Football – Ligue 1 : Battu à Nantes (2-1), Rennes perd mal dans la course à la C1

Rennes est désabusé, la fête continue pour Nantes. Après leur couronnement en Coupe de France, les Canaris ont battu leur voisin rennais lors d’un match décalé de la 36e journée de Ligue 1, mercredi (2-1). Lorsque Flavien Tait inscrit le premier but (36e), les invités ne baissent pas les bras et visent une place sur le podium. Kalifa Coulibaly a égalisé juste avant la mi-temps (45e) et l’inattendu Nicolas Pallois a inscrit le but nantais de belle manière (71e). Rennes se retrouve à la 5ème place derrière Nice. Nantes reste 9ème

Le jeu que je filme Le classement

Les joueurs de Bruno Genesio connaissaient leur mission et avaient 10 jours pour se préparer, mais ils ont été très prudents trop longtemps. Malgré le contrôle du ballon, ils n’ont pas osé prendre les devants en nombre. Plus agressifs et plus forts dans les tacles au milieu de terrain, malgré leurs célébrations récentes, les Nantais ont su prendre le dessus grâce à une meilleure percussion illustrée par Osman Bukari, dont le milieu droit Willem Geubbels a failli profiter. maladroitement aux six mètres (25e).

ligue 1

Des responsables du FC Nantes ont été placés en garde à vue ce mardi

IL Y A 9 HEURES

renne timide

Antoine Kombouaré avait changé une partie de son effectif, mais ses hommes étaient présents à l’engagement. Les Rennais ont néanmoins laissé parler leurs qualités techniques et Benjamin Bourigeaud a bien servi le volontaire Tait pour récupérer à l’entrée de la surface de réparation adverse, qui a fait mouche (0-1, 32e). Bourigeaud a même envoyé un coup franc vicieux du gauche dans le poteau droit d’Alban Lafont (39e) et le centre de l’actif Adrien Truffert vers Gaëtan Laborde a été intercepté de justesse, puis Martin Terrier a tenté sa chance sans succès dans la balle (43e).

Les Rouge et Noir venaient de passer leur moment fort. Nantes réagissait et Coulibaly égalisait de justesse du genou face à un centre vigoureux de Bukari (1-1, 45e). Genesio a secoué son groupe à la pause et Lafont a dû repousser un tir dangereux de Tait (47e) avec ses gants. Sauf que les visiteurs n’ont cessé d’enchaîner les passes latérales ou en retrait au lieu de vraiment attaquer (70% de possession et 611 passes rennaises au total contre 217 pour Nantes).

Pallois plus habile que Laborde

Tait plaçait un but juste à côté du cadre sur un service de Lovro Majer, qui ne prenait pas assez de responsabilités (56e). Discret devant, Laborde manquait le coche sur sa reprise du droit seul au deuxième poteau après un corner sur la gauche (63e). Kombouaré a fait venir Quentin Merlin, Dennis Appiah et Randal Kolo Muani (68e) et son équipe, défendant en bloc, a retrouvé une nouvelle énergie offensive. Après un corner servi par le discret Ludovic Blas, Pallois décochait une magnifique volée du gauche au deuxième poteau et donnait l’avantage aux siens (2-1, 71e). C’était son premier but de la saison et le 1 000e au total en Ligue 1.

Pallois, déjà Impérial au Stade de France, a enchaîné devant des supporters nantais enthousiastes. Il contenait même Jérémy Doku, entré en jeu avec Serhou Guirassy et Birger Meling (74e). Jusqu’au bout, malgré l’urgence, les Rennais ont développé des offensives trop prévisibles et trop molles. Ils subissent leur 12e défaite en championnat cette saison. Ça fait mal car ils remontent à la 5e place, à 1 point de Nice et 3 de Monaco juste avant de recevoir l’OM samedi pour un choc de la dernière chance dans la course à la C1. Les Nantais ont déjà décroché un billet pour la Ligue Europa et comptent bien continuer à surfer sur leur belle dynamique pour monter le plus haut possible au classement.

ligue 1

Records, leaders et Genesio : cette fois Rennes n’a pas le droit à l’erreur

HIER A 20H25

Coupe de France

« On pourrait mourir et finir en L2 » : Nantes, quelle histoire…

05/07/2022 à 22:51

Leave a Comment