Ben Yedder en héros, Bordeaux la tête sous l’eau

Le Festival Ben Yedder, Bordeaux presque en L2 ou encore le but de l’espoir de Lamkel Zé : retrouver les tops et les flops de la rédaction en cette fin de 37eet Journée L1.

hauts

Wissam Ben Yedder, homme providentiel

La différence ne pouvait venir que de lui. Non pas que l’AS Monaco manque de joueurs talentueux en attaque, mais simplement parce que Wissam Ben Yedder porte littéralement le club de la Principauté sur ses épaules cette saison. Il en a fourni une nouvelle preuve samedi soir. Alors que son équipe accusait deux buts de retard contre le Stade Brestois, l’attaquant français a réduit l’écart avec un penalty juste avant la pause (44e minute).et), avant d’égaliser au retour des vestiaires (51et) pour donner l’avantage à son équipe (55et). Il est également impliqué dans le dernier but de son équipe, marqué par son ami de l’attaque monégasque Kevin Volland, alors que l’Allemand a réussi à trouver le chemin des filets après que sa reprise de volée ait été bloquée par Marco Bizot. Grâce à sa prestation de classe (4-2), l’AS Monaco se hisse à la deuxième place du classement et peut espérer une qualification directe pour la phase de poules de la Ligue des Champions.

VOIR ÉGALEMENT – Le meilleur de Wissam Ben Yedder cette saison

Le Stade Rennais mourait de faim

Mercredi dernier, après la défaite de Rennes face au FC Nantes (2-1), les Rouge et Noir semblaient découragés. Les hommes de Bruno Génésio ont parfaitement réagi ce samedi soir. Avec beaucoup d’engagement – plus que les Marseillais – et beaucoup d’intensité, ils ont su déjouer le système et le jeu de position de Jorge Sampaoli. Comme souvent cette saison, c’est Benjamin Bourigeaud qui a porté son équipe. Le milieu offensif s’est ouvert assez tôt dans la rencontre (12et), avec un joli tir croisé à la fin d’une transition jouée rapide. Un but qui a permis au Stade Rennais d’attendre les Phocéens et de jouer les contres. La stratégie a payé puisque la formation bretonne a pris les trois points (2-0) sans souci et peut encore espérer une place sur le podium.

Lambel Zé redonne espoir au FC Metz

Le FC Metz peut légitimement encore croire au maintien. Pas directement puisque le 17e – le FC Lorient – est déjà en train d’être sauvé, mais par les barrages. Ce samedi soir, les Grenats se sont imposés face au SCO Angers grâce à leur incontournable buteur Didier Lamkel Zé, un opportuniste au second poteau qui a placé une tête imparable peu après son retour des vestiaires (50e).et). Un but qui a sauvé la vie puisqu’il a permis au club lorrain de dépasser l’AS Saint-Etienne au classement et d’occuper provisoirement la 18e place.et parcours de championnat. Le dernier jour, tout se joue en faveur de l’équipe de Frédéric Antonetti.

flops

Bordeaux presque en Ligue 2

Tout est mathématiquement possible. Côté sport, la descente des Girondins de Bordeaux est (presque) réservée. En n’inscrivant “que” le point du match nul à domicile contre le FC Lorient (0-0) ce samedi soir, Marine et Blanc restent à trois points du point de barrage… mais avec une différence de buts bien inférieure à la leur ses rivaux – l’AS Saint-Etienne et le FC Metz – sont déjà perdus. On assistera donc à la relégation en deuxième division d’un des monuments du football français.

Les Verts ont de (gros) ennuis

Vous avez eu une belle opportunité de vous rapprocher de la maintenance. Pourtant, les Stéphanois, barrages routiers avant le début de la 37eet n’ont plus leur destin entre leurs mains. Avec la défaite à domicile contre le Stade de Reims (1-2), les Verts se sont hissés à l’avant-dernière place du classement devant leur rival du FC Metz, qui avait le même nombre de points mais avait une meilleure différence de buts. La semaine prochaine, lors de la dernière journée du championnat, les hommes de Pascal Dupraz devront espérer un faux pas de leur adversaire direct, qui rencontre le Paris Saint-Germain, tout en réalisant un meilleur résultat que lui pour se qualifier pour les play-offs. Et donnez-vous une chance de persévérer.

OM amorphe et friable

Ils étaient presque méconnaissables. Sans leur champion Dimitri Payet, indisponible jusqu’à la fin de la saison, les Marseillais ont eu la possession – comme ils l’ont si souvent fait cette saison – mais ont manqué d’assez de pénétration dans le camp rennais pour inquiéter Alfred Gomis. Face à des Bretons affamés qui goûtaient à l’Europe et au podium, ils ont perdu de nombreux tacles et leur ont offert des opportunités de transitions. Les occasions Les hommes de Bruno Génésio n’ont pas manqué puisqu’ils ont signé une belle victoire avec deux buts. Avec ce revers (2-0), l’OM est relégué sur la troisième marche du podium. Et a même pu descendre du tout le dernier jour. Une fin de championnat sous le signe de la pression côté Canebière.

L’OGC Nice perd presque tout

L’OGC Nice pourrait potentiellement revenir dans la course au podium ce samedi soir. Mais le LOSC ne jouant rien en fin de championnat, les Aiglons n’ont pas réussi à conserver l’avantage d’un but acquis en première mi-temps. Dans le deuxième acte, les joueurs de Christophe Galtier ont sombré et encaissé deux buts en dix minutes (52et et 61et), puis une dernière à la fin des prolongations. Avec ce revers, le club niçois a définitivement tiré un trait sur la Ligue des champions. S’il parvient tout de même à se qualifier pour la prochaine édition de la Ligue Europa, son sort ne sera pas entre ses mains. Une fin de saison compliquée sur la Côte d’Azur.

Leave a Comment