-Jean, a failli marquer. Ils n’auront donc pas les mêmes joueurs en Ligue 2, mais c’est comme ça qu’il faut jouer.

Leave a Comment