Identité, formation, Ligue 2, avenir, répond David Guion – Girondins

Le patron des Girondins de Bordeaux a affronté les médias pour la dernière fois cette saison avant un match de Ligue 1, David Guillon répondant aux questions sur son avenir et les fautes des joueurs. Il évoque aussi pour la première fois l’identité des Girondins, à savoir la formation. Des détails.

Dans Dans quel état sont les joueurs ?

David Guion : “Il y a des gars qui sont inquiets et inquiets. Ça a été une semaine plutôt calme. Comme je leur ai dit lors de notre premier entraînement. Je voulais qu’on reste très professionnels tout au long de la semaine. On prépare le match de Brest et on y va avec dignité.”

Il y avait beaucoup de tristesse. J’ai senti les garçons abattus. Vous vous sentez pleinement responsable de cette situation. Je n’ai pas beaucoup discuté avec eux non plus. Je me suis concentré sur l’animation des séances.
Je suis très déçu car j’ai cru très fort en lui pendant ses trois mois. J’ai dit aux joueurs. Je pensais que ce dernier match déciderait de tout. Ce dernier match décidera de tout. Je ne pensais pas qu’on pourrait tenir avec si peu de points. Si nous marquons contre Lorient, nous aborderons presque cette dernière journée en favoris. Mais nous ne savions pas comment saisir notre chance.”

Son avenir à Bordeaux et le bilan de saison

Il poursuit : “J’ai beaucoup travaillé sur les résultats de cette saison cette semaine. Cela me semble important. Car le plus important est de faire les bons constats pour pouvoir riposter. Je dois discuter avec mes dirigeants et mes présidents pour leur expliquer mes conclusions. Je vais d’abord le remettre à mes dirigeants avant de vous le soumettre.

Je dois parler à mon président de la façon dont il envisage de reconstruire. J’ai des idées de mon côté qui me semblent importantes pour le rebond des Girondins.

Cette anomalie doit être corrigée. J’ai besoin d’échanger des idées avec mon président et d’avoir une discussion constructive. Je suis encore sous contrat jusqu’au 30 juin. je suis dans le présent

Bien sûr, je partage la responsabilité. C’est difficile à évaluer. Je sais prendre mes responsabilités, ça ne me pose aucun problème et je prends ma part. Il s’agit maintenant de faire les bons constats et de repartir sur des bases solides.”

À propos de l’inconduite des joueurs

« Je ne vais pas commenter tous les problèmes qui ont existé tout au long de la saison. On revient sur le professionnalisme, les valeurs et le cadre d’exigences qu’il faut mettre en place dès le début de la saison. Vous ne pouvez pas. Un tel manque de professionnalisme ne peut être toléré, surtout quand on appartient aux Girondins de Bordeaux avec une institution qui a des valeurs, il faut être intransigeant et fixer le cadre.

Dans la dernière histoire, le club a rencontré le joueur en question. Je pense que le club a résolu le problème avec lui. C’est de la colère parce qu’il y a beaucoup de travail à faire à côté.

Quand on voit que tout ce travail et tout ce qu’on dit est entaché de comportements et d’attitudes non professionnels, force est de constater que nous sommes déçus. On veut être entourés de mecs immaculés qui captent vos messages. Il a beaucoup manqué cette saison. En fait, il a raté un cadre d’exigences.

Formation Identité Girondins de Bordeaux


“Que
me semble important. Nous devrons riposter. Il y a tout ce qu’il faut en termes d’environnement et d’infrastructures pour le centre de formation… Les bases sont là. Je suis positif. Les Girondins ont besoin de trouver une identité. Il faut y travailler dès le début de saison.

Il faut avoir le bon constat et ne pas se tromper pour repartir sur des bases solides. Le plus important, ce sont les Girondins et l’institution. Il faut aussi regarder le centre de formation qui fait partie de l’identité girondine. J’ai amené 10 enfants du centre cette semaine. Il y a une très bonne génération de 2004. Je pense aussi présenter un ou deux gars de haut niveau ce week-end. Je pense que la reconstruction des Girondins passera forcément par leur centre de formation.

Il y a des jeunes qui ont marqué ces dernières semaines. Même s’ils sont très jeunes, cela ne me dérange pas. Petit Jo (Louisjean), Junior (Mwanga) Julien (Vetro) devant, Eymeric (Depussay) qui est intéressant. Je l’ai fait à Reims en intégrant des jeunes de 17 ans, je peux le faire à Bordeaux. Il faut montrer que la porte est ouverte et qu’ils font partie de l’avenir des Girondins.”

Bordeaux peut-il récupérer immédiatement ?

“Évidemment, il y aura beaucoup de pression pour la Ligue 2. Si nous sommes les Girondins, avons-nous le choix d’annoncer autre chose qu’une promotion immédiate ? Nous devons assumer ce rôle. C’est pourquoi les joueurs qui seront là la saison prochaine il faut, être présent.” intégrer. La Ligue 2 n’est pas du tout la même que la Ligue 1. Il faut bien se préparer et avoir des profils différents de la Ligue 1. Ce n’est pas du tout le même championnat.”

La vidéo complète de la conférence de presse :

Ce navigateur n’est pas compatible avec iframes

Leave a Comment