FC Metz – Quelle conclusion peut-on tirer pour les joueurs prêtés ?

Cette saison, 16 joueurs du FC Metz ont été prêtés à d’autres clubs français et étrangers. Plus de la moitié d’entre eux étaient les principaux architectes de la maintenance sérésienne, tandis que d’autres pouvaient se développer dans des formations plus petites. De retour en prêt cette saison.

Sans surprise, la Jupiler Pro League et la Ligue 2 sont les deux ligues où la plupart des joueurs vont. Viennent ensuite le National, l’Espagne et la Suisse. Certains éléments messins ont pu concrétiser leurs gains de puissance, tandis que d’autres n’ont pas atteint les résultats escomptés.

Seraing : le réservoir de Messin

Ils étaient 8 à avoir rejoint les rangs du RFC Seraing pour une saison ou une demi-saison. Parmi eux, Georges Mikautadze, Guillaume Dietsch et Youssef Maziz ont largement contribué à la bonne forme du club satellite du FC Metz. Les deux premières villes pourraient également honorer de belles conscriptions aux équipes nationales. Comme Ablie Jallow, auteur d’une très belle Coupe d’Afrique des nations avec la Gambie. Grandes récompenses.

D’autres noms, certes moins connus, ont également pu acquérir de l’expérience dans tout Quiévrain. Parmi eux Sami Lahssaini, Mathieu Cachbach, Rayan Djedje et Maidine Douane. Les jeunes tireurs du club de la Croix de Lorraine ont pu gagner de précieuses minutes de jeu qui pourraient s’avérer très utiles à l’avenir.

4 joueurs prêtés par le FC Metz en France

Le pays de la langue Molière n’est plus aussi insignifiant qu’autrefois. Avec l’essor de championnats comme la Ligue 2 BKT et le National, de nombreux clubs de Ligue 1 y prêtent leurs joueurs. Dans ce match, le FC Metz n’a pas dérogé à la règle puisque 4 Messins ont été prêtés à la France. Lamine Gueye et Cheikh Sabaly ont été prêtés en Ligue 2, tandis qu’Amadou Dia Ndiaye et Ababacar Lô ont rejoint le championnat national.

Lamine Gueye avait très bien commencé sa saison de prêt mais était en proie à une blessure vers la fin de sa saison. Il n’a pu participer qu’à 4 matchs, mais a marqué deux fois. Possible bonne nouvelle pour la saison prochaine si le Sénégalais parvient à retrouver son niveau. Son club a échoué au premier tour des barrages de montée en Ligue 1, face au FC Sochaux Montbéliard.

Lamine Gueye en maillot du Paris FC / Crédit photo: icône du sport

Cheikh Sabaly, à son arrivée, a pu disputer 16 matches de Ligue 2 avec le club de Quevilly-Rouen-Métropole. Il a marqué 2 buts et délivré 2 passes décisives. Son club vient de tenir tête au FC Villefranche Beaujolais. Malgré tout, le jeune Messin a pu prendre part à l’un des deux matchs éliminatoires.

Enfin, Amadou Dia Ndiaye a pu disputer 14 rencontres nationales, inscrivant 3 buts et 1 passe décisive avec le club du Mans FC. De son côté, Ababacar Lô a eu un bilan un peu meilleur, 28 matchs pour 6 buts, avec le club du SO Cholet.

4 emprunts étrangers

Leurs enjeux font depuis longtemps l’objet de débats et de discussions parmi les supporters messins. Amine Bassi a été prêté à Barnsley (D2 anglaise), Warren Tchimbembé à CD Mirandés (D2 espagnole). Tandis que Vagner Dias et Sofiane Alakouch ont pu effectuer de courts séjours en D1 Suisse. Chacun au FC Sion et Lausanne-Sport.

Le premier City, auteur d’une première partie de saison mitigée en Lorraine, s’est prêté au Championship pour tenter d’accrocher de précieuses minutes de jeu. Alors que l’ex-Nancéien était très populaire outre-Manche, il n’a pas pu éviter son relégation du club. Le club de Barnsley, auteur de 2 buts et 5 passes décisives, a également officialisé son retour à Metz pour la saison prochaine.

De son côté, Warren Tchimbembé n’a disputé que 6 matches avec le CD Mirandés en Liga 2 Smartbank, de quoi remettre en cause ce choix de prêt pour ceux qui ont eu du mal à s’imposer en équipe première du FC Metz. Même peine pour Vagner Dias, qui n’a disputé que 3 matches avec le FC Sion en D1 Suisse après de tristes résultats en Moselle. Son club a terminé 7e (sur 10) de la phase régulière du championnat.

Enfin, Sofiane Alakouch a pu disputer 11 matchs avec le FC Lausanne-Sport pour un record de 2 passes décisives.

Au total, ces prêts restent une bonne solution pour le FC Metz pour promouvoir les jeunes joueurs du centre de formation. Ces derniers étaient également un outil pour le Mosel-Klub si les nouveaux joueurs ne réussissaient pas assez bien. Les résultats restent mitigés, mais certains ont été très réussis pour certains. À l’année prochaine.

Crédit photo: Matthieu Henkinet/LGM

Leave a Comment