Football Ligue 1 – Didier Deschamps agacé, les étrangers sont préférés aux Français

Didier Deschamps aura une fin d’année chargée avec la Coupe du monde au Qatar. L’entraîneur des Bleus pourrait creuser un peu plus l’histoire du football français.

L’équipe de France est dirigée par Didier Deschamps depuis 2012. L’entraîneur des Bleus a depuis fait un excellent travail avec l’énorme succès d’une Coupe du monde 2018. Dans quelques mois, ses joueurs mettront également en péril leur titre au Qatar. Pendant ce temps, Didier Deschamps doit préparer son équipe du mieux qu’il peut pour continuer à gagner, avec pour rappel l’élimination en huitièmes de finale de l’Euro 2020 face à la Suisse. Si Didier Deschamps a déjà marqué l’histoire du football français, certains de ses pairs français ne l’ont pas fait. Pour l’entraîneur de l’équipe de France « L’entraîneur français va être dévalorisé » par rapport aux étrangers, ce qu’il a du mal à accepter.

Deschamps fait une remarque cinglante sur les entraîneurs français

Donné dans une interview faire du sportEn effet, Didier Deschamps a déploré le manque de considération dont sont trop souvent victimes les entraîneurs français. “Il y a beaucoup d’entraîneurs actifs qui sont obligés de partir à l’étranger. Et les étrangers, on les cherche s’ils ne connaissent pas la Ligue 1. Il y a tout un halo qu’on met en place parce qu’ils arrivent avec du staff, on dirait qu’ils ont fini l’ENA et compagnie. Les médias sont là pour embellir la situation pendant que les entraîneurs français sont catalogués. (…) On pardonne beaucoup plus à un entraîneur étranger. Il y a une formation en France. Mais c’est aussi notre faute car nous ne vendons pas bien. Nous parlons à peine des langues, nous avons donc moins de réseaux que d’autres pays., a notamment déclaré Didier Deschamps, qui espère des évolutions sur ce sujet à l’avenir. Le sélectionneur national défend en effet sa communauté, sachant pertinemment que les sélectionneurs français qui ont réussi à l’étranger ont été très peu nombreux ces dernières années.

Leave a Comment