Et si l’Olympique de Marseille perdait enfin tout ? — Foot11.com

L’Olympique de Marseille a été battu à Rennes lors de la 36e journée de Ligue 1 et a vu l’AS Monaco passer devant. Troisièmement, l’OM peut-il perdre la Ligue des champions par le fil ? Suite

L’Olympique de Marseille, longtemps dauphin du Paris Saint-Germain, semblait s’être qualifié d’affilée pour la prochaine Ligue des champions depuis un moment. Sauf que depuis la défaite rennaise, Monaco est deuxième de Ligue 1.

Une neuvième défaite qui coûte cher à l’OM

La semaine dernière, nous évoquions le cas du Stade Rennais qui, s’il avait remporté ses trois derniers matches en fin de saison, serait sûrement monté sur le podium de la Ligue 1. Après leur défaite à Nantes, les hommes de Bruno Genesio n’avaient plus leur destin entre les pieds. En revanche, sa précieuse victoire face à l’OM l’a maintenue dans le match.

Steve Mandanda sous les couleurs de l'OM (Icon Sport)
Steve Mandanda sous les couleurs de l’OM (Icon Sport)

Pour l’Olympique de Marseille, cependant, ce naufrage au Roazhon Park a fait mal à plus d’un titre. D’abord, les protégés de Jorge Sampaoli perdent la deuxième place et accèdent directement à la prochaine Ligue des champions. Puis ils ont quitté Rennes vivants. Battu deux fois lors des trois dernières journées, l’OM a failli chuter. Il tentera de sauver ce qui peut encore l’être ce samedi face à Strasbourg.

TGV Monaco devant, Rennes et Strasbourg au fond

Concrètement, s’il ne s’incline pas lors de la dernière journée de Ligue 1, ce samedi au stade Vélodrome face à Strasbourg, l’Olympique de Marseille est assuré d’un podium et de la Ligue des champions. Mais pour une qualification directe en C1, l’OM doit aussi s’attendre à un match nul ou à une défaite de Monaco à Lens. Le club rock, qui compte neuf succès consécutifs (dont le PSG, Rennes et Nice), arrive et sera difficile à arrêter.

Cependant, en cas de défaite, Steve Mandanda et les siens doivent prier très fort pour que Rennes ne gagne pas à Lille. Si tel était le cas, ils finiraient quatrièmes de L1 et disputeraient la Ligue Europa la saison prochaine. De son côté, Strasbourg, prochain adversaire de Marseille, reste avec un bon nul contre le PSG (3-3) et deux brèves victoires à Brest et contre Clermont (1-0). Une troisième victoire d’affilée pourrait envoyer le Racing en C3. L’OM a été prévenu qu’il n’aura pas d’ennemi lâche. Loin de là.

Inspirez-vous du match aller

Le 12 décembre, le premier tour entre le Racing Club de Strasbourg et l’Olympique de Marseille s’était soldé par une victoire marseillaise (0-2). Cette nuit-là, l’OM a duré une heure, faisant la différence par Bamba Dieng puis Duje Caleta-Car. L’essentiel pour les Marseillais sera de s’appuyer sur ce match aller et de continuer à rêver de cette deuxième place. Mais l’OM, ​​qui a été dépouillé de ses champions pour affronter Dimitri Payet et qui a déjà été battu cinq fois en Ligue 1 cette saison dans son stade Vélodrome (contre quatre à l’extérieur), pourra-t-il démissionner pour éviter le pire ?

Leave a Comment