Ces cinq matches où l’AJ Auxerre a donné une leçon à l’AS Saint-Etienne

L’AJ Auxerre et l’AS Saint-Etienne s’affrontent jeudi et dimanche pour savoir qui jouera en Ligue 1 la saison prochaine. Deux clubs de football français historiques qui ont su se rencontrer sur plusieurs décennies. France 3 Bourgogne revient sur l’époque où l’AJ Auxerre surclassait l’ASSE.

L’AJ Auxerre n’est qu’à deux matches de la Ligue 1. Ce jeudi 26 mai, les Bourguignons disputeront leur saison en barrages. Un aller-retour face à un autre grand nom du football français, l’AS Saint Etienne.

Pourtant, à égalité entre les deux équipes (23 victoires pour l’AJA et 18 pour l’ASSE), les Icaunais nous ont gratifiés de quelques victoires écrasantes dont les hommes de Jean-Marc Furlan pourraient bien s’inspirer. .

1983, la première carte : 4-1

Nous sommes le 19 mars 1983. L’AJ Auxerre reçoit l’AS Saint Etienne lors de la 28e journée de Division 1. Les hommes de Guy Roux occupent la 9e place et doivent enchaîner les victoires pour s’assurer une place en éliminatoires de la Coupe d’Europe. Les Stéphanois sont 16e, au bord du précipice, à quelques points de la zone rouge.

Les Bourguignons assument pleinement leur rôle de favoris. Emmenée par son légendaire avant-centre Andrzej Szarmach, auteur d’un triplé, l’AJ Auxerre s’est imposée 4-1 devant son public. Malgré ce sévère revers, l’AS Saint-Etienne a su s’affirmer en fin de saison et termine 13e. Le Club Icaunais échouera à la 8e place, à quelques points des places européennes.

En 1987, l’AJA démarre en beauté : 3:0

L’AJ Auxerre a connu un début de saison cauchemardesque en 1987. 17ème sans victoire en huit rencontres, le club icaunais accueillait le nouveau promu Saint Etienne, qui terminait à une honorable 12ème place. Un match crucial pour l’AJA, qui veut enfin débuter la saison.

Si l’AJA connaît une première partie compliquée, ses joueurs sont aussi dans le pétrin. C’est notamment le cas d’Eric Cantona, formé en club et prêté à Martigues l’an dernier. Guy Roux a fait de lui un élément important de l’équipe mais l’attaquant a eu du mal à s’adapter à son nouveau rôle. L’attaquant, qui est resté silencieux pendant les huit premiers matchs, espère enfin marquer le but lors du choc stéphanois.

Pari gagnant pour l’AJ Auxerre qui s’est imposé 3-0 avec panache. Eric Cantona ouvre également son comptoir pour le plus grand plaisir des fans. L’avant-centre international termine l’année avec 17 buts. Une saison pleine qui ouvre les portes à l’équipe de France U23.

Auxerre a définitivement lancé sa saison, entamant une série de six victoires en sept matchs. Les Bourguignons sont 4e du championnat, équivalent à une qualification pour la Coupe UEFA. L’AS Saint Etienne est rétrogradé à la 16e place.

1995, la Manita Bourguignonne à Geoffroy : 0-5

Auxerre, 3e de Ligue 1, se déplace à Saint Etienne, 15e et proche de la zone rouge. Les hommes de Guy Roux doivent regagner les trois points pour rester en lice pour le titre. Un match qui semble déséquilibré sur le papier, mais attention à cette équipe stéphanoise qui vient de s’offrir Metz, le dauphin du Paris Saint Germain.

Le match devient vite une humiliation. Auxerre mène 4-0 à la mi-temps et joue en supériorité numérique. L’AS Saint-Etienne s’est clairement incliné 5-0 devant ses supporters. Ce dernier terminera également la saison à la 19e place et sera relégué en Ligue 2.

Une saison plus que parfaite pour l’AJ Auxerre qui en fin de saison est sacré pour la première fois de son histoire et remporte la Coupe de France.

En 2000, le duo Guivarc’h-Cissé bat ACE : 4-3

L’AS Saint Etienne a bien débuté la saison et est 4e du Championnat à l’issue de la 4e journée. Les Stéphanois comptent sur la continuité de leur saison précédente, qu’ils ont terminée au 6e rang malgré leur statut de promus.

C’est une année particulière pour l’AJA qui se passera de Guy Roux qui a pris sa retraite. Entraîneur mythique du club, ce dernier sera remplacé par Daniel Rolland. Les Auxerrois sont à la peine en début de saison et n’accueillent sans doute pas Saint-Etienne.

Les quelque 15 000 supporters en ont eu pour leur argent. L’AJ Auxerre a battu l’ASSE au bout du suspense sur le score de 4 buts à 3. Stéphane Guivarc’h, qui n’a pas encore marqué cette saison, a inscrit un doublé et Djibril Cissé, la jeune pépite de l’AJA, ajoute au score. Pourtant, le club icaunais connaît une saison difficile mais ne reste qu’à quatre points d’avance sur la zone rouge.

La saison de l’ASSE vire au fiasco total. À l’époque, les clubs pouvaient aligner un nombre limité de joueurs non européens sur la feuille de match. Saint Etienne est alors accusé de fournir à certains joueurs de faux papiers européens et plusieurs points sont déduits. Une décision fatale pour le club, qui termine 17e et chute en Ligue 2.

2017, la magie de la coupe : 3-0

Beaucoup de choses ont changé depuis. Depuis cinq saisons en Ligue 2, Auxerre vit une véritable descente aux enfers. L’AJA est 19e en février et est en difficulté. Le seul espoir cette saison est la Coupe de France, où l’AJA se qualifiera pour les huitièmes de finale aux dépens de Troyes.

Destin inverse pour l’ASSE dans la course aux places européennes en Ligue 1. Saint-Etienne entraîne l’AJA en huitièmes de finale de la Coupe de France, laissant largement les favoris.

Sans compter sur la magie de la Coupe de France. L’AJ Auxerre tient son adversaire en échec pendant 90 minutes. Le club icaunais va exceller dans le temps additionnel, inscrivant trois buts dans un stade de l’Abbé-Deschamps qui vibre enfin en cette saison compliquée.

L’aventure en Coupe de France se termine au tour suivant mais il en reste unne s’allume pas dans une année sombre. L’Auxerrois a terminé 17e, évitant de justesse la relégation.

Auxerre vs Saint Etienne est une confrontation particulière entre deux clubs historiques du football français. L’AJA a su s’affirmer par le passé malgré des conditions générales plus ou moins favorables. Dans un stade plein à craquer ce jeudi, les hommes de Jean-Marc Furlan ont une chance de mettre les pieds en Ligue 1, un championnat auquel ils échappent depuis une décennie.

Leave a Comment