Cabelle et maintenant ?

La saison 2021-2022 de Ligue 1 s’est soldée par une piètre 13e place pour le Montpellier Hérault Sporting Club. Avec lui, Rémy Cabella est revenu dans le groupe en mars après l’invasion russe de l’Ukraine. Cinq petits matchs, puis une blessure qui lui a coûté les trois derniers matchs de la saison, l’ancien joueur de Krasnodar est revenu en France de manière quasi anonyme. Qui a deux ans en option, va-t-il rester du côté de la Paillade ? Ou tentera-t-il une dernière expérience exotique ? A moins qu’un club européen ne tente le pari !

Un retour face à son club fétiche, l’Olympique de Marseille, et l’histoire de Rémy Cabella démarre sur les chapeaux de roue. Blessé cet hiver-là, il avait très peu joué avec son club russe avant que la guerre n’éclate en Europe de l’Est. Le championnat ukrainien est suspendu, la Premier League russe est suspendue, les joueurs étrangers ne veulent pas continuer, alors Cabella a décidé de partir. L’UEFA a autorisé tous les joueurs étrangers à partir pendant la saison s’ils le souhaitaient compte tenu de la situation politique.

Retour aux sources

Par conséquent, Cabella a décidé de rentrer “chez elle”. Si Saint-Etienne semblait sérieusement intéressé, si quelques clubs du bas de la Premier League venaient aux informations, si la MLS ou les Championnats de Turquie et de Golf attiraient son attention, l’international français voulait trouver un projet qui le connaissait parfaitement. Dans un environnement qu’il sait parfaitement qui cela peut être. Malheureusement, il n’était pas en forme et a dû travailler dur pour retrouver un niveau digne de la Ligue 1. Et au final, il aura très peu d’impact sur la fin de saison du MHSC. Deux apparitions contre Marseille et Reims, puis au moins trois titularisations contre Lens, Lyon et Metz. Avant une blessure (blessure aux ischio-jambiers) qui le privera des trois derniers matches. La forme du club héraultais n’aura pas non plus favorisé un retour au haut niveau, les champions de France 2011 ne gagneront pas un seul match avec Cabella (6 défaites, 2 nuls lors des 8 dernières journées). Une rentrée mitigée, à l’heure de dresser un premier bilan.

Il est maintenant temps de choisir

À l’approche de l’été, Cabella, malgré ce qui a été dit, sans contrat, aura une décision à prendre. Avec deux ans en option, rien ne laisse présager qu’il restera forcément aux côtés de Mosson. Montpellier est évidemment l’une des principales options. Il est chez lui dans le sud de la France, a trouvé une certaine zone de confort et un club qu’il connaît sur le bout des doigts. S’il retrouve un bon niveau il pourrait devenir la tête d’affiche d’un club qui a encore l’ambition d’atteindre la première partie du classement de la Ligue 1 voire le top 6. Son retour mitigé pourrait l’encourager à continuer avec style. Il le dit lui-même : « Une extension à Montpellier est-elle une option ? Montpellier restera toujours une option.

Seul le principal intéressé dit avoir déjà une idée pour la question : “Au fond j’ai une petite idée, mais je dois d’abord en parler à ma famille. Ensuite, il est temps d’en parler au club concerné. » Cabella parle donc « d’un » club concerné, ce qui pourrait indiquer que son choix est fait. Mais de quel club s’agit-il ? Une de ses anciennes équipes ? Seul le MHSC semble être en lice. Saint-Etienne est retombé en Ligue 2 et l’avenir s’annonce extrêmement flou pour les Verts, on l’imagine mal revenir à Marseille qui jouera la Ligue des champions et qui ne pariera probablement pas sur un joueur que je ne connais pas niveau exact pour le moment. Newcastle joue désormais dans la cour des grands et évidemment Krasnodar n’est plus une option.
Parlait-il d’un club qu’il avait toujours rêvé de porter ? Son discours fait penser à une destination exotique, en MLS par exemple. Peu de clubs européens réputés risqueraient le pari Cabella et seuls les clubs français pourraient le tenter.

D’autres clubs d’élite viendront sans doute à l’information en conséquence. On peut penser au FC Nantes, qui s’est qualifié pour la Ligue Europa et qui pourrait faire revenir un joueur qui a déjà disputé une Ligue des champions et une Coupe du monde gratuitement. Strasbourg ou Lens, qui sont sur le point de remporter un qualificatif européen, pourraient se pencher sur la question. Reste à savoir si c’est ce dont rêve le plus grand fan de Jul.

Entre blessures, incertitudes politiques et retour au pays, la saison 2021-2022 n’aura pas été de tout repos pour Rémy Cabella. Une saison émotionnellement difficile, comme il l’a décrit lui-même. A 32 ans, l’international français veut retrouver la joie avant le retournement de situation. Il prendra bien entendu en compte les intérêts de sa famille et son bien-être pour son avenir. Alors, nouveau défi en Ligue 1 (Montpellier ou ailleurs), découverte d’une autre culture européenne (son jeu se verra tant en Liga alors que la Grèce lui tendait un poteau) ou dernière expérience dépaysante ? Réponse dans les prochaines semaines !

Crédit photo : 10 sports


Leave a Comment