Deschamps sur Griezmann : “Je ne me demande pas de quoi il est capable”

“Y a-t-il des joueurs sur lesquels vous ne pouvez pas compter contre l’Autriche vendredi ?
Kylian (mbappé)N’Golo (bord) et Adrien (rabiot) ne tiendra pas la réunion d’aujourd’hui (Jeudi). On verra demain s’ils peuvent jouer.

“Quand il est en possession du ballon, chaque entraîneur veut le voir dans son équipe”

Didier Deschamps, sur N’Golo Kanté

Quelle est votre logique dans ce match : un match crucial pour la Ligue des Nations ou un match de préparation pour la Coupe du Monde ?
Les deux ne sont pas incompatibles. En matière de comptabilité, nous avons pris du retard. Nous ferons tout pour le gagner. Nous verrons ce que nos adversaires ont fait. Il y a aussi des matchs préparatoires avec des rencontres très serrées. On va faire beaucoup de changements par rapport à l’équipe qui a débuté contre la Croatie (1-1).

Kanté est gêné par des blessures à répétition. Cela remet-il en cause son statut en équipe de France ?
Je ne me pose pas la question. Quand il est en pleine possession, chaque entraîneur le veut dans son équipe. Au regard des délais qui nous sont dus, assurons-nous qu’il soit en pleine possession de ses moyens. Beaucoup de joueurs ont accumulé des saisons de 60 matchs… À un moment donné, les organisations souffrent un peu plus. Son manager à Chelsea (Thomas Tuchel) j’en voudrais un peu plus. Vous devez gérer. Lui là, moi ici.

Ces préliminaires ont été marqués par cet épisode du trou dans la pelouse. comment tu l’as obtenu
Nous avons vu cela depuis la Croatie. Je n’ai pas les tenants et les aboutissants. L’UEFA a consulté les experts. Je n’ai pas encore vu le terrain, on s’ajuste. A partir du moment de la validation par l’UEFA, il n’y a plus de risque. Nous jouerons donc sur cette pelouse.

Que pensez-vous de cette sélection autrichienne lors de ses deux premiers matches de Ligue des Nations ?
Dans les deux matchs, cette équipe a impressionné par son dynamisme et sa fraîcheur physique. Ils sont mécontents du match contre les Danois. C’est une équipe qui fait bouger les choses, qui apporte beaucoup de rythme, il y a de bons joueurs. Ensemble, ils utilisent beaucoup d’intensité.

Nous sommes à cinq mois de la Coupe du monde. Comment la composition de la liste se compare-t-elle aux compétitions précédentes ?
On ne peut pas comparer avec ce qui s’est passé en 2014. Il y a toujours une exigence, une attente sur la qualité de l’équipe de France. On juge le niveau de l’équipe de France en fonction des grands tournois. Cette période a toujours été compliquée. De nombreux joueurs vont changer de club. Il y a ceux qui ne sont pas là et qui peuvent revenir. On fait en sorte d’anticiper, avec un Plan A, un Plan B, un Plan C, un Plan D… On est dans cette phase de préparation.

Comment jugez-vous la saison d’Antoine Griezmann ?
Je le connais bien, il a souvent été plus qu’à son avantage dans les bleus. Ce n’est pas son meilleur moment. Il y a une part de physique, de mental. Comme je vous l’ai dit, il a subi sa première blessure de la saison. Je ne dis pas qu’il est usé. Je connais ses qualités et aussi son esprit. Il ne résiste pas. Ce n’est pas son apogée, cela ne veut pas dire que je me demande de quoi il est capable. Je sais très bien ce qu’il peut apporter au collectif. »

Leave a Comment