Comparatif des bulletins de paie des clubs de Ligue 1

26 mai 2022 à 21h35 par Nicolas Toisson

Bulletins de paie Ligue 1
Malgré la crise, les clubs de Ligue 1 ont globalement augmenté les salaires sur la saison écoulée. C’est notamment le cas du PSG.

Les deux dernières années de football ont été particulières. Dans le championnat de France, la saison 2019-2020 a été suspendue pour raisons sanitaires et s’est terminée au bout de 28 journées. Dans la perspective du prochain exercice 2020-2021, équipes de ligue 1 ne savait pas à quoi s’attendre. Cela a poussé certains d’entre eux à la prudence par rapport à leur masse salarialetandis que d’autres ont pris des risques, mettant parfois en péril l’économie globale du club.

Côté salaires, le PSG, l’OL, l’OM et Monaco dominent

Cela ne s’applique-t-il pas particulièrement au Stade Brestois ? Le club breton a gonflé ses salaires sur l’exercice 2021 (+36,2% sur l’année précédente), non sans avoir traversé péniblement la crise (-4,5 M€ net au bilan 2021). Il symbolise à lui seul les difficultés rencontrées par certains. Comme Brest, quinze autres clubs de Ligue 1 ont augmenté leur masse salariale d’une saison à l’autre. Le PSG, en l’occurrence, est le seul dans l’histoire du sport français à dépasser le demi-milliard d’euros entre salaires et cotisations sociales la même année.

ASSE, FCGB, LOSC et ASM en retrait

En moyenne, les équipes de Ligue 1 ont gonflé les salaires de 22,12 % sur l’année écoulée. Seules quatre équipes ont réduit les leurs : le LOSC, l’ASM, le FCGB et l’ASSE. Pour Lille, c’était une nécessité, une tâche que le nouveau président Olivier Letang s’est donnée dès sa prise de fonction en décembre 2020. C’est aussi une constante à Saint-Etienne depuis les années Gasset. C’est là, dans le forez, que la baisse observée est la plus forte. Après tout, Bordeaux a connu l’une des crises les plus graves de son histoire, aux conséquences dévastatrices qui perdurent encore aujourd’hui. Rappelons que la saison dernière 2020-2021 le club était placé sous la tutelle du Tribunal de Commerce jusqu’à sa reprise par Gérard Lopez. Les réductions de salaires forcées étaient l’un des signes avant-coureurs de la catastrophe à venir. Au total, la masse salariale des clubs français atteint 1,56 Md€, soit une moyenne de 78,23 M€ par collectif.

Fiches de paie des clubs de Ligue 1 en 2021

association Paie Développement sur 1 an
Saint-Étienne 51,4 millions d’euros – 11,4 %
Bordeaux 65,7 millions d’euros – 9,4 %
Monaco 119,2 millions d’euros – 1,6 %

Voir le tableau complet à la page 2





Leave a Comment