Eden Rose Grand Hôtel de Bormes-les-Mimosas. Une inauguration en forme de renaissance –


Texte : Nadine Fageol – Construit en 1903 pour l’aristocratie européenne, l’Hôtel de Bormes-les-Mimosas, remis au goût du jour par le groupe lyonnais Mona Collection, retrouve toute sa splendeur. Fabuleuse histoire amicale.

Elle, une élégante allemande avec une formation en comptabilité, s’est lancée dans le mannequinat; lui, un Portugais au prénom latin qui passe du GO au DRH en passant par le chef de village, est un enfant du Club Med. Monique et Juvénal da Cunha avoir avec leur directeur Aurélie Coquerela fondé le groupe Mona Collection, qui comprend le Best Western Spa de Chassieu et le Best Western Admiral de la Tour de Salvagny.

En 2017, le couple est tombé amoureux du Grand Hotel, sûrement un joyau délabré avec une histoire si riche et un hôpital militaire pendant la Première Guerre mondiale. C’est qu’il a des arguments pour proposer ce Grand Hôtel. D’un côté une magistrale façade classique reconnaissable dans le quartier, de l’autre une vue imprenable sur les Iles d’Or : Porquerolles, Levant et Port Cros dans la Baie du Lavandou et un environnement de premier ordre dans la partie préservée des bâtisses. .

Alors que la compétition s’intensifie, la paire gagne à la fois sur la persévérance et la bonne volonté. 18 mois à travailler chez hue and dia en plein covid, ils réveillent la belle endormie surclassée en quatre étoiles. Derrière la magnifique façade se cachent 43 chambres avec vue sur la mer, avec la logistique en toile de fond. Dans la décoration un mélange de penseurs et d’idées : les Da Cunha, leur ami Paulo Diaz, Jean-Paul Mathieu et Les Héritiers ont fait du bon boulot…

A droite, le Mona Spa, comme seul le trio sait le faire, celui de l’Hôtel de Chassieu, qui a reçu de nombreuses récompenses. Le résultat est une piscine hors-sol qui semble flotter entre terre, mer et pins parasols. Mais surtout, le couple souhaitait que le lieu soit ouvert toute l’année afin de renforcer l’équipe, d’une part pour mieux maintenir une offre de bien-être sans barrières dans l’esprit maison de famille. A trois heures de Lyon en train, nous viendrons vous chercher à la gare. Car ce couple est devenu maître de l’hospitalité, accueillant les gens avec une certaine gaieté qu’ils appellent “l’artisanat hôtelier”.

Hectares de pinèdes derrière l’hôtel avec des histoires d’art de vivre sous forme de cabanes de repos, aires de pique-nique. Enfin, c’est aussi une inauguration surprise animée par Aurélie Coquerel et son équipe, avec le soutien de Jean Burdy de l’agence 5points1 dans la meilleure phase de leur reconversion… Résurrection.

Eden Rose Grand Hôtel

Leave a Comment