Foot : images surréalistes du chaos à Saint-Etienne suite à la relégation des Verts en Ligue 2

Une séance de tirs au but mortelle, une invasion de fumigènes sur le terrain et une échauffourée devant le stade Geoffroy-Guichard : Saint-Étienne, battu 1-1 par Auxerre (5-4 aux tirs au but) dimanche, s’est retiré en Ligue 1 plus gros gâchis.

Après le dernier tir au but réussi de l’Auxerrois Birama Touré, équivalent à la victoire des Bourguignons, revenus en Ligue 1 après dix ans d’absence, le terrain a été inondé par des milliers de supporters en colère.

Certains ont envoyé des engins pyrotechniques vers la plate-forme officielle protégée par la police.

Les joueurs stéphanois, entourés des stewards, se sont immédiatement précipités dans les vestiaires comme les autres joueurs de la partie.

Selon la préfecture de la Loire, deux joueurs d’Auxerre ont été légèrement blessés dans la bagarre et le stade Geoffroy Guichard risque à nouveau de lourdes sanctions, alors qu’il est en liberté surveillée pour récidive de ce type d’incident.

gaz lacrymogène et canon à eau

Les forces de sécurité sont également entrées sur le terrain et ont tiré des gaz lacrymogènes pour disperser la foule, tandis que des mouvements de panique secouaient les tribunes.

Les supporters stéphanois envahissent le terrain du stade Geoffroy-Guichard suite à la défaite de leur club face à Auxerre le 29 mai 2022 AFP / JEAN-PHILIPPE KSIAZEK.

Et les affrontements à l’extérieur du stade se sont poursuivis, nécessitant l’usage de gaz lacrymogène et d’un canon à eau, a indiqué la préfecture, précisant que les émeutes se sont arrêtées à 23h15.

Le bilan est de 14 blessés légers pour la police et 17 pour les supporters. “Trois d’entre eux ont été emmenés à l’hôpital pour être contrôlés”ainsi la préfète de la Loire Catherine Séguin, qui a condamné “ces actions inacceptables, irresponsables et indignes”.

Selon eux, les 1.154 supporters auxerrois puis les joueurs ont pu quitter le stade sous escorte policière à partir de minuit.

Le maire de Saint-Etienne Gaël Perdriau a exprimé son “Tristesse” causé par le « La relégation de l’ASSE en Ligue 2 » et les a condamnés “Des actes dangereux impliquant des tirs directs de fumigènes visant le public (…), ainsi que des dégâts matériels et des actes de vandalisme”.

Leave a Comment