Enduro de Latrecey : la motivation est toujours là !

Le dimanche 5 juin, dès 9h, plus de 200 pilotes sillonneront les routes forestières autour de Latrecey, lieu du 21ee Edition de son Enduro. Une affluence réduite mais une motivation intacte pour les bénévoles du moto club local en espérant une journée conviviale.

C’est un constat qui a malheureusement tendance à se multiplier en cette période post-Covid : les compétitions sportives connaissent une baisse de fréquentation, y compris celles qui rassemblaient autrefois un grand nombre de concurrents. Le 21e La 2ème édition du Latrecey Enduro ne fait donc pas exception, alors qu’en milieu de semaine seuls 200 coureurs avaient déjà envoyé leurs inscriptions aux organisateurs. “C’est la moitié de ce que nous accueillons normalement”a regretté Damien Demangeot, secrétaire du Moto Club de Latrecey. « Les raisons sont difficiles à comprendre. Les hausses de prix en sont-elles la cause ? Les pilotes ont-ils adopté de nouvelles habitudes pendant la crise sanitaire et hésitent-ils à reprendre la compétition ? C’est difficile de répondre. »

Quoi qu’il en soit, la situation n’a pas découragé les quinze bénévoles du MC Latrecey qui se démènent pour faire décoller cet événement tous les samedis depuis près de trois mois. « Aujourd’hui, tout est prêt ! Les étapes sont balisées, les parcours balisés et balisés. » Il faut dire qu’à Latrecey, depuis plus de quarante ans, la transmission est essentielle et il existe un certain savoir-faire lié à l’organisation. “Quand j’étais plus jeune, il y a une quinzaine d’années, je participais moi-même à la mise en place des circuits”assure Damien Demangeot. « Il y a des membres du club qui sont là depuis le début ! »

Une motivation intacte qui a aussi contribué à ne pas lâcher cette édition 2022. “La chute des inscriptions aurait pu nous inciter à partir, mais ce n’est pas dans l’ADN du club.”assure le secrétaire du MCL. « Certes le budget se resserre un peu, mais c’est une compétition biennale et a déjà souffert en 2020 de la crise sanitaire. Cela fait donc quatre ans que l’Enduro n’avait pas de lieu. Nous ne voulions plus reporter. »

avec les Suisses

Ils seront donc plus de 200 à arpenter les sentiers forestiers autour de Latrecey. Regroupés en trois catégories (Ligue 1, 2 et 3), les participants retrouveront également certains de leurs homologues suisses, car outre le championnat Grand Est, l’épreuve compte également pour le championnat suisse. “Ils seront une soixantaine à partir de dimanche”Elle reconnaît Damien Demangeot. Parmi les participants, un seul membre du club de motards local sera en course, les autres seront monopolisés par l’organisation. Baptiste Fleuriot, qui court cette année en Enduro, concourra dans la catégorie
ligue 2 “Mais d’autres coureurs haut-marnais des clubs voisins seront bien sûr là”assure le chef du MCL.

Comme d’habitude, les participants seront déterminés sur les deux étapes tracées sur le parcours. Le premier (situé entre Latrecey et Créancey), implanté dans une grande prairie, est régulièrement suivi sur les sorties, tandis que le second (côté Dancevoir) n’a pas beaucoup évolué au fil des années. Ainsi la “Ligue 1” fera trois dépassements chacune, la “Ligue 2” seulement deux si la “Ligue 3” s’arrête après un tour de piste. « Dans le nouveau parc national nous n’étions gênés que par quelques passages qui nous sont désormais interdits »conclut Damien Demangeot.

Pas de quoi saper le moral des membres du Latrecey Motorcycle Club.

Laurent Genin

[email protected]

Leave a Comment