“Ça va être comme une finale”

L’attaquant allemand de l’AS Monaco, auteur de son neuvième but en Ligue 1 contre Brest (victoire 4-2), s’est exprimé face à Lens à deux jours de leur ultime rencontre de la saison au stade Félix Bollaert (samedi, 21h).

Il confirme le retour du duo Yedderland sur le devant de la scène ! Avec 17 buts cette saison dans l’élite (9 buts et 8 passes décisives), Kevin Volland est en très bonne forme après avoir marqué contre Brest (victoire 4-2). Un avantage supplémentaire pour l’AS Monaco, qui rêve de rester deuxième du classement avant le dernier match d’entraînement ce samedi à Lens (21 heures). En tout cas, l’attaquant monégasque s’est exprimé dans les médias en amont de ce rendez-vous crucial. extraits.

L’importance du jeu à Lens

Nous attendons ce jeu avec impatience. Ce sera comme une finale contre une équipe de Lens qui est aussi très en forme et on joue au foot pour jouer des matchs comme ça. On veut vraiment se qualifier pour la Ligue des champions, mais il n’y a pas de nervosité, on veut juste profiter de ce moment. L’entraîneur nous donnera un plan de match que nous devons mettre en œuvre sur le terrain, comme lors des derniers matchs. Nous devons juste jouer comme nous le pouvons.

progression sur la saison

On a un peu manqué de chance en début de seconde mi-temps et il nous fallait peut-être un match de référence, un déclic, comme celui contre le PSG (3-0). Depuis, nous avons trouvé le bon équilibre, en jouant un jeu agréable qui nous permet d’obtenir de bons résultats.

La série de neuf victoires consécutives

Il y a quelques mois, nous n’étions pas très bien placés au classement général, mais nous y avons toujours cru, nous avons travaillé dur et avec ces neuf victoires consécutives, je pense que nous méritions cette deuxième place. Mais on a quand même un match qui va être très difficile, donc ce sera important de se faire plaisir, de le jouer simplement et de la même manière que lors des dernières rencontres.

Son rôle sur le terrain

Je me sens à l’aise dans cette position de deuxième attaquant. J’ai de la liberté et je m’entends très bien avec Wissam, Golo et tous mes autres coéquipiers. C’est bien pour moi parce que je peux me déplacer partout sur le court, je peux aller dans les espaces libres et cela convient bien à mon style de jeu.

Sa complicité avec Wissam Ben Yedder

Au cours de ma carrière, j’ai eu de très bons partenaires offensifs comme Roberto Firmino à Hoffenheim ou Kai Havertz au Bayer Leverkusen, et Wissam est aussi un grand joueur avec beaucoup de qualité. Je m’entends très bien avec lui, il arrive toujours à faire quelque chose avec le ballon même si la passe n’est pas très bonne, donc c’est très confortable pour moi de jouer avec lui.

Le souvenir de la saison dernière à Lens

C’était un match étrange (0-0) car on pensait qu’il fallait marquer pour monter sur le podium, mais finalement Cesc nous a dit quelques minutes avant la fin qu’un match nul nous suffirait pour atteindre notre objectif. . Après le match, nous avons fait une super fête dans le vestiaire. Mais comme la saison dernière, ce ne sera pas facile d’y gagner et on s’attend à un match similaire.

L’apport du coach Philippe Clément

Nous travaillons beaucoup pendant la semaine, que ce soit sur le terrain ou lors de sessions vidéo. Il veut que nous offrions un football attrayant, que notre première touche soit toujours à l’avant. Il donne beaucoup de confiance à tous les joueurs et cela nous aide beaucoup.

La présence à la formation du président Dmitry Rybolovlev

Le président est là pour nous soutenir, ce que nous apprécions vraiment. Nous sommes dans une phase cruciale et c’est très positif pour toute l’équipe de l’avoir avec nous.

Leave a Comment