Clermont Foot – OL : Le maintien de la Ligue 1 célébré à Montpied lors d’un der sans stress ni gros enjeu

Pas de stress, mais quelques clinquants, au moins, ce samedi soir (21h) dans un Montpied lumineux comme jamais cette saison. Sur le plan sportif, l’engagement sera secondaire. Mais les symboles pourraient être forts.

1. Quel est le rang de Clermont Foot ?

Il aime les comptes ronds, Pascal Gastien. Le coach aimerait aussi terminer la saison par un 10e succès, à la hauteur du “but” de ce dernier match sans stress. Et puis qui sait ? S’il veut vraiment sourire, le Clermont Foot ne pourra améliorer son classement qu’en cas de succès et viser au mieux la 14e place si Angers perd à Montpellier et que Troyes ne gagne pas à Lorient.

prime Olympique Lyonnais : rien à jouer à Clermont, même pas à sauver

NL {“path”:”mini-registration”,”id”:”MT_Sports_Clermont_Foot”,”accessCode”:”14132892″,”allowGCS”:”true”,”bodyClass”:”ripo_generic”,”contextLevel”:”KEEP_ALL “,”filterMotsCles”:”1|10|11|18|19|6973|17123″,”gabarit”:”generic”,”hasEssential”:”true”,”idArticle”:”4132892″,”idArticlesList”: “4132892”,”idDepartement”:”282″,”idZone”:”30603″,”motsCles”:”1|10|11|18|19|6973|17123″,”premium”:”true”,”pubs “:”banniere_haute|article”,”site”:”MT”,”sousDomain”:”www”,”tagsArticle”:”#ClermontOL2022″,”urlTitle”:”clermont-foot-ol-le-maintien-en- Liga-1-Party-à-Montpied-lors-d’une-dernière-opération-sans-stress-encore-majeure”}

“Ce serait mieux pour nous, mieux pour le club”, reconnaît Florent Ogier, qui a lu les propos et les calculs de son président dans nos colonnes lundi dernier : “Mieux nous sommes classés, mieux nous sommes équipés. Et il y a 800 000 à un million d’euros à obtenir ».

Dans le pire des cas, le CF63 peut prendre la 17e place. Mais même cela ne gâchera pas la fête !

2. Dernière communion de la saison

Pour la 19ème et dernière fois de la saison, le Stade Montpied joue à plein régime ce samedi soir. Un “parfait” est tout sauf banal pour un club longtemps critiqué pour avoir déserté ses tribunes. Ce remplissage maximal, confirmé par près des trois quarts des abonnés, a également créé une ambiance unanimement saluée par l’ensemble des visiteurs.

“Célébrer une victoire, c’est mieux”

“C’est pour ça qu’on veut faire plaisir à tout le monde dans le stade”, souligne un Pascal Gastien reconnaissant. Idem pour son capitaine, pour qui la communion ne fait que s’améliorer avec les trois derniers points : « Si on peut fêter une victoire, c’est encore mieux.

Groupes pour Clermont Foot – Lyon : Desmas et Rashani de retour au CF63

Cela fêterait pleinement ce 12e homme qui n’a jamais failli dans son rôle, même avec les chiffres de janvier et alors que le CF63 affiche son pire bilan (18 points) à domicile depuis sa carrière pro.

3. Statistiques de guérison

Avant que certains Clermontois ne pensent à leurs vacances, à leur contrat, à leur sélection ou à ces trois horizons à la fois, ils ont une dernière chance de s’occuper de leurs propres stats. On pense logiquement à Mohamed Bayo, pour qui “ce serait bien” d’approcher la barre des 15 buts alors que le garçon de La Gauthière disputera son dernier match avec le CF63.

Dans un genre différent, Johan Gastien sera certainement son 2 500 ce soir. Distiller le pass de la saison, lui qui en a cumulé 2.468. Il aura aussi l’opportunité de conforter sa place dans le top 5 des joueurs de Ligue 1 qui captent le plus de ballons.

4. Au revoir et merci !

C’est la fin de saison mais aussi la fin d’un cycle au sein d’un Clermont Foot qui va perdre plusieurs artisans d’entrée et de maintien en Ligue 1 après le départ d’un Iglesias cet hiver. “C’est la vie du football”, le philosophe Florent Ogier est conscient que ceux qui ont fait la force du groupe ces deux ou trois dernières saisons ne seront pas tous là fin juin.

prime Busquets s’en tient à son rêve de succès à Clermont Foot

Derrière un bayo qui doit rapporter gros (via un transfert), les joueurs sont promis à d’autres défis en fin de contrat (Zedadka, attendu à Lille, peut-être Nsimba, Albert, Phojo). Pour d’autres, certaines performances n’ont pas laissé la petite communauté du football indifférente (que dire d’Allevinah, Abdul Samed, Hountondji, Seidu, voire Rashani ?).

Pour un groupe qui a été assez stable ces derniers temps, cela pourrait être juste un au revoir. Mais pour le public, ce samedi soir sera surtout l’occasion de lui dire une dernière fois merci pour les émotions qu’il lui a procurées.

Laurent Kalmut

Leave a Comment