“Ce n’est pas Omar Daf qui doit partir”

Zapping Foot National TOP 10 : Les plus beaux maillots Ligue 1 2021/2022

Il n’est jamais loin au FC Sochaux. L’ancien président du club Jean-Claude Plessis s’est confié à l’Est Républicain sur les récents événements qui ont quelque peu secoué les Cubs ces derniers jours. Alors qu’il espérait une prolongation en Ligue 2, Omar Daf a fait fi de sa direction après la défaite du club face à l’AJ Auxerre à l’approche de la promotion en Ligue 1. Depuis, le technicien exprime publiquement son mécontentement et son désir de voir le club partir.

Jean-Claude Plessis ne prouve pas le contraire à l’ancien professionnel, bien au contraire. Il a d’abord salué les réalisations de l’entraîneur, qui entraînait le FC Sochaux depuis 2018 et occupait auparavant le poste d’adjoint : “ Il est devenu entraîneur alors que nous étions sur le point d’être relégués en équipe nationale et à part lui, il n’y avait plus personne pour sauver le club. Il a relancé l’élan d’un club en feu dont il a été l’étincelle “, explique l’ancien dirigeant.

“Si Omar part, le club sera mort”

Le président de l’AS Brestoise, 78 ans, est toujours en bons termes avec Omar Daf. Selon ses propres déclarations, l’entraîneur du FCSM ne doutait pas de son souhait de prolongation :

“Omar avait accepté de prolonger son contrat au FC Sochaux en avril. Mais depuis Auxerre, le directeur général n’a donné aucune nouvelle. Durant cette période d’autres clubs à la recherche d’un entraîneur l’ont logiquement appelé car je vous rappelle qu’il faisait partie des meilleurs entraîneurs de L2 cette saison-là. Mais il n’a jamais dit qu’il voulait partir. Il voulait rester à Sochaux. – Jean-Claude Plessis – pour l’Est républicain

Qu’il s’agisse de l’intéressé ou de l’entraîneur, tous deux pointent la défaite face à l’AJA comme élément déclencheur de la dispute. Pour Jean-Claude Plessis, les déclarations de Samuel Laurent (Directeur Général) ne sont que des prétextes pour se séparer du tacticien. ” Il y a eu des fuites et Samuel Laurent a alors parlé de trahison sournoise. Je pense qu’il cherche une excuse pour s’en débarrasser. Omar est désespéré et ne veut plus travailler avec lui. »

Quand il a fallu choisir entre les deux partis, le septuagénaire a fait son choix.

“Mais je vais le dire, si Omar part, le club sera fini. Car c’est lui qui tient la massue. Le club est en danger. Ce n’est pas Omar Daf qui doit partir, c’est Samuel Laurent. Que font les élus locaux, les proches du club ? Parce que Nenking (propriétaire du club) vendra aussi les meilleurs joueurs, ça les intéresse. On va être la risée de tout le monde » – Jean-Claude Plessis – pour l’Est républicain

résumer

Il n’est jamais loin au FC Sochaux. L’ancien président du club Jean-Claude Plessis s’est confié à l’Est Républicain sur les récents événements qui ont quelque peu secoué les Cubs ces derniers jours. Au moment de choisir entre Omar Daf et la direction de Sochaux, le septuagénaire a fait son choix.

Nolan-Bercy

Leave a Comment