Ce joueur explique les raisons de son départ !

En fin de contrat au SCO d’Angers, Mathias Pereira Lage est passé dans un autre club de Ligue 1, le Stade Brestois. Pourtant, Gérard Baticle, son entraîneur, a poussé à plusieurs reprises pour le garder.

Dessin : "Angers SCO : Ce joueur explique les raisons de son départ ! "

© Compte officiel SCO Angers

Première recrue pour les Brestois. Le tirage au sort des clubs les services du milieu de terrain franco-portugais Pereira Lage. A 25 ans, le joueur cherchait apparemment un nouveau challenge. Le milieu de terrain a signé un contrat de 3 ans avec son nouveau club.

Pourtant, Gérald Baicle y aspire depuis longtemps Convaincre le joueur de s’en tenir au noir et blanc.

Interrogé dans les colonnes du Courrier de l’Ouest la semaine dernière, l’entraîneur angevin a déclaré ce qui suit :

« L’un des substituts naturels est Mathias. Il sait que je le veux. Je suis prêt à aller à sa porte tous les matins pour lui apporter du café et des croissants pour qu’il comprenne ? On compte sur lui.”

Cependant. Malgré le vif intérêt de son entraîneur Le joueur ne semblait pas avoir la même confiance en ses dirigeants. Notamment, interrogé sur les raisons de son choix au Courrier de l’Ouest, le joueur a déclaré :

« J’ai discuté avec eux (les dirigeants de Brest) pendant deux mois, mais je n’ai pris ma décision que le week-end de la dernière journée du championnat. Je voulais partir en vacances l’esprit tranquille. J’ai vraiment senti que j’étais une priorité pour Brest, alors qu’il me semble que c’était moins le cas du côté du SCO. Même si le coach m’a dit qu’il voulait me garder, je n’avais pas forcément l’impression que ça suivrait au niveau du club. J’ai 25 ans, mon contrat était terminé et je n’avais pas une saison facile, donc je voulais un projet dans lequel je jouerais. Le directeur sportif de Brest m’a proposé un projet vraiment intéressant sur le papier. Je pense que c’est bien pour moi d’y aller, c’était le bon moment.”

Un coup dur pour le club angevin qui voit son milieu de terrain partir en maintenance chez un club rival gratuitement. Des démontages qui se succèdent au milieu de terrain. Après Jimmy Cabot, qui prendra la tête du RC Lens le 1er juillet, et Thomas Mangani, dont le contrat ne sera pas renouvelé, le club devra monter au créneau pour compenser ces départs. Et vite si le SCO veut jouer dans le haut du tableau la saison prochaine.

Leave a Comment