Burak Yilmaz : retour sur l’aventure d’un dogue

Burak Yilmaz, c’est 72 matchs au LOSC, 25 buts, 2 trophées et un vrai caractère Dogue. Retour sur l’un des grands artisans du titre de champion 2020-2021, qui quitte aujourd’hui le club, un joueur dont tous les supporters lillois se souviendront.

Le 1er août 2020, Burak Yilmaz a signé avec le LOSC sans contrat pour deux saisons. Le Turc de 35 ans quitte sa Turquie natale pour la deuxième fois après avoir passé du temps en Chine en 2016-2017. Ayant joué pour les plus grands clubs turcs comme Galatasaray, Fenerbahçe et Besiktas, il est l’un des plus grands joueurs de l’histoire de son pays. Burak obtient sa première titularisation au LOSC lors de la deuxième journée, face au Stade de Reims, sa première victoire de la saison. Il a marqué son premier but sous les couleurs lilloises contre le FC Nantes sur penalty lors de la cinquième journée de Ligue 1 Uber Eats.

Un caractère fort

Et à travers les jeux, nous avons appris à connaître le caractère du Turc. S’il n’a jamais hésité à interpeller l’arbitre ou à se plaindre lors de certains de ses remplacements, on a aussi vu en Burak un joueur courageux qui n’hésite pas à être strict avec lui-même, à être combatif et à défendre ses coéquipiers. Un vrai dogue. Si ces comportements n’ont pas toujours été les plus appropriés au cours des deux saisons, notamment lors de ses apparitions, ce qu’on a vu surtout, c’est un joueur qui voulait en faire plus. On se souvient surtout d’une force de caractère souvent importante, cruciale dans la course au titre.

objectifs très importants

Il nous a montré cette capacité à être décisif avec ses buts à plusieurs reprises lors de la saison 2020-2021. Comment ne pas se souvenir de sa prestation face à l’Olympique Lyonnais ? Après les deux buts adverses, le LOSC est quatrième et perd sa première place. Mais c’était sans compter un coup franc magistral juste avant la pause de Yilmaz qui a relancé le jeu et les esprits des Dogues. Après l’égalisation de David, le Turc est allé en profondeur et a remporté son duel face à Antony Lopes, le LOSC a repris la tête à quelques jours de la fin, premier du championnat. Burak est un autre revirement contre le Sparta Prague cette fois. Entré en jeu en cours de match, le LOSC s’est incliné 1-0 et est provisoirement troisième du tableau. En 4 minutes, Kral a marqué deux buts et le LOSC a scellé la qualification pour les huitièmes de finale. Finalement, lors de la dernière journée du championnat 2020-2021, c’est Yilmaz qui a brisé le break en inscrivant son penalty, son seizième but de la saison. Le LOSC va remporter son quatrième championnat, l’attaquant turc en est l’un des principaux artisans.

Une prochaine saison plus compliquée

Après ce couronnement et ces performances incroyables, Burak a été accueilli en héros lors des matchs à Pierre Mauroy. Il y a de nombreuses réunions où les tribunes scandent son nom à l’unisson. Mais après une saison formidable, ce héros du titre connaît nettement moins de succès. Plus en difficulté devant le but, souvent hors-jeu, Burak semble avoir perdu quelque chose, comme toute l’équipe, même si ses trois victoires en Ligue des champions ont contribué au bon parcours. Le Turc semble souvent frustré, comme le montre son comportement sur le terrain. Mais une chose est sûre, il n’aura jamais baissé les bras, aura respecté le club et ses coéquipiers, comme en témoigne son invitation aux joueurs et au staff au restaurant quand, quelques jours plus tard, il officialisera son départ.

Merci encore pour ces buts, pour ton caractère, pour ton énergie, pour TOUT, Burak !

Leave a Comment