[Bilan de saison] Álvaro González : des adieux précoces et inattendus

Le défenseur espagnol, qui était l’avant-centre incontesté la saison dernière, a réalisé un exercice 2021/2022 à la hauteur de ses attentes. En quelques mois, sa situation s’est considérablement détériorée. Une résiliation du contrat pourrait donc être attendue cet été. Retour sur une saison en deux parties.

Très peu de temps de jeu

Soutenu par les supporters pour son amour dévoué du maillot, on ne peut négliger son professionnalisme. Prolongé début 2021, il avait même accepté de reporter une partie de son salaire pour faire face à l’arrivéeHarit au sein de l’effectif. Donc aujourd’hui il y a une ambiance très particulière par rapport au défenseur. Premier supporter du club mais inutile pour le groupe, son avenir était de se situer loin de la ville de Marseille.

la ligue est passée…

Il n’aura joué que 450 minutes en Ligue 1 cette saison. Et pourtant le bilan en sa présence est plus qu’acceptable : trois victoires, un nul et une petite défaite. Le joueur de 32 ans n’a jamais réussi à percer dans la rotation. Très souvent en difficulté dans le dos et coupable de jeu rapide, son profil n’était pas à la hauteur des désirs de Sampaoli. Mal à l’aise dans cette défense à trois plus tôt dans la saison, l’Espagnol n’a pas vraiment apporté la qualité d’une équipe promue à l’équipe et ne pouvait pas occuper une position excentrique. Sans aucun doute, sa plus grande absence était dans les duels dans les airs, où il dominait assez fortement : une moyenne de 0,7 duels gagnés par match.

A lire aussi : [Bilan] Álvaro González, l’OM dans la peau

… mais utile pour les coupes

champions en titre lors des deux premiers matches de la Ligue Europa, Álvaro porte même le brassard de capitaine face au Lokomotiv Moscou. Il verra le reste de cette campagne hors du banc en faveur de la relégation Voiture Ćaleta. Déjà au match aller face à Qarabag en Conference League, il a courageusement participé à la victoire 3-1 de l’OM. On notera cependant l’indiscipline du joueur qui, lorsqu’il est surperformé, commet systématiquement la faute. Un total de quatre cartons jaunes pour dix matchs entièrement joués.

Enfin, l’ancien défenseur de Villarreal a fait deux apparitions en Coupe de France. Informé contre Cannet, il n’impressionne pas et ne dégage aucun sang-froid particulier. Il ne reviendra qu’en toute fin de match face à Chauvigny.

coup final

Sauf retournement majeur de la situation, le contrat deÁlvaro se terminera en été. Une perte sur le plan humain, peut-être moins sur le plan sportif. Le paradoxe reste que le guerrier n’aura subi qu’une seule défaite cette saison. Une roue de secours qui peut parfois être utile. Cependant, son niveau semble insuffisant pour ce qui est compétitif la saison prochaine, notamment en Ligue des champions. De plus, les avantages sont susceptibles de diminuer avec l’âge.

Cependant, sa ligne de touche n’est pas directement liée à l’athlète. Quiconque n’a pas foulé la pelouse depuis le 17 février a été sanctionné principalement pour ses sorties presse. Les relations avec les premiers, déjà peu évidentes, se sont ensuite refroidies, l’Espagnol quittant le club alors qu’il était encore sous contrat. De retour dans son pays natal pour quelques semaines, aucune chance de le revoir en tenue olympique.

“Le club a voulu m’emmener sur une mauvaise piste, même si je ne le voulais pas. Ce n’est pas une décision sportive car je me sens bien, physiquement je suis meilleur que jamais et je prends plus que jamais soin de moi. j’en suis absolument convaincu. »

– Álvaro lors d’une interview pour AS.

L’entraîneur argentin préfère se passer du trentenaire, même s’il n’a plus le choix à son poste avec la blessure Balerdi. Une flamme complètement consumée et un retour apparemment impossible dans le passé.

Inspiré par l’engouement pour l’OM et la passion qui régnait au club, Álvaro disputait probablement sa dernière saison olympique. Du coup mis à l’écart, on peut se poser des questions sur le traitement de son dossier, mais le dénouement aurait sans doute été le même quoi qu’il arrive. L’Espagnol restera sans aucun doute un fervent supporter du club et nous espérons le revoir sur les terrains dès que possible. Adieu guerriers !

Leave a Comment